Archives de la catégorie ‘Colliers’

Bonjour bonjour chers Vous ! 

Qui aurait pu soupçonner la semaine passée, que quelques heures à peine après la rédaction de ma diatribe (euh… un peu fort, comme terme  tout de même, non ? ) contre le froid, le ciel tremblerait (oui, à son tour !) de terreur et se hâterait de nous rapporter les 10 petits degrés qu’il nous avaient si honteusement subtilisé il y a déjà plusieurs semaines ?

– Ben… tous ceux qui regardent la chaîne météo, en fait… il parait que c’était largement annoncé… 

– Suffit ! C’est devant ma plume que les nuages ont reculé ! 

– Euh… non… devant un vent du sud, en fait. 

– Pfff… alors je n’ai aucun pouvoir ? 

– Si… sans doute… certainement, en fait… comme tout le monde. Mais en ce qui concerne la fonte des glaces de ton jardin, tu n’y es effectivement pas pour grand chose, désolée. 

– Ah bon. Ben… c’est cool, quand même, ça fait plaisir, non ? 

– Ah oui ! Oui, ça c’est sûr, c’est formidable… Bon, tu enchaînes ? Ils attendent… là.

 

Bon… laissons là deux des multiples personnages qui peuplent ma caboche se partager le bout de gras et revenons à de plus fimotesques considérations. 

Fortement inquiète du côté pratique et original de mes dernières pièces de la collection Polymercerie, j’ai voulu tester un collier ajustable durant une journée. J’en ai choisi un aux perles carrées car ce sont ceux qui risquaient le plus de bouger et j’ai opté pour le montage à l’avant-dernier bouton.

Je l’ai testé, je l’ai porté, et j’ai pleuré. 

(enfin, non, pas vraiment quand même, c’était pour la rythmique de la formule, mais je me suis quand même un peu énervée…) Effectivement, lorsqu’on décide d’attacher la boucle à un bouton du bas, les boutons du haut finissent à un moment par avoir tendance à se retourner. C’est sans doute dû au fait que les perles sont percées en leur centre. Je réfléchis à une astuce (la première n’a pas fonctionné mais j’ai d’autres idées) et je reviendrai vous montrer ça. Je testerai les mêmes avec des perles rondes pour constater si les dégâts sont les mêmes (Bouhouh… (ce sont des chouïnements… je ne sais pas comment on transpose des chouïnements par écrit.))

C’est dommage, je commençais à vraiment m’emballer avec ces pièces… j’en avais même commencé en multicolore : 

img_6800

D’ailleurs, au fait, pour toutes celles et ceux qui me demandaient comment c’était monté à l’arrière : 

img_6788

Tout simplement ! (Peut être un peu trop simple… du coup.) 

(Ça vous fait une belle jambe de savoir ça, maintenant que vous savez que ça fonctionne mal, hein ?)

J’ai tout de même fait des petites boucles simples pour aller avec : 

img_6756

Un tantinet agacée par cette petite déception, j’ai pris un virage aussi radical que la météo et je me suis lancée dans la réalisation d’une pièce que j’avais esquissée il y a déjà un moment sur mon petit carnet à… à tout. Je vous fais évidement grâce du chef d’oeuvre sur papier et vous montre directement la réalisation 3D : 

img_6864

img_6848

Et bien, croyez-moi, croyez-moi pas (Ah ben c’est une phrase bien française, tient !) mais cela correspond QUASIMENT au « dessin » préparatoire !!! Comme quoi, Les miracles existent ! 

Je lui ai fait ses petites boucles : 

img_6881

Et j’ai j’ai réitéré dans la foulée avec de très légères modifications. (Un nombre plus élevée de perles toupies, une forme très légèrement différente des grands côtés et un montage avec chaîne et fermoir en argent). 

img_6823

img_6835

Remarquez que pour cette deuxième pièces, j’ai un chouïa réfléchi à l’organisation des perles de couleur. Ça ne saute pas encore aux yeux mais ça affiche tout de même plus de cohérence entre les trois rangs.)

img_6891

Je suis vraiment contente de ces dernières créations mais étant donné la tournure qu’a pris ma joie concernant les autres dernières pièces dont j’étais satisfaite, je me garderai de témoigner ici d’un emballement exagéré. 

Donc… euh… ouai, pas mal, faut voir… 

Cela dit, je l’ai testé directement sur moi, ça tombe impec et il n ‘y a aucune perle qui gratte ou qui gêne, c’est déjà ça ! 

Voilà, c’était mon travail de cette semaine. 

Je vous souhaite un superbe week end accompagné de quelques rayons de soleil et des premiers chants d’oiseaux (faudrait quand même pas qu’ils se croient au printemps, ceux-là ! – Rôôô ! Jamais contente !))

