Archives de la catégorie ‘photos bijoux’

Bonjour chers Vous ! 

Chaque début d’année ouvre la porte à une foule de résolutions organisationnelles et il en est de même qu’il s’agisse du début d’année civile ou du début d’année scolaire, nous offrant par là même deux occasions annuelles de mettre un peu d’ordre dans nos foyers. 

Que nous soyons encore (ou « de nouveau », puisque cette époque « débordante » d’opportunités d’emplois replonge de plus en plus de gens dans l’univers des études) sur le chemin des bancs de l’école ou pas, ce début d’automne nous pousse à faire le tri dans notre armoire, à nettoyer quelques endroits improbables de la cuisine ou du jardin voire même à ré-arranger notre placard à bazar… ou tout du moins à essayer.

Pour ma part, le grand ménage de l’atelier ou de la maison n’a pas encore eu lieu (il sera fait comme d’habitude, la veille du premier atelier de la saison !) mais les résolutions vont bon train et parmi la liste de tâches et de réflexes à adopter que je me suis fixée, un maître-mot se dégage : l’EFFICACITÉ ! 

Comment être particulièrement efficace et optimiser le temps de création qui est à ma disposition ? Et bien il s’agit d’anticiper au maximum mes pièces pour qu’au moment où je m’installe à ma table, je puisse directement me lancer dans la réalisation de ce à quoi j’ai réfléchit auparavant. Quand ça ? Et bien à chaque fois que cela est permis : pendant le biberon du plus grand ou la tétée de la plus petite, pendant le feu rouge, l’attente à la caisse du supermarché ou mieux encore, sous la douche ! Et oui, aucun temps mort… fini le temps où je rêvassais, déambulant d’une pièce à l’autre, un café à la main en me demandant dans quel nouveau projet j’allais bien pouvoir me lancer… Mais je suis sûre que vous connaissez déjà tout ça.  

Afin de parvenir à réussir la parfaite rentabilisation du peu de temps qui vous est imparti, il est essentiel de condamner tout comportement favorable à la procrastination créative et par là, j’entends principalement toute activité chronophage telle que la navigation internet (ou plutôt devrais-je dire, la web-errance !). Ainsi,  il est nécessaire de bannir la spirale de la contemplation de l’enchaînement d’images sur Pinterest. Enchaînement qui nous entraîne redoutablement de colliers en pâte polymère en décoration d’intérieur en passant par d’improbables recettes de cuisine et des « Oh mais c’est vraiment trop mignon, ce poncho pour bébé ! »… inutiles à l’accomplissement de notre défi. 

Rassurez-vous, ce type d’approche ne doit durer qu’un temps et ces périodes de productivité efficace doivent, bien entendu s’alterner avec les inspirantes sessions de repos libre… pour autant qu’on puisse en avoir, bien sûr.

Bref, (toujours amusant de ponctuer un indigeste pavé introductif par un « bref » effronté), tout ça pour vous annoncer qu’il n’ y a rien de nouveau sous le soleil… ni sous les nuages non plus, d’ailleurs. Je fabrique en ce moment les pièces qui seront exposées au CARCOM de Lons le Saunier durant la semaine du 20 au 26 novembre et j’ai tout un stand à refaire donc l’efficacité sera mon mot d’ordre durant quelques temps encore. 

Voici donc les dernières pièces :  

Des bracelets-breloques réglables : 

Quelques colliers toupies : 

Et enfin deux sautoirs qui vont appartenir à une série plus importante : 

Voilà.

Je vous montre également le bracelet tel qu’on le réalisera durant le troisième et dernier atelier qui aura lieu le 11 novembre (n’hésitez pas à vous inscrire par mail à contact.la.perle.rouge@gmail.com) dans les couleurs de votre choix, bien sûr. 

