Articles Tagués ‘vase’

          Bonjour chers Vous ! 

          Mes publications ici se font toujours aussi rares (promis, à partir du mois de janvier, je reprendrai une rigoureuse publication hebdomadaire !… Vous tiendrez jusque-là, hein?) mais moins que mes échappées dans mon atelier ! Et oui, avec le retour à l’école de mon ouistiti et les siestes régulières de Mademoiselle choupette, je parviens à me dégager un tout petit peu de temps pour faire naître quelques pièces. 

          Afin de vous faire part de mes récentes créations, il convient de faire le point sur les récentes actualités (… de La Perle Rouge, j’entends, hein… pas de… enfin pas du reste du monde qui continue plus ou moins à tourner à l’extérieur de mon atelier coloré et artistiquement rangé…).

          Au cours du mois de septembre, j’ai participé à un weekend de marché… euh, attendez une seconde… le qualificatif d’ « art » est parfaitement incongru… celui d’ « artisanal » serait quant à lui encore largement exagéré… mmmh… quoique les artisans de l’automobile sont également des artisans, après tout… non ? Vous l’avez compris, notamment ceux qui ont lu mon article sur le fait de « bien choisir ses marchés« , je me suis encore fait attraper par ma bienveillance locale et disons que… j’ai bien eu le temps de réfléchir derrière mon stand. Enfin, j’ai surtout bien eu le temps de tourner la manivelle (et c’était là sans doute le seul point commun que j’avais avec quelques modèles de véhicules antiques en exposition à l’extérieur de la salle !).

          J’ai enchaîné les démonstrations de canes histoire de moins subir le temps qui ne passait pas et d’intéresser les quelques visiteurs qui semblaient aussi désappointés que moi par la curieuse juxtaposition de stands de vide-grenier, brocanteurs et antiquaires, artisans du bois, peintres et multiples stands de matériel automobile… très vieux… euh… donc… certainement très intéressant pour les passionnés de la chose.

          Bref, du temps, j’en avais, une machine et la pâte qui va avec, j’en avais aussi. J’ai donc déroulé mes habituelles étapes de présentation du matériau ; plaques dégradées, canes débutantes puis assemblage général pour une cane plus complexe : 

Et oui, lorsqu’on n’a pas réalisé de mosaïque depuis longtemps, les gestes ne sont plus aussi précis… 

 

Celle-ci s’est largement déformée par une réduction abusive, lui conférant par là un aspect « brins de laine » loin de l’effet recherché à la base mais finalement assez plaisant. 

 

Et voici le kaléidoscope final de l’après-midi. 

          Le matin de la seconde journée s’achevais lentement et je décidai de faire un tour à l’extérieur de notre calme petite salle d’exposition. 

          Tandis que je déambulais entre les enjoliveurs des années 60 et les magasines auto de la décennie voisine, je m’interrogeais sur la cohérence de ma présence à cette manifestation. Mes yeux se posèrent sur l’entrée (payante… même pour les exposants, snif) de l’espace couvert des brocanteurs et l’idée d’exploiter mon temps le plus efficacement possible s’imposa à moi à travers une table couverte de petits pots en verres. J’avais différentes canes dans les mêmes teintes sur le plan de travail que j’avais aménagé sur mon stand, moult flacons de toutes tailles devant moi et quelques heures de disponibles encore avant de replier mes nappes ; ma décision était prise, j’allais réaliser un vase à l’extérieur de mon atelier. 