À bientôt ! 

MC

Bonjour, vous !!! 

Alors ? Racontez-moi tout !

Lesquels d’entre-vous ont opté pour les chaufferettes à pieds ? Personne ? Alors… les plaids à bras ? Non?… la robe de chambre sur le radiateur ? Les boudins sous les portes ? Personne n’a eu à faire pipi sur la serrure de sa voiture ? Non ? Alors un carton sur le pare-brise, au moins ? Toujours pas ? Nan mais il n ‘y a que moi qui me les gèle, bon sang ou quoi ? ! ?

Pour ma part, j’ai opté pour vivre environ 23h sur 24h avec ma bouillotte bien-aimée toujours à proximité, oui, même dans mon atelier. Quant au coup du carton, c’est le matin où j’ai contemplé le caoutchouc de mon essuie-glace se déchirer tristement dans une tentative désespérée pour effacer les dernières traces de glaces que la raclette avait ignorées que je me suis dit que cela aurait été une bonne idée…

Aaaah ! ben ça faisait longtemps que je n’avais pas fait une petite intro-météo, moi, tient ! (ça, c’est pour toi, Ben !)

Bon, et bien maintenant que c’est fait, passons aux choses qui nous intéressent vraiment, à savoir les créations de la semaine. (C’est bien pour ça que vous venez ici, non ? Bon, d’accord, je sais que vous ADOREZ aussi me lire lorsque je vous parle du temps qu’il fait mais soyons honnêtes, mes discours météorologiques amateurs ne suffiraient pas à attirer autant de lecteurs à eux seuls… ou alors, il faudrait que je me plonge vraiment dans la sujet… (ouh… le challenge moisi !))

Je me reprends !

J’ai poursuivi mes essais de colliers ajustables avec les montages de boutons polymère. J’ai varié les diamètres, les formes et je crois que je commence à tenir quelque chose qui me plait réellement beaucoup. 

Pour commencer, voici le même travail que pour le tout premier présenté la semaine passée mais avec des perles plus petites :  

Le premier en rose : 

img_6698

img_6706

Et le second en vert : 

img_6689

img_6694

Comme vous pouvez le constater, il y a moins de jolies combinaisons possibles avec des plus petits boutons. 

J’ai ensuite eu envie de modifier la forme de mes perles-boutons.

Pas besoin de chercher longtemps, restons simples et contentons-nous, pour le moment de passer du rond… au carré. Et bien moi, j’aime bien : 

img_6668

img_6671

En accrochant la boucle au premier bouton, on obtient vraiment un collier-cravate avec ce modèle : 

img_6680

Pour celui-ci, je ne voulais pas que les perles pivotent mais restent bien l’une sous l’autre et le plus alignées possible, donc j’ai coupé un sommet des quatre carrés inférieurs afin que le fil de mon montage reste en place. J’aurais sans doute été plus claire avec une illustration du dos de la pièce… j’essaierai d’y penser la prochaine fois. 

Pour le second test en carrés, j’ai voulu, au contraire, accentuer l’effet désordonné que provoquent les déplacements des boutons en fonction du montage choisi. Je lui ai également laissé les deux fin de lacets avec les petites perles que j’avais supprimé ci-dessus. Ce dernier essai est sans conteste mon favori : 

img_6752

img_6729

img_6741

img_6736

Qu’est-ce que vous en pensez ? 

Ah oui, au fait, j’ai trouvé un nom pour cette nouvelle collection ! 

Étant donné qu’il s’agit de montages avec des boutons en pâte polymère, j’ai décidé, d’appeler (très finement) cette collection « Polymercerie » (muhaha) !!!!

(Oh, mon Dieu, si même les jeux de mots vaseux reviennent, c’est que je suis en pleine forme créative !!!)

Et pour terminer, voici ce que j’appelle des rattrapages de pièces décevantes. Bon, ben là, vous ne pouvez pas vraiment réaliser le chemin parcouru par ces deux colliers, mais faites-moi confiance…

img_6656

img_6664

Celui à a eu droit à ses petites boucles toutes simples : 

img_6713

Allez, je vous laisse ici. 

Juste le temps de vous dire fièrement que ma page FaceBook a atteint le compte des 1111 likes et que j’en suis plus que ravie ! 

Un grand MERCI à ceux qui me commentent là-bas, à ceux qui me suivent ici et à ceux qui s’arrêtent lire mes articles de temps en temps !!! 

Passez une excellente fin de semaine et gardez courage, les températures devraient remonter un chouïa ce week end, juste ce qu’il faut pour laisser l’apéro sur le balcon sans que les bouteilles n’éclatent. 