Je m’en retourne à mon organisation… enfin… à ma tentative d’organisation… parce que pour être efficace, il faudrait déjà que je parvienne à rédiger mes articles à l’heure sans empiéter, justement, sur le temps qui est doit être consacré à la création… Vous connaissez l’adage, « faites ce que je dis… »

Allez, Passez un excellent weekend et à la semaine prochaine ! 

Bises à vous ! 

MC

Bonjour tout le monde ! 

C’est à peine sortie de mon atelier que j’entame la rédaction de cet article. 

J’ai les mains quelque peu crispées par la manipulation des pinces, la peau des doigts douce comme un bébé à cause des ponçages successifs et une légère douleur aux cervicales à cause des montages à la chaîne mais je suis satisfaite, et ça, c’est un confort qui rattrape tout le reste. 

Et oui, je suis parvenue, ces jours-ci encore à maintenir le rythme de fabrication de la semaine passée et j’ai autant de pièces à vous présenter que dans le dernier article c’est pourquoi je m’y atèle sans tarder. 

Le soleil ayant fait son timide durant la période où je pouvais prendre mes clichés et mon appareil photo n’ayant toujours pas été emmené chez un professionnel afin de le remettre sur pied… sans jeu de mots… j’ai du effectuer ma séance de prise d’images en intérieur et la qualité des photos s’en ressent tout de suite. Vous m’en voyez désolée mais croyez bien que ceci n’est pas une excuse pour le cas où mes créations vous paraîtrait fades. 

Pour commencer, voici quelques colliers dans l’esprits et les coloris des colliers-pétales de la semaine dernière. 

Une première pièce aux 7 pétales : 

img_7201

img_7199

Une deuxième version aux pétales plus nombreux et au dégradé de couleur qui me plait davantage : 

img_7178

img_7175

Une troisième pièce en testant une forme plus « pétale » que « feuille » mais qui me convainc moins car plus capricieuse à monter comme je le voulais : 

img_7172

Pour le dernier collier de cette série, les pétales se sont effacés devant des petites lunes dodues : 

img_7228

Quelques boucles assorties : 

img_7263

Et enfin, pour clôturer cette série trois petits bracelets : 

img_7249

Après tout ça, j’ai regardé d’un œil relativement satisfait les plateaux de ma mallette qui étaient, je vous le rappelle, intégralement vides il y a quinze jours et qui commençaient doucement à se remplir de nouvelles couleurs et je me suis exclamée  : « FICHTRE ! Mais où sont donc passés les torques signatures de la Perle Rouge ? » ou quelque chose dans le genre… parce que pour être honnête, j’ai beau être parfois un peu cérébralement éparpillée, je ne me parle pas encore à moi-même à la troisième personne. 

En tout cas, j’avais envie de réaliser des nouveaux torques mais je n’étais pas spécialement inspirée à l’idée d’exploiter de nouveau mes canes kaléidoscope (DAMNED ! Serait-ce le début d’un tragique désamour ?!?).

Les couleurs des créations de la semaine passées me plaisent toujours et j’avais envie de repartir dans la réalisation de trous-trous de grosse dentelle comme je le fais régulièrement alors je me suis appliquée à marier tout ça ensemble et voici les quatre colliers torques qui en sont sortis : 

img_7158

img_7162

img_7243

img_7245

Je les aime vraiment beaucoup. 

Voici les boucles qui les accompagnent ; pour une fois, il s’agit d’uni : 

img_7282

Et enfin, pour clôturer cette semaine, je ne pouvais m’empêcher de réaliser mes petites toupies, mes perles favorites du moment. 

Et bien… j’ai la tête qui tourne un peu.

Je voulais obtenir un collier uniquement constitué de ces perles jusqu’au fermoir et je l’ai fait… sauf qu’il était un chouïa court et que j’ai du le démonter intégralement pour ajouter des petites perles qui ont cassé la ligne générale de ma pièce. 