          Alors… euh… comment dire… je suis parfaitement sensible à la valeur des objets, qu’il s’agisse de leur esthétique, de leur fabrication ou de leur histoire je suis même carrément addicte des bric-à-brac et autres joyeux nids à bordels toutefois, je n’ai pu m’empêcher de froncer largement les sourcils à la vue des prix affichés sur n’importe quelle petite bouteille en verre sale flanquée d’un « RICARD » largement effacé et rayée de toutes parts. De toute évidence, la pancarte « BROCANTEURS » de l’entrée indique aux visiteurs que parmi quelques objets rares, ils pourront s’offrir le luxe d’acquérir quelques bricoles usées pour un prix défiant toute concurrence… (J’entends par-là que dans n’importe quel bric-à-brac, ces pièces auraient coûté entre 20 et 90 centimes… mais qu’un contexte, cela se paie et dès lors que le statut de « simple vieillerie » est échangé contre celui d’ « objet ancien », les ridicules étiquettes voient leur prix multipliés par… au moins 15!)

          Après avoir négocié (Et oui, j’ai bien dit « négocié » ! Ceux qui me connaissent savent à quel point cet exercice m’est étranger mais là… non mais faut pas déc… tout de même!) après avoir négocié, donc, un vase au décor décollé et sali par les successifs et soigneux déplacements de l’objet en question durant les quinze dernières années, je me suis rendue à un point d’eau afin de le nettoyer du mieux possible avant de m’asseoir de nouveau à ma table. La suite, je vous la montre en image ; un joyeux patchwork aléatoire : 

          Le plus délicat fut de le transporter cru sans trop l’abîmer dans ma voiture. Mais enfin, il est arrivé à peu près en état et j’ai pu l’achever et le cuire tranquillement. 

          J’ai eu envie de poursuivre mes recouvrements en exploitant uniquement mes canes de marchés et j’ai fait un essai de travail sur le volume. Je vous le dis tout de suite, le résultat n’est pas formidable mais je suis tout de même parvenue à utiliser un peu de mes multiples canes iris : 

          Cela dit, les petites canes dégradées que j’ai placées au col du vase m’ont beaucoup plu. C’est pourquoi, dans la lancée, j’ai réalisé une pièce qui me plait BEAUCOUP énormément plus. À vous de me confirmer cela : 

          Mon amie y a directement vu un aspect « poulpeux » tentaculaire et je suis tout à fait d’accord avec le côté organique de la chose. 

          Un peu long mais idéal pour exploiter mes canes dégradées ! 

          Dans la foulée et comme il mes restait quelques tronçons sur ma feuille de papier sulfurisé, j’ai recouvert un soliflore : 

Le côté organique est moins présent pour une structure plus équilibrée. 

          Et enfin, il fallait utiliser un peu de tout ce gris obtenu avec les chutes de confection de canes sans trop de prise de risque :

 

        Voilà pour cet automne : des vases prêts à accueillir les fleurs éternelles en polymère (ben oui parce que j’ai le chic pour fabriquer mes vases bien en dehors de la saison fleurie… en même temps, c’est à Noël, que les vends, moi !) 

          J’espère avoir le temps de travailler à quelques suspensions d’ici le prochain article. Ensuite, promis, je devrais repartir sur des bijoux. Il faut notamment que je parvienne à mettre en valeur cette cane kaléidoscope sur des nouvelles pièces : 

          Et oui, j’ai fait un effort pour changer de couleurs ! 

          À présent, il va falloir que je trouve comment la mettre en valeur… 

    Avant de vous laisser, juste un petit rappel : 

                  Les ateliers polymère du jeudi ont commencé la semaine passée à l’espace des Mouillères mais vous pouvez encore venir participer à la séance de jeudi 4 octobre (17h – 19h). En ne payant que les 15 € d’adhésion à l’association des Ateliers de la Caravelle, vous avez la possibilité de faire une séance d’essai à l’issue de laquelle vous pourrez choisir si vous prenez une inscription (au trimestre ou à l’année). 

  Cette fois, je vous laisse à votre semaine en cours. 

          Ne vous faites pas avoir par la soudaine mais néanmoins logique arrivée de l’automne et couvrez-vous bien. 

          À bientôt ! 

          MC.

 

Les herbes, ce matin revêtaient la pâleur

d’un automne décidé à chasser la chaleur. 

Mes pieds dans le jardin découvrirent la fraîcheur

et la perméabilité de mes souliers. 