Prenez soin de vous et à jeudi prochain !!! (ouh… comme je m’avance !)

MC

Un grand bonjour chers Vous !

C’est fini, terminé, bouclé, on ne m’y reprendra plus ! N’ayez crainte et rabaissez vos sourcils étonnamment levés, je fais seulement référence à mes maintes promesses de ponctualité… Oui, c’est décidé, j’arrête. Je dirais bien « demain » mais je publie aujourd’hui, alors… quoique… entre le moment où je commence à pianoter sur mon clavier et celui de votre lecture, il se sera bien passé un « demain »… Pfff, je me donnerais presque moi-même mal à la tête, parfois ! ( Seulement parfois ? ) Disons qu’à partir de dorénavant du jour d’aujourd’hui jusqu’à un tantôt arbitrairement choisi je me laisse une fenêtre de publication qui s’étend du mercredi soir au vendredi midi ! ( Vous ne saviez pas qu’on pouvait faire autant d’erreurs de temps en une seule phrase, hein ? C’est ça, le talent !)

Certes, j’en entends d’ici s’inspirer de Gad Elmaleh et me souffler que cette tranche de publication s’apparente plus à une baie-vitrée qu’à une fenêtre mais je me trouve dans l’obligation de reconnaître mon actuelle inaptitude à gérer l’emploi du temps que je tends à m’imposer sur le papier. 

Bon, les excuses désormais systématiques, c’est fait pour cette fois, poursuivons. 

L’atelier de la semaine passée fut une journée bien remplie ! Aussi remplie que mon espace de travail, comme vous pouvez le constater : ( Oui, cette fois, j’ai pensé à prendre des photos ! )

img_4591

Ma fidélité « approximative » à respecter mes « to do lists » ou mon emploi du temps se retrouve au sein même du déroulement de mes journées de création. Sur le papier nous étions sensées réaliser une parure pendentif et boucles d’oreilles à partir d’une cane mosaïque. Et bien de boucles… aucune ! De mosaïque… point ! et de pendentif… deux sur sept ! Ben voui, c’est ça aussi, la création en groupe, on propose un projet et puis on discute, et puis on bifurque et puis on se dit qu’autre chose serait peut-être plus intéressant à réaliser pour les filles… Enfin… j’avoue n’avoir pas été très motivée par la réalisation de la cane qui datait de quelques temps et avoir improvisé une cane en démonstration… 

Bref, voici donc les créations des filles qui n’ont pas chômé durant toute la journée : 

torques-kalei3

torques-kalei4

torques-kalei5

torques-kalei6

Pas mal, hein ? 

Sans transition, prenons un instant pour causer un peu « météo ». ( Mmmh, quel alléchant sujet en perspective ! ) Alors d’accord, je suis tout à fait au courant que nous sommes dorénavant en automne. J’avais déjà eu de gros soupçons à l’apparition des noisettes et des champignons mais cela s’est confirmé en constatant le niveau de précipitation de ces derniers jours. ( Euh, sinon, Marie, il y a un truc qui peut aider aussi, c’est la date de l’équinoxe d’automne… au mois de septembre… – Oui nan mais d’accord, mais on a le droit d’avoir un été indien, non ? – Ben… oui mais là, on est presque en novembre, tout de même… – Rôôô, qu’est-ce que tu peux être rabat-joie quand tu t’y mets ! ) BREF ! J’ai omis d’anticiper cette sombre saison ( en luminosité, j’entends, parce que sinon, moi, je les aimes toutes ! ) et de me fabriquer une caisse à lumière comme je l’appelle ; la dernière en ma possession ayant malencontreusement rendu l’âme lors du précédent déménagement. Je me trouvai donc fort dépourvue lorsque les nuages mouillés furent venus. Et je fus obligée d’improviser sur mon sol gris carrelé. ( Sans compter que je n’ai TOUJOURS pas fait réparer mon appareil depuis sa chute ! D’ailleurs, à ce sujet, les paris quant au temps que cela me prendra sont ouverts. )

Voici donc quelques utilisations des canes vertes et turquoises ( oh là là, dis donc, c’est drôlement original, ça ! ) qui sont, il me semble, les dernières réalisées sur mon stand. 

img_4661-copie

Étant donné la complexité de la cane, j’ai choisi de réaliser un torque le plus simple possible. Avec tout de même ses pitites boucles ! 

img_4706-copie

Puis j’ai préparé des tranches fines que j’ai poncées… poncées… pour être montées en sautoir sur une chaîne en argent : 

img_4728-copie

Pas très facile à contempler… je l’avoue sans détour… déjà que je suis une quiche pour photographier les sautoirs mais alors sans lumière avec un appareil flou ! Je vous laisse imaginer la crise de nerfs que cela a provoqué : moi, à quat’pattes et dans des positions incroyables pour effacer le reflet des pièces (flash oblige) mais faire en sorte que tout tienne dans le cadre, grrr… 