Cela étant dit, j’aime vraiment beaucoup le contact et le rendu de ce collier tout simple : 

img_7330

img_7307

img_7340

On ne dirait pas comme ça, je trouve, mais il y a tout de même 66 perles tournées… N’y voyez aucune allusion semi-sataniques… j’aurais pu en avoir plus mais j’ai voulu faire les boucles… et maintenant que j’écris ça, je me dis que j’aurais pu faire mon collier complet en utilisant ces perles… mais bon. 

img_7327

img_7336

Et voilà pour les bijoux. 

Et oui, vous avez bien lu « pour les bijoux » car comme je vous en faisais part jeudi dernier, Les Ateliers de la Caravelle dont je fais partie ont effectué leur toute première journée création de sacs et je suis plus que fière de vous montrer les réalisations des filles !!!! 

Parties des matières brutes que sont le jean, la peinture et la pâte polymère, ces débutantes sont, durant toute la journée, tour à tour passées entre les mains de Urwana, de Stéphanie et de moi-même afin de créer leur propre sac de A à Z : 

unnamed-7

unnamed-3

unnamed-4

unnamed-5

unnamed-1

unnamed-6

Et……………………………………………………………………voilà le résultat : 

unnamed-2

unnamed-8

Conséquence logique du retard de communication de notre part autour de cette journée créative, les participantes étaient peu nombreuses, cela dit, cela nous a permis d’ajuster notre manière de faire et également, de tester nos prototypes, enfin, pour moi, en tout cas.

Du coup, je suis très contente d’avoir cousu mon premier bouton (sans commentaire) et d’avoir enfin approché une machine à coudre car maintenant, je vais pouvoir faire la promotion de ces journées dans mon propre atelier grâce à mon super sac : 

img_7346

Oui, je sais, il y a peu de pâte polymère mais pour être franche, ça n’était pas l’atelier que j’étais le plus pressée de tester ! (hi hi).

Voilààààààààààààààà… je suis enfin parvenue au bout de cet article et je vais enfin pouvoir me reculer dans mon siège pour regarder… le générique de fin de mon émission… tant pis. Je m’y prendrai plus tôt la semaine prochaine… 

Allez, passez toutes et tous un excellent week end ! 

Pour ma part, il s’agira du premier atelier de La Perle Rouge de l’année. Il concerne ma façon de faire le hidden magic et il reste une petite place. 

Moi, je vais me reposer… jusqu’à demain ! 

Prenez soin de vous ! 

Bises

MC

Bonjour, bonjour, chers Vous ! 

Aujourd’hui, je m’abstiendrai de m’éterniser sur une trop longue (même si parfois désopilante) introduction météorologique car j’ai bien travaillé cette semaine, et j’ai pléthore de pièces à vous montrer. 

Après la mise en place de mon exposition-vente à Nozeroy la semaine passée, je vous avais fait part du profond « rien » qui peuplait désormais ma mallette de bijoux. Et quand, je dis « rien », ça n’est pas un effet de style, quand je dis « rien », c’est « nada, peau-de-balle, néant, walou, que tchi, que dalle, zéro »… j’en passe et sans doute des meilleurs. 

Et oui, heureuse, partis-je au matin de cette journée

et brequouille revins-je de la commune fortifiée…

( Quoi ?!? mon correcteur orthographique ne connaît pas « brequouille » ? Diantre ! Pas au point, ces machines. ) 

De quoi me motiver, donc, à me lancer dans quelques semaines de fabrications intensives.

Comme vous vous en doutez, vitesse de production ne rime pas avec expérimentation… enfin, si, pour le coup ça rime, d’un point de vue formel tout du moins mais enfin… ça ne va pas de paire, quoi… enfin vous m’avez comprise. Cette bafouille pour vous dire que les nouveautés de ces pièces résident plus dans le choix de leurs couleurs que dans leur concept. 

Mais assez parlé, laissez-moi vous présenter ce que le soleil de février m’a inspiré ces derniers jours. 

Commençons par une série printanière vitaminée dont vous allez vite reconnaître le style de mes colliers fleuris : 

img_7030

Des fleurs, du orange et du peps… ça sent que j’en ai assez de l’hiver, ou bien ? 