Les frêles feuilles de thym affichaient leur pudeur, 

chastement recouvertes d’un manteau givré. 

Il n’y a aucun doute, on change de saison, 

et à cette occasion, aussi de collection ! 

 

Bonjour tout le monde ! 

Quelle bucolique entrée en matière… Un peu trop ? C’était ça où je pestais d’avance contre toute l’humidité que risquent de nous apporter les semaines à venir. Alors au lieu d’envisager la gouillasse (oui, c’est comme ça qu’on parle de la gadoue, chez moi), la chair de poule et les satanés limaces qui continuent d’envahir mon petit terrain, je préfère voir la nouvelle fraîcheur propice à une constructive créativité. Bon… sur le papier, cet entrain de motivation est tout à fait séduisant mais qu’en est-il sur mon plan de travail ? 

Et bien c’est un peu lent, mais ça commence à se mettre doucement en place. 

Voici tout d’abord une parure qui utilise un peu de la cane rose et grise qui a tant plu à tout le monde. Il s’agit d’un pièce classique dans le sens où c’est encore un collier torque mais différent car monté sur une semelle blanche avec une seconde cuisson, ce qui lui apporte plus de confort et plus de rigidité. Les boucles ne sont pas mes habituels pendants mais sont montées sur des clous (supports que j’apprécie de plus en plus) avec la même semelle blanche très légèrement texturée. 

img_4133

J’ai poursuivi mes essais de parures fraisées mais je n’ai pas obtenu (pour l’instant) l’effet que je recherchais. Peut-être une fulgurante idée me traversera-t-elle l’esprit sans crier gare (expression qui, selon mon mari, provient de jadis, (c’est précis, hein ?) lorsqu’un train approchait d’une gare et qu’un bonhomme avait comme mission de le crier très fort dans le train !) en tout cas, pour l’instant, je vais mettre en pause ces pièces fraisées, je crois. 

img_4077

Il me restait des bandes noires et blanches « pointillées » comme je les appelle, et que j’utilise régulièrement sur mes torques, de chaque côté de mes tranches de canes kaléidoscopes. J’ai eu envie de les utiliser seules, juste parce qu’elles plaisaient. Et bien… quelle bonne idée ! Fidèle à mes habitudes, j’ai adoré les petites pièces qui sont nées de cette improvisation : 

img_3985

img_3991

J’attends une commande d’apprêts en argent qui aurait du arriver avant que je ne publie cet article et qui permettra d’autres montages mais je tenais tout de même à vous montrer mon travail de la semaine. 

Je me suis bien adoucie les mains en ponçant chaque petit élément et les supports de boucles sont argent 925. 

img_3999

img_4012

img_4091

img_4105

img_4112

img_4119

Je trouve un côté un peu aérien à ces pièces et mine de rien assez « allégé » par rapport à mes plastrons ou torques plus courants et j’aime beaucoup le mouvement ondulatoire que prennent ces petites lamelles lorsqu’elles bougent (bon, bah là, c’est pas flagrant, j’avoue mais faites un peu preuve d’imagination…)

Vous êtes d’accord ? Qu’est-ce que vous en pensez ? 

Allez, dans un tout autre genre avant de partir, je vous montre un vase que j’avais terminé cet été et que j’avais oublié de vous présenter ici : 

img_0970

Il est beau, hein ? 

Le voici maintenant : 

img_3251

vase-spirale-2

 

Je profite de cette fin d’article pour vous annoncer la création d’une nouvelle association dont je fais partie et qui se nomme joliment La Caravelle. Ce vaisseau créatif est sous le commandement (pour l’instant) de trois artistes et artisanes que sont mes amies Urwana Debouclans (peintre), Stéphanie Prudent (couturière, chapelière) et moi même. Le but de ce navire est d’embarquer beaucoup d’autres créateurs qui souhaitent partir avec nous afin de se déplacer au sein des communes et de proposer des ateliers créatifs à leurs habitants. Cette nouvelle association sera présentée au public dimanche 9 dans la salle de la commune d’Arthenas à l’occasion du premier anniversaire de cette nouvelle commune et pour ce faire, mes deux acolytes et moi proposeront une série d’ateliers découvertes gratuits afin de fabriquer UNE pochette née du mariage de nos TROIS techniques. 

unnamed-3

unnamed-1

Voilà, cette fois je vous laisse ici. 