Bref, j’ai continué avec la cane-soeur : 

img_4752-copie

img_4749-copie

J’ai eu ensuite envie de réaliser un torque inversé, j’entends par là qu’habituellement, je les ajoure avec des trous circulaires et bien cette fois, je les ai comblé avec des bosses. Le principe est vraiment sympa en revanche, j’ai commis la grosse erreur de commencer à tester avec une plaque à « rayures » dégradées ce qui, comme tous les dégradés, est très complexes à poncer si on veut conserver la fluidité du fondu de couleurs. Donc le résultat n’est pas à la hauteur de mes attentes mais néanmoins très motivant à réitérer : 

img_4682-copie

Et enfin pour terminer, voici un autre échec. ( Oui, aujourd’hui, on ne peut pas dire que je vous présente le top de mon travail, je l’avoue ). Je voulais reprendre le principe de mes perles creuses ( dont j’ai publié le tutoriel ici cet été ) mais en plus gros et en utilisant un fond à motif ( Je suis toujours à la recherche d’idées originales pour exploiter les multiples canes qui s’entassent sur mon plan de travail. ) Le principe me plait mais encore une fois, le rendu est compliqué. J’ai donc décidé de refaire un essai mais en modifiant l’ordre de création. J’ai, ici, percé mes dômes après la cuisson comme je le faisais pour mes perles creuses et ça n’est vraiment pas l’idéal et ce, pour de multiples raisons. En attendant d’achever les pièces du second essai je vous montre la parure prototype bancale : 

img_4765-copie

Je n’ai même pas eu le cœur de monter le pendentif… 

img_4767-copie

Voilà. Je vous laisse ici et je m’en retourne à mes essais. 

Passez un excellent et très long week end ! 

Profitez-en pour…. ben faire… ce que vous avez envie de faire, en fait… ( ben oui, je ne vais tout de même pas commencer à vous dire quoi faire de vos journées ! ) et prenez soin de vous. 

À très bientôt ( je joue sur le suspense ! ) 

Bises

MC

Bonjour à tous ! 

Aujourd’hui, comme promis dans le dernier article, pas de blabla intempestif ni de trop grandes digressions mais des bijoux. 

D’ailleurs, afin de prouver ma bonne foi, je commence tout de suite ! 

Vous vous souvenez des deux jolies canes rose blanche et jaune que j’avais réalisées durant l’expo du CARCOM ? Et bien je n’ai toujours pas osé me lancer dans leur exploitation… elles ont plu à tout le monde, du coup… trop peur de les gâcher… En attendant, je me suis contentée d’utiliser leurs « chutes de confection » en les recouvrant de blanc et en en faisant deux plaques en hidden magic. 

Pour la première pièce, j’ai reproduit le découpage d’un collier que j’avais fabriqué pendant que préparais le tuto du collier articulé

IMG_1061 - Copie

J’avais eu une très bonne idée pour les deux suivants, enfin, je trouvais… donc cette idée, je l’ai dessinée… par conséquent, comme d’habitude et comme vous vous en doutez, cela n’a pas du tout donné ce que je m’étais imaginé… Le principe était de réaliser un collier torque en deux morceaux très différents et de ne les assembler qu’avec un ou deux anneaux. Je creuserai encore la chose mais en attendant, je suis parvenue à faire tenir l’ensemble en utilisant du fil au lieu des discrète attaches comme je le prévoyais. Beaucoup de choses à revoir mais d’autres à retenir : 

IMG_1052 - Copie

IMG_1041 - Copie

La présence (enfin !) du soleil m’a furieusement donné envie de voir voleter des petits papillons colorés au-dessus de fleurs fraîchement écloses… la nostalgie d’un printemps quelque peu bafoué, sans doute… Je me suis donc lancée dans mes premières ailes de papillon : 

IMG_0763 - Copie

(Celle de droite comporte une majorité de pâte translucide)

Elles sont nées pour venir orner un mobile que j’ai fabriqué pour un tout petit bout d’chou adorable. Pas évident de prendre ce genre de pièce en photo… je vous présente toutefois un extrait de ciel printanier : 

IMG_0860 - Copie

IMG_0864 - Copie

IMG_0872 - Copie

Voici des petites boucles qui sont ensuite nées : 

IMG_1197 - Copie

IMG_1202 - Copie

La prochaine fois, je devrais peut-être courber un peu les ailes avant la cuisson, non ? 

Bon allez, on continue ! 