Les pièces en détails : 

img_6983

img_6985

img_6990

Deux bracelets breloques les accompagnent :

img_7002

Et enfin les boucles viennent achever le tableau : 

img_7039

img_7052

img_7045

Viennent ensuite deux colliers « pastilles » toujours dans le même principe, mais aux couleurs plus automnales pour… disons une transition plus douce vers le soleil ? 

img_7119

img_7081

Et non, je n’ai tout de même pas laissé mes toupies de côté ! 

img_7061

Les deux voisins dans des tons plus tranchés : 

img_7102

Et enfin, la dernière série (ma préférée, bien sûr !), avec une nouvelle palette pour moi, également : 

img_7148

img_7137

J’adore cette petite fleur jaune qui vient souligner la perle jaune d’à côté. 

img_7123

Une préférence, pour ma part, pour le collier de gauche aux pétales découpés. Et vous ? 

Un petit bracelet qui va bien avec les perles qui restent des montages : 

img_7139

Et enfin les boucles qui vont avec tout ça : 

img_7093

img_7065

img_7072

img_7085

Ah ah ! Oui, je sais, la dernière paire de boucles n’a rien à faire ici mais je l’ai montée cette semaine alors je n’allais tout de même pas la priver de publicité sous prétexte qu’elle n’arbore pas les mêmes teintes que les autres, non ? 

Voilà ! Je ne vous avais pas menti lorsque je vous disais que j’avais pas chômé. Le plus dur, à présent, va être de maintenir ce rythme durant quelques semaines afin de me constituer un beau stock tout frais tout beau pour les expositions à venir. 

Je vous laisse ici. 

Tâchez de passer un chouette week end ! 

À jeudi prochain ! 

MC

Bonjour bonjour chers Vous ! 

Qui aurait pu soupçonner la semaine passée, que quelques heures à peine après la rédaction de ma diatribe (euh… un peu fort, comme terme  tout de même, non ? ) contre le froid, le ciel tremblerait (oui, à son tour !) de terreur et se hâterait de nous rapporter les 10 petits degrés qu’il nous avaient si honteusement subtilisé il y a déjà plusieurs semaines ?

– Ben… tous ceux qui regardent la chaîne météo, en fait… il parait que c’était largement annoncé… 

– Suffit ! C’est devant ma plume que les nuages ont reculé ! 

– Euh… non… devant un vent du sud, en fait. 

– Pfff… alors je n’ai aucun pouvoir ? 

– Si… sans doute… certainement, en fait… comme tout le monde. Mais en ce qui concerne la fonte des glaces de ton jardin, tu n’y es effectivement pas pour grand chose, désolée. 

– Ah bon. Ben… c’est cool, quand même, ça fait plaisir, non ? 

– Ah oui ! Oui, ça c’est sûr, c’est formidable… Bon, tu enchaînes ? Ils attendent… là.

 

Bon… laissons là deux des multiples personnages qui peuplent ma caboche se partager le bout de gras et revenons à de plus fimotesques considérations. 

Fortement inquiète du côté pratique et original de mes dernières pièces de la collection Polymercerie, j’ai voulu tester un collier ajustable durant une journée. J’en ai choisi un aux perles carrées car ce sont ceux qui risquaient le plus de bouger et j’ai opté pour le montage à l’avant-dernier bouton.

Je l’ai testé, je l’ai porté, et j’ai pleuré. 

(enfin, non, pas vraiment quand même, c’était pour la rythmique de la formule, mais je me suis quand même un peu énervée…) Effectivement, lorsqu’on décide d’attacher la boucle à un bouton du bas, les boutons du haut finissent à un moment par avoir tendance à se retourner. C’est sans doute dû au fait que les perles sont percées en leur centre. Je réfléchis à une astuce (la première n’a pas fonctionné mais j’ai d’autres idées) et je reviendrai vous montrer ça. Je testerai les mêmes avec des perles rondes pour constater si les dégâts sont les mêmes (Bouhouh… (ce sont des chouïnements… je ne sais pas comment on transpose des chouïnements par écrit.))