Passez une bonne fin de semaine ! Pour ma part, elle sera divisée entre cette journée de présentation et le lancement (la veille) des ateliers d’automne dans mon tout nouvel espace. Je retourne donc à mes préparatifs. 

À jeudi prochain ! 

Bises à vous ! 

MC

Bonjour chers Vous !

 

Il est des semaines douces, pleines de fraîcheur printanière et de nouveaux chants d’oiseaux…

Des semaines où chaque jour et chaque heure semble apporter un éclairage nouveau.

 

Il est des semaines si densément sombres qu’un brin de créativité ne parvient pas à se faufiler…

Que la notion même de couleur en devient compliquée…

Comme un obscur concept qu’on peine à dévoiler tandis que les nuages lourds cherchent à passer.

 

Et il est des semaines étranges où tout est mélangé,

Où un génial éveil s’essouffle avant midi

Se délite peu à peu et meurt avant la nuit.

Pour renaître soudain

Un peu plus lumineux

Le lendemain matin

Et me rouvrir les yeux.

 

Voici une quinzaine de jours que je navigue entre ces différents états… et je dois bien vous avouer que je commence un tantinet à avoir le mal de mer… Mais comme cette situation ne saurait durer plus longtemps, j’ai finalement décidé de dédaigner mon mal au cœur pour le mettre à l’ouvrage (muhaha…) 

C’est donc accompagnée d’un timide soleil matinal que je vais vous présenter les pièces réalisées au goutte à goutte durant ces deux dernières semaines chaotiques. 

Vous n’y trouverez ni thématique cohérente, ni fil rouge intelligent. (Que cela ne vous empêche tout de même pas d’aller jusqu’à la fin de cette lecture !) Aujourd’hui, c’est la diversité qui prime ! Alors allons-y, déballons le travail et portons un avis. 

Commençons tout d’abord par trois parures réalisées à partir d’une cane kaléidoscope que je vous ai montrée il y a quelques temps et qui avait la particularité de posséder du jaune, chose extrêmement rare pour moi. Peu de prise de risque pour ces pièces qui font partie de ma (à présent) traditionnelle série des colliers asymétriques montés sur cuir noir de 2 mm.

IMG_8363

Tandis que je rangeais… enfin, déplaçais… enfin fouillais frénétiquement et sans organisation aucune mon bazar d’atelier à la recherche d’un petit emporte-pièce qui avait insidieusement sauté de ma table de travail pour plonger dans un sac de sacs, je suis tombée sur quelque chose que je n’avais pas utilisé depuis une éternité ; mes plaques en verre qui me servaient à réaliser des perles « swirls » (Avant, je me contentais de parler des perles spirales « effets galaxie » mais maintenant, peuh ! Je suis une grande !…) Je me suis contentée de former des perles toupies régulières mais je les aime bien. 

IMG_8357

IMG_8347

Je vous ai prévenue qu’aujourd’hui cela risquait d’être décousu ? Oui ? Bon. Tant mieux parce que je n’ai aucune inspiration pour rédiger une transition digne de ce nom entre ces trois parures colorées et la pièce suivante.

Il s’agit d’un vase que j’avais commencé il y a déjà un certain temps et qui m’a donné un peu fil à retordre… (je ne crois pas qu’il y ait pire expression pour parler d’un vase m’enfin…)

Je vous présente l’oeuvre ôriginâââle :

IMG_3446

Un vrai modèle de légèreté printanière totalement à la mode… des années… 70 ? (1970, hein… faut pas abuser, tout de même…)

J’ai tout d’abord commencé par lui modifier sa forme générale avec une première cuisson : 

IMG_3542

Et j’ai eu la désagréable surprise de voir mes trois « triangles » se décoller immédiatement après la fin de la cuisson. 