Après les volatiles, les odorantes (quel romantisme !) : 

IMG_1075 - Copie

IMG_1086 - Copie

Une commande de parure cyclamen pour l’offrir à une femme qui soutenait sa thèse sur le sujet : 

IMG_0162

Pour la suite, je vous préviens tout de suite, cela risque de manquer d’originalité. Je suis actuellement en mode fabrication donc je m’INTERDIS de réaliser de nouvelles canes tant que je n’aurai pas exploiter au moins quelques unes de toutes celles qui envahissent mon plan de travail ! Et je déteste ça… seulement voilà, je ne vais pas multiplier les mini plats patchwork avec mes canes, il faut que je réalise tout de même des bijoux, et comme cela fait un certain nombre de petites canes rondes, les bracelets breloques sont de sortie ! (les canes, pour la plupart sont issues de mes récents essais sur les effets d’optique… essais non achevés, je vous l’accorde, mais pas délaissés non plus.)

IMG_1165 - Copie

IMG_1248 - Copie

IMG_1252 - Copie

Je ne vous cache pas qu’après le ponçage de ces pitites perles plates, mes doigts sont tellement doux que je pourrais réaliser un braquage sans risquer de laisser une empreinte digitale (en même temps, ça fonctionnerait aussi si je mettais des gants… et de toute façon, il y aurait de grandes chances que je sème des cheveux alors… après réflexion je vais sans doute me cantonner à la polymère.) 

IMG_1153 - Copie

IMG_1161 - Copie

IMG_1103 - Copie

Et enfin, l’utilisation de la cane que j’avais fait réaliser lors de mon dernier atelier : 

IMG_1121 - Copie (2)

IMG_1092 - Copie

Pour finir, voici une petite paire de boucles d’oreilles inspirées de la technique de sculpture de pâte de Céline Charuau : 

IMG_1144 - Copie

J’ai failli laisser quelques morceaux de doigts sous le scalpel mais c’était assez amusant. 

Vous avez vu ? Je m’y suis tenue ! Une publication avec peu de blabla et des bijoux ! 

Allez, je vous laisse ici. Je vous réserve mes habituels jeux de mots pour le prochain article ! 

à très bientôt ! 

Profitez bien de ce nouveau contexte estival (météorologique, le contexte, météorologique, bien sûr…) 

Bises à tous ! 

MC

Bonjour chers Vous !

Ce monde dégouline…

Entre les gouttes de sueur de ceux qui martèlent le pavé, les progrès des dernières décennies qui tendent à fondre en flaque, les postillons de ceux qui se sentent obligés d’hurler qu’on n’est pas capable et les larmes que le ciel ne cesse de déverser sur nous, ce monde dégouline…

Oups ! Pardon, toutes mes excuses, ceci  n’est pas un blog personnel de confidences pseudo-dépressives sur un épuisant univers répétitif mais bel est bien un endroit où l’on parle de couleurs, de lumière, de recherche d’équilibre, de naissances de nouvelles formes et d’application de nouvelles techniques, en un mot de CRÉATION !

Donc créons, mes zamis ! Créons quelque chose de simple, de beau, de juste. Enfin tout du moins, essayons.

Pour ma part, j’ai décidé de protester contre la rigueur d’un monde qui voudrait m’empêcher de rêver en décidant concrètement de me faire des illusions ! Si si ! Des illusions en pâte polymère (Je vous vois d’ici, partagés que vous êtes à présent entre la déception de ne pas finalement lire un véritable coup de gueule social et le soulagement de voir qu’on va tout de même parler de polymère et que, par conséquent, on a une chance de rigoler)

Oui, je suis à la recherche d’extravagantes volutes, d’envoûtantes courbes et de sinueuses canes à effets d’optique.

Tout commença lorsqu’il y a une dizaine de jours, j’attendais (TRÈS patiemment) dans un magasin qu’un gentil bonhomme du personnel me descende une des 48 lampes qui se trouvaient en réserve afin d’apporter un nouvel éclairage à mon stand durant l’expo qui allait commencer le… lendemain (toujours en avance, Marie…). 

Ça ne devait (normalement) pas être trop long et tandis que j’arpentais d’un pas lent les allées de ce magasin, mon regard se portait sur toutes les choses que je n’étais pas sensée acheter. Cédant donc à mon ennui, je commençai à remplir mon panier d’un tas d’objets que subitement, il me fallait ABSOLUMENT ! Parmi ces affaires totalement essentielles, se trouvait un grand cahier de coloriage. Je DÉTESTE le coloriage. Je l’ai toujours détesté et je crois que cela restera ainsi. Alors pourquoi ai-je acheté ce cahier ? Ben d’abord parce que je m’ennuyais vraiment fermement dans ce rayon voisin des luminaires et ensuite parce que les dessins qu’il contient ne représentent que des illusions d’optique et autres fascinantes modulations géométriques dont je ne suis pas parvenue à détacher mes yeux jusqu’à ce que j’arrive en caisse (où, au passage, ma lampe m’attendais depuis un moment sans que je sois au courant… grrr)

J’y ai bien sûr tout de suite vu une inspiration à réaliser des canes. Je n’en suis qu’au tout tout début de mes expérimentations donc je n’en ai que trois petites à vous présenter mais je sens que ça sera loin d’être les dernières. 