C’est dommage, je commençais à vraiment m’emballer avec ces pièces… j’en avais même commencé en multicolore : 

img_6800

D’ailleurs, au fait, pour toutes celles et ceux qui me demandaient comment c’était monté à l’arrière : 

img_6788

Tout simplement ! (Peut être un peu trop simple… du coup.) 

(Ça vous fait une belle jambe de savoir ça, maintenant que vous savez que ça fonctionne mal, hein ?)

J’ai tout de même fait des petites boucles simples pour aller avec : 

img_6756

Un tantinet agacée par cette petite déception, j’ai pris un virage aussi radical que la météo et je me suis lancée dans la réalisation d’une pièce que j’avais esquissée il y a déjà un moment sur mon petit carnet à… à tout. Je vous fais évidement grâce du chef d’oeuvre sur papier et vous montre directement la réalisation 3D : 

img_6864

img_6848

Et bien, croyez-moi, croyez-moi pas (Ah ben c’est une phrase bien française, tient !) mais cela correspond QUASIMENT au « dessin » préparatoire !!! Comme quoi, Les miracles existent ! 

Je lui ai fait ses petites boucles : 

img_6881

Et j’ai j’ai réitéré dans la foulée avec de très légères modifications. (Un nombre plus élevée de perles toupies, une forme très légèrement différente des grands côtés et un montage avec chaîne et fermoir en argent). 

img_6823

img_6835

Remarquez que pour cette deuxième pièces, j’ai un chouïa réfléchi à l’organisation des perles de couleur. Ça ne saute pas encore aux yeux mais ça affiche tout de même plus de cohérence entre les trois rangs.)

img_6891

Je suis vraiment contente de ces dernières créations mais étant donné la tournure qu’a pris ma joie concernant les autres dernières pièces dont j’étais satisfaite, je me garderai de témoigner ici d’un emballement exagéré. 

Donc… euh… ouai, pas mal, faut voir… 

Cela dit, je l’ai testé directement sur moi, ça tombe impec et il n ‘y a aucune perle qui gratte ou qui gêne, c’est déjà ça ! 

Voilà, c’était mon travail de cette semaine. 

Je vous souhaite un superbe week end accompagné de quelques rayons de soleil et des premiers chants d’oiseaux (faudrait quand même pas qu’ils se croient au printemps, ceux-là ! – Rôôô ! Jamais contente !))

À bientôt ! 

MC

Bonjour, vous !!! 

Alors ? Racontez-moi tout !

Lesquels d’entre-vous ont opté pour les chaufferettes à pieds ? Personne ? Alors… les plaids à bras ? Non?… la robe de chambre sur le radiateur ? Les boudins sous les portes ? Personne n’a eu à faire pipi sur la serrure de sa voiture ? Non ? Alors un carton sur le pare-brise, au moins ? Toujours pas ? Nan mais il n ‘y a que moi qui me les gèle, bon sang ou quoi ? ! ?

Pour ma part, j’ai opté pour vivre environ 23h sur 24h avec ma bouillotte bien-aimée toujours à proximité, oui, même dans mon atelier. Quant au coup du carton, c’est le matin où j’ai contemplé le caoutchouc de mon essuie-glace se déchirer tristement dans une tentative désespérée pour effacer les dernières traces de glaces que la raclette avait ignorées que je me suis dit que cela aurait été une bonne idée…

Aaaah ! ben ça faisait longtemps que je n’avais pas fait une petite intro-météo, moi, tient ! (ça, c’est pour toi, Ben !)