N’étant pas en manque de pâte beurk, j’ai donc réitéré la chose en ajoutant, cette fois, des renforts au niveau du « ventre » du vase : 

IMG_3546

Le sommet du vase s’est tout de même légèrement écarté à la cuisson… Mais qu’à cela ne tienne, j’ai décidé de tester ce que j’avais en tête et j’ai recouvert une première face. Le résultat me plaisait assez mais relativement agacée par les contraintes que cette pièce présentait, je l’ai longtemps délaissée dans un coin de la pièce. Ce n’est que la semaine dernière que je l’ai enfin achevé à l’aide de deux cuissons supplémentaires. En voici le résultat : 

IMG_8498

IMG_8509

IMG_8514

vase 3 faces

Il aurait été intelligent de le photographier devant un miroir… En tout cas, à présent que l’intégralité de la surface du vase est recouverte de pâte, ça ne bouge plus. 

Poursuivons.

La pièce que je voudrais vous montrer à présent me laisse un tantinet (tient ? ça fait deux fois aujourd’hui…) perplexe et j’aurais bien besoin de vos avis éclairés quant au résultat esthétique. Il s’agit, cette fois d’un mobile que j’ai fabriqué parce que je tenais à tester une idée que j’avais couchée sur le papier et qui consistait à réaliser des boules au cœur léger (et non, je ne parle pas de Maltesers…oups ! Un vieux relent de Pâques…toutes mes excuses.) en plaçant deux fleurs autour d’une boule de pâte emprisonnant une grosse boule de papier. L’idée générale était de faire des éléments aérés et d’utiliser par conséquent, quelques estampes. 

IMG_8640

Je me suis arrachée les cheveux à le photographier dans de nombreux endroits avec des éclairages différents pour finalement ne pas parvenir à choisir un cliché, alors je vous en met trois… Comme ça, ce sera le leitmotiv du jour ! (Ouaouh !… « leitmotiv »! Après « swirl », on peut dire que je m’enflamme !)

IMG_8389

IMG_8332

Et pour finir cette hétéroclite présentation, voici deux colliers (accompagnés de leurs pitites boucles) que j’ai fabriqué en exploitant les tests de textures que j’avais fait lorsque je cherchais un joli hidden magic pour mon carré 10 x 10 à l’occasion du concours des 50 ans de FIMO. 

IMG_7527

Je n’ai pas encore tout utilisé parce que je poursuis des essais… 

Voici une première version assez simple :

IMG_8583

…je ne sais pas si je vais laisser la perle asymétrique de gauche… Je ne suis pas du tout convaincue… 

IMG_8613

(ah ah ! on voit ma silhouette tandis que je prends la photo !)

IMG_8603

Le second collier (oui, j’ai bien dit « second », parce que en tout cas pour l’instant, il n’y en a pas de troisième.) a un montage un peu plus original et si vous avez l’impression qu’il brille plus, c’est parce que j’ai recouvert la surface de mon hidden par une fine plaque de pâte translucide. Je m’étais déjà fait avoir une fois avec mon ponçage trop violent qui avait en partie détruit mon hidden alors j’ai eu envie de le protéger et de voir ce que cela donne. 

IMG_8636

Cela éclairci tout de même beaucoup les couleurs de la plaque mais j’aime assez le rendu de très près (va falloir me faire confiance !). 

IMG_8554

IMG_8620

J’ai sans doute été inspirée par les estampes de mon mobile qui se balançaient sous mes yeux tandis que j’effectuais ces derniers montages. 

Voilà. J’aurai bientôt d’autres projets à vous présenter puisque je travaille en ce moment à plusieurs choses pour Perles and Co et que je réfléchis à ouvrir des dates d’ateliers avant et après l’été qui occuperaient cette fois une journée complète, histoire de profiter un peu plus et de moins courir sur le montage ! 