Tout d’abord les deux images qui m’ont inspirées en premier (et je dis bien « inspirées » car on est très loin du résultat escompté…)

IMG_0669

IMG_0670

Et les premières canes qui en sont nées : 

IMG_0593

Désolée pour la netteté de cette image, en même temps, quoi de plus cohérent que du flou en cette période trouble ? (et BIM !)

Je sais quelles modifications apporter pour que les prochaines soient plus hypnotisantes et j’ai hâte de m’y essayer. 

Avec celle de gauche, j’ai réalisé un sautoir aux perles simples : 

IMG_0656 - Copie

Avec les autres, je voulais réitérer les perles creuses qui m’avaient tant plu dans l’avant-dernier article. J’ai ajouré quelques perles et j’ai travaillé les finitions pour fabriquer trois parures qui me plaisent énormément : 

IMG_0633

Les perles sont poncées et lustrées et j’aime beaucoup le rendu et le confort de ces collier tout légers. (Et au fait, sur les conseils de Corinne, j’ai moins mis de perles mini-disques pour que les colliers soient plus confortables.)

IMG_0634

Je suis tellement re-motivée que j’en ai enfin profité pour me refaire un nouveau type de perle signature. Depuis Noël, j’avais progressivement arrêté d’en mettre sur mes pièces dont je signais parfois une perles au dos. Voici donc ma nouvelle « Perle Rouge » : 

nouvelle perle rouge

Bon, on ne voit pas très bien mais c’est bien LPR. 

Et enfin le dernier est en orange !!!

Oui, je continue à me forcer d’utiliser des couleurs que je néglige habituellement. 

IMG_0622

Voilà, ma production n’est pas très impressionnante en nombre mais avec l’exposition du CARCOM et l’atelier de la semaine dernière, je n’ai eu que peu de temps pour fabriquer. 

Avant de vous laisser, je vous montre ici les canes que j’ai réalisées en démonstration improvisées durant l’expo et que j’ai pas encore exploitées : 

IMG_0607

Un petit air orientalisant, non ? 

Allez, je vous quitte sur ces couleurs chaudes. Qu’elles vous réchauffent durant la semaine un peu plus que le fait ce faux ciel de juin.  

Prenez soin de vous et à jeudi prochain ! 

Bises

MC

Bonjour chers Vous !

 

Il est des semaines douces, pleines de fraîcheur printanière et de nouveaux chants d’oiseaux…

Des semaines où chaque jour et chaque heure semble apporter un éclairage nouveau.

 

Il est des semaines si densément sombres qu’un brin de créativité ne parvient pas à se faufiler…

Que la notion même de couleur en devient compliquée…

Comme un obscur concept qu’on peine à dévoiler tandis que les nuages lourds cherchent à passer.

 

Et il est des semaines étranges où tout est mélangé,

Où un génial éveil s’essouffle avant midi

Se délite peu à peu et meurt avant la nuit.

Pour renaître soudain

Un peu plus lumineux

Le lendemain matin

Et me rouvrir les yeux.

 

Voici une quinzaine de jours que je navigue entre ces différents états… et je dois bien vous avouer que je commence un tantinet à avoir le mal de mer… Mais comme cette situation ne saurait durer plus longtemps, j’ai finalement décidé de dédaigner mon mal au cœur pour le mettre à l’ouvrage (muhaha…) 

C’est donc accompagnée d’un timide soleil matinal que je vais vous présenter les pièces réalisées au goutte à goutte durant ces deux dernières semaines chaotiques. 

Vous n’y trouverez ni thématique cohérente, ni fil rouge intelligent. (Que cela ne vous empêche tout de même pas d’aller jusqu’à la fin de cette lecture !) Aujourd’hui, c’est la diversité qui prime ! Alors allons-y, déballons le travail et portons un avis. 

Commençons tout d’abord par trois parures réalisées à partir d’une cane kaléidoscope que je vous ai montrée il y a quelques temps et qui avait la particularité de posséder du jaune, chose extrêmement rare pour moi. Peu de prise de risque pour ces pièces qui font partie de ma (à présent) traditionnelle série des colliers asymétriques montés sur cuir noir de 2 mm.