Bon, et bien maintenant que c’est fait, passons aux choses qui nous intéressent vraiment, à savoir les créations de la semaine. (C’est bien pour ça que vous venez ici, non ? Bon, d’accord, je sais que vous ADOREZ aussi me lire lorsque je vous parle du temps qu’il fait mais soyons honnêtes, mes discours météorologiques amateurs ne suffiraient pas à attirer autant de lecteurs à eux seuls… ou alors, il faudrait que je me plonge vraiment dans la sujet… (ouh… le challenge moisi !))

Je me reprends !

J’ai poursuivi mes essais de colliers ajustables avec les montages de boutons polymère. J’ai varié les diamètres, les formes et je crois que je commence à tenir quelque chose qui me plait réellement beaucoup. 

Pour commencer, voici le même travail que pour le tout premier présenté la semaine passée mais avec des perles plus petites :  

Le premier en rose : 

img_6698

img_6706

Et le second en vert : 

img_6689

img_6694

Comme vous pouvez le constater, il y a moins de jolies combinaisons possibles avec des plus petits boutons. 

J’ai ensuite eu envie de modifier la forme de mes perles-boutons.

Pas besoin de chercher longtemps, restons simples et contentons-nous, pour le moment de passer du rond… au carré. Et bien moi, j’aime bien : 

img_6668

img_6671

En accrochant la boucle au premier bouton, on obtient vraiment un collier-cravate avec ce modèle : 

img_6680

Pour celui-ci, je ne voulais pas que les perles pivotent mais restent bien l’une sous l’autre et le plus alignées possible, donc j’ai coupé un sommet des quatre carrés inférieurs afin que le fil de mon montage reste en place. J’aurais sans doute été plus claire avec une illustration du dos de la pièce… j’essaierai d’y penser la prochaine fois. 

Pour le second test en carrés, j’ai voulu, au contraire, accentuer l’effet désordonné que provoquent les déplacements des boutons en fonction du montage choisi. Je lui ai également laissé les deux fin de lacets avec les petites perles que j’avais supprimé ci-dessus. Ce dernier essai est sans conteste mon favori : 

img_6752

img_6729

img_6741

img_6736

Qu’est-ce que vous en pensez ? 

Ah oui, au fait, j’ai trouvé un nom pour cette nouvelle collection ! 

Étant donné qu’il s’agit de montages avec des boutons en pâte polymère, j’ai décidé, d’appeler (très finement) cette collection « Polymercerie » (muhaha) !!!!

(Oh, mon Dieu, si même les jeux de mots vaseux reviennent, c’est que je suis en pleine forme créative !!!)

Et pour terminer, voici ce que j’appelle des rattrapages de pièces décevantes. Bon, ben là, vous ne pouvez pas vraiment réaliser le chemin parcouru par ces deux colliers, mais faites-moi confiance…

img_6656

img_6664

Celui à a eu droit à ses petites boucles toutes simples : 

img_6713

Allez, je vous laisse ici. 

Juste le temps de vous dire fièrement que ma page FaceBook a atteint le compte des 1111 likes et que j’en suis plus que ravie ! 

Un grand MERCI à ceux qui me commentent là-bas, à ceux qui me suivent ici et à ceux qui s’arrêtent lire mes articles de temps en temps !!! 

Passez une excellente fin de semaine et gardez courage, les températures devraient remonter un chouïa ce week end, juste ce qu’il faut pour laisser l’apéro sur le balcon sans que les bouteilles n’éclatent. 

Prenez soin de vous et à jeudi prochain !!! (ouh… comme je m’avance !)

MC

Un immense BONJOUR à ceux qui me lisent avant midi avec leur café durant leur pause matinale et un gigantesque BONSOIR à ceux qui parcourent ces lignes après avoir terminé le plus gros de leur journée.

Et enfin, excellente année à vous toutes et tous !

Qu’elle vous soit douce ou énergique à souhait, qu’elle vous soit tendre et rassurante ou parcourues de mille challenges nouveaux, qu’elle vous soit riche et colorée, bref, qu’elle soit aussi bien que vous le désirez.