Avant de vous laisser je vous présente l’affiche de la prochaine exposition dans laquelle vous pourrez retrouver mon travail ainsi que celui de tous les artisans qui font partie de l’association Créa’Sillon : 

Carcom-2016 (2)

Passez une excellente fin de semaine. 

Prenez soin de vous ! 

à bientôt ! 

MC

Bonjour chers Vous ! 

Comment s’est passée cette petite semaine ? Avez-vous relevé l’incroyable double challenge de retourner au travail mardi matin à la bonne heure et avec un estomac à peu près en place ? Oui ? Non ? Bof ? Ne se prononce pas ? Bien, j’ai compris, ne parlons pas boulot. Je ne suis pas en avance alors pour une fois, je vais limiter mes digressions introductives et entamer directement (Si ! J’en suis capable ! La preuve !)

On attaque les actualités de la semaine avec une petite photo du dernier atelier (Vous remarquez que mes travaux n’avancent plus… Il paraît que ça fait un genre de déco hyper moderne style post industriel, tout ça tout ça…je suis dubitative. Heureusement que les filles ont les yeux rivés sur le plan de travail !) 

IMG_7837

Et bien sûr, voici leurs canes kaléidoscopes : 

canes élèves 2

Pas mal, hein ? 

Pour l’instant, cette arrivée du printemps ne m’inspire qu’à réaliser des vases ! Alors, je sais, c’est un peu moins vendeur, un peu plus difficile à assortir avec vos robes de saison mais que voulez-vous, j’ai envie de faire des vases… ça ne s’explique pas. 

J’en ai deux à vous présenter cette semaine. Oui, je sais, pas de bijoux et seulement deux pièces mais vous allez voir, il y a un peu de boulot tout de même. 

Le premier est un vase « bubulles » que j’ai réalisée à partir d’un schéma préalablement esquissé dans mon carnet lorsque je me trouvais au fond de mon lit : 

IMG_7773

Le problème c’est qu’entre l’idée qui naît dans ma tête, sa traduction sur le papier et son interprétation entre mes mains, ça fait trois façons d’envisager les choses pour un résultat toujours surprenant mais jamais fidèle ! Par exemple, je met toujours plus de détails sur mes croquis, comme si je travaillais ensuite sur des pièces immenses… Enfin, voici mon vase à ronds : 

IMG_7729

Je l’interprète comme un un témoignage de ma furieuse envie de couleurs, de lumière et… d’apéro barbecue… oui, parce que lorsque j’ai eu achevé le lustrage et que j’ai contemplé mon vase, je me suis rendue compte qu’il s’agissait en réalité… d’un pot d’eau… Alors ? détournement ou lapsus ? 

IMG_7722

IMG_7725

Je me suis passablement compliquée le ponçage et le lustrage en ajoutant les petits serpentins noirs et blancs… 

Pour mon second projet de la semaine, j’ai eu envie d’exploiter un peu de motifs kaléidoscopes, après tout, c’est très rare que j’en place sur mes vases parce que je n’en ai jamais assez pour recouvrir assez de surface sans que cela soit ridicule. 

J’ai donc décidé de réunir les restes de toutes les mini-canes qui avaient servi aux canes kaléidoscopes des semaines passées et j’ai tout regroupé en un gros tas vaguement triangulaire : 

vase foufou cane

J’ai étiré, dupliqué… 

vase foufou cane2

ré-étiré… re-dupliqué… patati patata… 

vase foufou cane4

Et je me suis retrouvée avec ce que j’imaginais à peu près, à savoir un motif régulier mais très brouillon à cause de la multitude de petits morceaux assemblés au départ. Ce genre de cane n’est vraiment pas ma favorite pour la bonne raison que je la trouve illisible.