IMG_8363

Tandis que je rangeais… enfin, déplaçais… enfin fouillais frénétiquement et sans organisation aucune mon bazar d’atelier à la recherche d’un petit emporte-pièce qui avait insidieusement sauté de ma table de travail pour plonger dans un sac de sacs, je suis tombée sur quelque chose que je n’avais pas utilisé depuis une éternité ; mes plaques en verre qui me servaient à réaliser des perles « swirls » (Avant, je me contentais de parler des perles spirales « effets galaxie » mais maintenant, peuh ! Je suis une grande !…) Je me suis contentée de former des perles toupies régulières mais je les aime bien. 

IMG_8357

IMG_8347

Je vous ai prévenue qu’aujourd’hui cela risquait d’être décousu ? Oui ? Bon. Tant mieux parce que je n’ai aucune inspiration pour rédiger une transition digne de ce nom entre ces trois parures colorées et la pièce suivante.

Il s’agit d’un vase que j’avais commencé il y a déjà un certain temps et qui m’a donné un peu fil à retordre… (je ne crois pas qu’il y ait pire expression pour parler d’un vase m’enfin…)

Je vous présente l’oeuvre ôriginâââle :

IMG_3446

Un vrai modèle de légèreté printanière totalement à la mode… des années… 70 ? (1970, hein… faut pas abuser, tout de même…)

J’ai tout d’abord commencé par lui modifier sa forme générale avec une première cuisson : 

IMG_3542

Et j’ai eu la désagréable surprise de voir mes trois « triangles » se décoller immédiatement après la fin de la cuisson. 

N’étant pas en manque de pâte beurk, j’ai donc réitéré la chose en ajoutant, cette fois, des renforts au niveau du « ventre » du vase : 

IMG_3546

Le sommet du vase s’est tout de même légèrement écarté à la cuisson… Mais qu’à cela ne tienne, j’ai décidé de tester ce que j’avais en tête et j’ai recouvert une première face. Le résultat me plaisait assez mais relativement agacée par les contraintes que cette pièce présentait, je l’ai longtemps délaissée dans un coin de la pièce. Ce n’est que la semaine dernière que je l’ai enfin achevé à l’aide de deux cuissons supplémentaires. En voici le résultat : 

IMG_8498

IMG_8509

IMG_8514

vase 3 faces

Il aurait été intelligent de le photographier devant un miroir… En tout cas, à présent que l’intégralité de la surface du vase est recouverte de pâte, ça ne bouge plus. 

Poursuivons.

La pièce que je voudrais vous montrer à présent me laisse un tantinet (tient ? ça fait deux fois aujourd’hui…) perplexe et j’aurais bien besoin de vos avis éclairés quant au résultat esthétique. Il s’agit, cette fois d’un mobile que j’ai fabriqué parce que je tenais à tester une idée que j’avais couchée sur le papier et qui consistait à réaliser des boules au cœur léger (et non, je ne parle pas de Maltesers…oups ! Un vieux relent de Pâques…toutes mes excuses.) en plaçant deux fleurs autour d’une boule de pâte emprisonnant une grosse boule de papier. L’idée générale était de faire des éléments aérés et d’utiliser par conséquent, quelques estampes. 

IMG_8640

Je me suis arrachée les cheveux à le photographier dans de nombreux endroits avec des éclairages différents pour finalement ne pas parvenir à choisir un cliché, alors je vous en met trois… Comme ça, ce sera le leitmotiv du jour ! (Ouaouh !… « leitmotiv »! Après « swirl », on peut dire que je m’enflamme !)

IMG_8389

IMG_8332

Et pour finir cette hétéroclite présentation, voici deux colliers (accompagnés de leurs pitites boucles) que j’ai fabriqué en exploitant les tests de textures que j’avais fait lorsque je cherchais un joli hidden magic pour mon carré 10 x 10 à l’occasion du concours des 50 ans de FIMO. 

IMG_7527

Je n’ai pas encore tout utilisé parce que je poursuis des essais… 

Voici une première version assez simple :

IMG_8583

…je ne sais pas si je vais laisser la perle asymétrique de gauche… Je ne suis pas du tout convaincue… 

IMG_8613

(ah ah ! on voit ma silhouette tandis que je prends la photo !)

IMG_8603

Le second collier (oui, j’ai bien dit « second », parce que en tout cas pour l’instant, il n’y en a pas de troisième.) a un montage un peu plus original et si vous avez l’impression qu’il brille plus, c’est parce que j’ai recouvert la surface de mon hidden par une fine plaque de pâte translucide. Je m’étais déjà fait avoir une fois avec mon ponçage trop violent qui avait en partie détruit mon hidden alors j’ai eu envie de le protéger et de voir ce que cela donne. 