Mes vœux vous arrivent tardivement et ma reprise du travail aussi. Après être enfin parvenue au terme de la longue course du dernier trimestre de l’année, (j’ai trouvé ça particulièrement difficile, cette année !) je me suis, je l’avoue, offerte deux semaines complètes à faire autre chose. Mais me voici de retour, prête à expérimenter de nouvelles créations polymères, à vivre de fimotesques interrogations et bien sûre, à vous en faire part ici même.

Cette fois-ci, mon premier article ne sera pas un bilan de l’année écoulée comme celui de l’an passé. Je me suis dit que je n’allais pas vous accabler de mes interminables listes de nombres de colliers, bracelets, boucles d’oreilles, bagues, vases et mobiles fabriqués, de jours de marchés et d’atelier, et de milliers de kilomètres de fils utilisés…

Mmmh… ça n’est pas tout à fait exact… en réalité, ces énumérations gratuites dont le seul but est de faire soulever un sourcil m’ont beaucoup amusée l’an dernier mais le fait est que je n’ai pas pris le temps de réitéré la chose. Et tandis que les jours du mois de janvier filent plus vite que les aiguilles du réveil un lundi matin, j’ai décidé de publier mon premier article comme ça, en fonçant, sans véritable travail d’investigation préalable.

De bilan, aucun, donc, de résolution, encore moins, mais de créations, quelques-unes que je vous montre à présent.

Pour commencer, voici trois colliers réglables dont le concept n’est pas complètement de mon invention puisque je me souviens avoir vu une fois quelque chose de semblable  réalisés avec des boutons. Je ne sais pas si le montage était le même mais en attendant, je cherche à réaliser des pièces ajustables dont l’effet change selon le réglage et peut s’adapter à la largeur du cou comme aux différents décolletés. Le principe est simplissime, on passe la boucle autour du bouton choisi et on bloque le tout en resserrant la petite perle. Voici donc mes trois essais : 

Pour le premier, j’ai réalisé des boutons plats à partir de mes canes iris : 

img_6517

img_6522

img_6504

img_6511

Pour le deuxième, j’ai voulu utiliser des boutons courbés et complexifier légèrement l’ensemble en superposant deux boutons de tailles différentes : 

img_6500

J’ai préféré les multiples possibilités du premier collier et le ponçage des boutons courbes a été un enfer, donc pour le troisième, j’ai réalisés des boutons plats mais plus nombreux : 

img_6487

img_6478

img_6490

img_6483

Reste à tester une de ces pièces sur une journée active pour vérifier si les boutons restent en place ou se retournent capricieusement. 

Il était ensuite plus qu’impératif d’utiliser mes canes de démonstration avant qu’elles soient irrémédiablement irrécupérables. Je vous présente donc les trois premières pièces de la collection PATCHWORK : 

img_6601

img_6572

img_6632

Voilà, ce sera tout pour ce premier article. 

Je vous souhaite une excellent week end bien au chaud avec votre bouillotte ! 

Prenez soin de vous et à bientôt ! 

Marie-Charlotte

Bonjour tout le monde ! 

Mode « lutin de Noël » activé… je répète, mode « lutin de Noël » activé ! 

Aujourd’hui, pas de pavé introductif conséquent, non, entre deux montages et trois crises de nerfs provoquées par mon appareil photo malade, je vous présente en rafale les créations de la semaine dernière qui sont venues agrémenter mon stand des marchés de Noël. D’ailleurs, à ce sujet, les deux dernières dates durant lesquelles je monterai mon stand et exposerai tout ça sont ce week end, vendredi à Poligny et samedi à Mesnay, toujours dans le Jura. 