Bon… tout ça c’est très bien mais cette fois je ne vais pas la laisser au bord de mon plan de travail parce qu’elle est plus grosse que mes canes habituelles et que j’ai besoin de quelque chose pour recouvrir moi vase ! (qui, cette fois, est bien un vase, je vous le confirme !) 

vase foufou cane3

Oh ! Mais laissez-moi d’abord vous montrer la beauté du vase que je m’apprête à transformer ! 

Initialement de couleur vert bouteille peu attractif, (pour ma part…) j’ai eu la bonne surprise de découvrir un support transparent sous ce qui semblait être une fine couche de peinture vitrail ou quelque chose comme ça : 

vase foufou 1

Après avoir bien nettoyé et séché mon support, je l’ai passé une première fois au four afin de lui modifier un peu son allure générale en exploitant un peu de pâte beurk : 

IMG_5136

J’ai ensuite recouvert toute la spirale de pâte en utilisant la cane kaléidoscope que je viens de vous montrer.

L’ensemble était un peu décevant alors j’ai eu envie d’expérimenter une idée que j’avais eu ces dernières semaines tandis que m’étais réfugiée dans les confins de ma couette protectrice ; la dentelle de fimo ! Enfin, vu la taille des trous, ce serait plutôt le « filet » fimo… Quoi qu’il en soit, j’adore le résultat et c’est exactement ce qu’il fallait à ma pièce pour lui apporter un peu d’originalité et un chouïa de grâce : 

IMG_8091

IMG_8075

IMG_8072

Qu’est-ce que vous en pensez ? 

IMG_8099

Il mesure 27 cm de haut (sans la fleur) et je vous annonce que c’est la taille maximum pour tenir dans mon four… 

En revanche, je ne le sens pas trop dans un colis… je vais peut-être le garder pour l’expo du mois de mai à Lons… 

Allez, on regarde le montage avant/après, j’adore ! 

vase foufou avantaprès

Voilà, je n’avais que ces deux objets à vous présenter mais ils me plaisent. Je n’oublie pas qu’il faut que je remplisse un peu ma « collection » printemps-été de bijoux. 

Depuis des années je suis constamment accompagnée d’un carnet plus ou moins grand, à l’intérieur duquel je note tout… du moins, tout ce dont j’ai envie. Cela va du pur pratique à la pure imagination. Selon l’époque, les pages se couvrent tantôt de textes, d’esquisses, de recettes, de jeux ou de n’importe quoi d’autres. 

Celui du moment (cela doit être le 15ème ou le 16ème carnet…) comporte une part de menus mais également un certain nombre de réflexions polyméristes (Ouh, j’adore ce mot, ça me donne l’impression d’être grande ! Et dire que mon correcteur orthographique ne le connaît même pas ! Une honte !)

Donc avant de vous quitter, je vous pose la même question que j’ai posé sur FaceBook : Et vous, c’est rangé comment dans votre tête ? 

carnet

Je vous laisse ici. 

Passez un excellent week end ! 

À jeudi prochain ! 

Bises ! 

MC

Bonjour tout le monde ! 

Comment allez-vous en cette hésitante saison hivernale ? 

De mon côté, je me bats avec mon appareil photo, la pluie et la lumière. Je vais sans doute devoir me résoudre à remettre en état ma boîte blanche. Celle-ci a été tant malmenée durant mes déménagements qu’en propriétaire ingrate, j’avais fini par l’abandonner à sa déchéance dans un coin… je ne sais même plus lequel, d’ailleurs. Bref, la plupart des clichés que je vais vous présenter aujourd’hui sont mal exposés voire carrément flous… (ça vous met drôlement l’eau à la bouche, hein ?

Allez, on commence avec les pires (je crois) histoire de vous mettre tout de suite dans le bain. Je suis d’autant plus déçue des photos que j’aime beaucoup mon vase et ses fleurs… 

IMG_5839 - Copie

vase 2 - Copie

Il est entièrement lustré et il a une belle brillance (je me sens un tout peu obligée de vous le signaler… ça n’est pas ce qu’il y a de plus évident, là…). 