IMG_8636

Cela éclairci tout de même beaucoup les couleurs de la plaque mais j’aime assez le rendu de très près (va falloir me faire confiance !). 

IMG_8554

IMG_8620

J’ai sans doute été inspirée par les estampes de mon mobile qui se balançaient sous mes yeux tandis que j’effectuais ces derniers montages. 

Voilà. J’aurai bientôt d’autres projets à vous présenter puisque je travaille en ce moment à plusieurs choses pour Perles and Co et que je réfléchis à ouvrir des dates d’ateliers avant et après l’été qui occuperaient cette fois une journée complète, histoire de profiter un peu plus et de moins courir sur le montage ! 

Avant de vous laisser je vous présente l’affiche de la prochaine exposition dans laquelle vous pourrez retrouver mon travail ainsi que celui de tous les artisans qui font partie de l’association Créa’Sillon : 

Carcom-2016 (2)

Passez une excellente fin de semaine. 

Prenez soin de vous ! 

à bientôt ! 

MC

Bonjour tout le monde ! 

J’ai moins d’une heure pour rédiger mon article du jour alors comme c’est souvent le cas lorsque je manque de temps pour trouver l’inspiration, ce sera une intro-météo !

Et la question du jour est : êtes-vous aussi décontenancés que moi ? Je m’étais enfin fait une raison face à l’absence évidente d’hiver et j’étais enfin parvenue à me projeter vers un doux printemps (j’avais même dans l’idée de vous concocter un tutoriel pour fabriquer des jolies fleurs…) et VLAN, je me réveille ce matin et je découvre mon jardin… en blanc ! Bon… depuis, il tend à se transformer en une géante mare de gadoue qui ravira mon petit garçon, à n’en pas douter… Bref, stoppons là cette incroyable introduction autant originale que captivante et concentrons-nous sur la polymère. 

Le week end dernier a eu lieu mon premier atelier de l’année. Sept élèves débutantes et studieuses ont donc inauguré mon nouvel espace de travail… pas fini du tout. Les murs sont encore en placo, le plafond n’est pas peint, les ampoules sont nues et aucun meuble n’est encore aménagé… oui, ben, j’ai dit que ça n’était pas fini… En revanche quelques jours auparavant, le carrelage avait été posé et offrait une pièce propre que je me suis empressée d’investir pour préparer la séance patouille de samedi. Le comble c’est que je n’aurai pas été la première à créer un bijou dans mon nouvel atelier ! 

La preuve en image : 

IMG_6605

Les prochains ateliers se dérouleront peut être dans une pièce aux finitions un peu plus avancées… J’en profite pour en parler deux minutes. La date suivante est complète mais face à la demande, j’ai ouvert une nouvelle date le samedi 26 mars pour l’atelier kaléidoscope. Il reste donc des places à cette séances-ci ainsi qu’aux deux autres ateliers suivants. Pour plus d’informations rendez-vous ici

En attendant, je vous présente mon travail de la semaine. 

Voici tout d’abord des canes que j’avais réalisées il y a quelques semaines à partir de chutes de petites canes qui traînaient sur mon plan de travail : 

IMG_5921

Je ne les avais pas encore exploitées alors j’ai décidé d’en utiliser un peu : 

IMG_6784

IMG_6797

IMG_6820

Un collier torque (Je n’avais pas encore osé tester la cuisson de mes torques sur mon gros aquarium… et ben, c’est moins facile parce que je dois fixer la courbure juste après la cuisson, pendant le refroidissement mais cela marche tout de même.) : 

IMG_6736

Et un collier articulé qui s’inscrit directement dans le tutoriel que j’ai publié la semaine passée avec un découpage différent : 

IMG_6845

J’ai essayé un montage très légèrement différent, toujours selon le même tuto mais sur un gabarit un peu plus « ventru » et j’aime beaucoup le résultat : 

IMG_6827

(motif hidden magic sur pâte beurk recouverte de blanc fin !)

Et pour terminer, j’ai fait quelque chose qui ne m’arrive jamais, et je trouve que ça n’est pas très normal, JE ME SUIS FAIT UNE PARURE !!! pour moi, rien que pour moi, je me sens comblée ! Les motifs noir et blanc sont l’application de la cane géométrique noire et blanche du tuto de la semaine passée mais avec des canes dégradées à la place du colombin blanc cerclé de noir. 

Et je l’aime tellement que je ne sais pas sur quel fond vous la proposer alors je mets les deux : 

IMG_6753

( l’est beau, mon nouveau carrelage, hein ? )

IMG_6724

Voilà, midi est en train de sonner et je m’arrête déjà ici. 

Passez un aussi bon week end que possible et à très bientôt ! 

Biz à tous ! 

MC