Allons-y et commençons avec les éternels bracelets breloques qui plaisent tant qu’ils sont partis avant que je puisse vous les montrer…

img_6163

img_6155

img_6166

Et une autre parure que je n’ai pas su identifier comme faisant partie des « breloques »… 

img_3264

J’ai ensuite réitéré le recouvrement de mes petites boîtes en bois tourné. J’en aime beaucoup le résultat et j’avoue que cela me permet d’utiliser un certain nombre de tranches de canes ( toujours mon éternel challenge, conséquence de mes multiples démonstrations sur marchés. )

img_6186

Petit coffret à bijoux : 

boite-bijoux

Ce genre de fabrication collée apprécie un peu moins la cuisson que les boîtes précédentes. Oui, j’apprécie l’ironie de ce matériau qui fait que c’est bien le bois tourné qui ne bouge pas. ( pfff )

Voyons… après ça, j’ai réalisé quelques sautoirs car je n’en avais plus aucun : 

img_6178

img_6231

img_6332

img_6226

Le dernier est une commande en rappel d’une création de l’an passé avec des perles aux faces différentes : 

img_6397

img_6417

Deux parures asymétriques : 

img_6247

img_6327

( Celle-ci, j’aurais du la photographier sur buste, elle se serait montrée sous un jour moins « tordu » )

Quelques pièces en lamelles douces (douces au contact, hein, rien à voir avec la couleur… c’est juste une façon de souligner que j’ai poncé toutes les faces de ces pitites bandes et de mes doigts par la même occasion… )

img_6206

img_6196

img_6205

img_6218

img_6213

Bon… où en suis-je ?… ah oui, une parure perles creuses dont voici le collier : 

img_6250

Et une série de boucles d’oreilles dans les deux gammes : 

img_6286

img_6302

Viennent ensuite les pendentifs en hidden magic orange que j’ai choisi de monter sur du fil mémoire épais histoire de faire quelques collier sans fermoir, je sais qu’ils plaisent toujours. 

img_6352

img_6354

J’ai opté pour la même chose pour un pendentif prototype dont le concept me plait beaucoup : 

img_6338

Et enfin, un collier tout simple à perles boules iris qui est l’illustration de l’atelier du 22 avril, celui sans doute le plus adapté aux débutants complets. 

img_6257

img_6266

Et voilà, en gros ce que j’ai fait durant la semaine passée. 

La saison des marchés de Noël touche à sa fin, ce qui signifie deux choses : d’une part, je vais enfin pouvoir remiser ma bouillotte, mon maxi-thermos et mes triples épaisseurs de pulls ( oui parce que quand même, il a fait un peu froid, dernièrement, j’ai trouvé, moi… non ? ) d’autre part cela veut dire que je suis suis officiellement à la bourre pour mes propres présents de fin d’année… 

Enfin… 

Oups, j’oubliais de vous faire part de ma tentative de démonstration de cane sur un marché d’hiver… Comment dire… ça n’est pas pour rien que je me contentais jusque-là de me prêter à ce jeu durant la période chaude. C’était la première et la dernière fois ! C’était une expérience à tenter… je l’ai fait. Je préfère cent fois suer dans mes gants avec une pâte toute molle sous le soleil que de me tordre les mains à essayer de compacter des lambeaux de pâte effritée dans une machine pourrie ( oui parce qu’en plus, ma machine fétiche a quelque peu rendu l’âme durant la critique période de lutin de Noël, snif, et celle de secours que j’ai du utiliser s’est montrée aussi décevante que je m’y attendais… re-snif. ) Difficile de faire la démonstration accélérée d’une cane complexe lorsqu’un simple dégradé met une plombe à se réaliser et qui plus est, tout de travers et tout craquelé… 

Enfin… en deux jours du marché de Bletterans, j’ai tout de même pu sortir ces kaléidoscopes : 

img_6386

img_6390

Le bon côté, c’est que je me suis peut-être abîmée les mains mais il y a eu tout de même quelques minutes durant lesquelles ce pénible exercice m’a réchauffée… et ça n’était pas du luxe. 

Allez, je vous laisse ici. 

Prenez bien soin de vous d’ici la semaine prochaine et pensez bien à faire travailler les lutins près de chez vous pour les cadeaux qui vous manquent ! 

À tout bientôt ! 

Bises

MC