Au passage, voici un bouquet original constitué des fleurs que je vous ai montrées la semaine dernière mais montées sur tiges (couleurs retouchées en saturation pour en faire la nouvelle photo de profil de la page FB de La Perle Rouge) :

IMG_5582 - Copie

.

Après la lente remise en route de ce début d’année, je retrouve progressivement des idées de nouveauté pour mes bijoux. Tout n’est jamais parfaitement concluant toutefois il y a des bons éléments à tirer de chaque essai. Voici des tests de perles « tranchées »… (ça n’est pas un nom terrible mais cela reste un chouïa plus attractif que « boudin taillés en biseau » !) : 

IMG_5881 - Copie

IMG_5893 - Copie

Il y en avait un troisième mais après avoir effectué son p… de montage en mini perles de rocailles pour la quatrième fois en raison d’impétueux lâchés de collier successifs (vous savez, juste au moment où vous positionnez votre perle cache-nœud et que tout explose, grrrrr), j’ai fini par légèrement m’énerver et le jeter au fond de la première boîte qui était à ma portée.

J’ai, dans mon « salon-atelier-bureau-salle-à-manger-chambre d’amis » un parquet ancien dont les rainures se remplissent tous les jours de dizaines de perles de rocailles désormais inaccessibles. D’ici quelques années, cela fera un très joli résultat, à n’en pas douter. 

J’ai constamment de nombreuses canes qui sont délaissées, j’ai donc ensuite recouvert ce qui pourrait être une main à sel afin d’accompagner un petit plat que j’ai fait l’an passé et qui me sert de mini plateau à apéritif : 

IMG_5900 - Copie

IMG_5897 - Copie

IMG_5905 - Copie

Ce qui est très pratique avec ce petit plat, c’est qu’après la cuisson, la couverture en pâte polymère s’est détachée de son support en verre (à cause de la forme générale de l’objet) ce qui en fait un ustensile très simple à nettoyer : 

IMG_5911 - Copie

J’aurais voulu le faire que je n’y serais pas parvenue. 

Il faudrait en faire plusieurs différents afin de pouvoir l’assortir à sa déco de table. 

Et enfin, une dernière pièce, réalisées en vitesse hier soir d’après une idée que j’avais depuis quelques temps et qui se trouve (évidemment) être ma favorite de la semaine :

IMG_5862 - Copie

IMG_5870 - Copie

J’essaie de changer un peu de couleurs mais j’ai du mal. J’ai eu un mal fou à utiliser du bleu et j’ai fait un nombre de mélanges incroyables. Maintenant qu’il est monté, j’aime beaucoup le résultat et je pense que je vais d’avantage tenter d’exploiter le bleu et le vert dans les semaines à venir. 

 Je m’arrête ici, je suis déjà trop en retard pour ma publication. 

La semaine prochaine, je vous promets de consacrer un peu plus de temps à la rédaction et d’inonder vos petites têtes de phrases insensées, de jeux de mots et d’images rafraîchissantes… quoique cela ne soit pas forcément nécessaire en ce moment. 

Je vous souhaite à toutes et à tous un excellent week end. 

Amis jurassiens, n’abusez pas du vin (ou alors prenez la navette !)

Amis d’ailleurs, faites durer la chandeleur ! (Ouaouh, je suis un vrai poète, parfois…

MC

Bonjour chers Vous !

Après une semaine de complète inactivité (moins due à une giga-flemme qu’à une méga gastro… merci petit chat…), j’ai enfin repris le chemin de mon atelier. Après avoir parcouru les… pfff au moins 2 mètres, 2 mètres 50 qui séparent ma table de travail de mon PC devant lequel je prenais mon café du matin, je décidai de me concentrer sur le challenge « géométrique » proposé par le forum Polym’air de rien.

C’était déjà dans cette optique que j’avais réalisé les quatre premiers colliers de l’année.

Comme j’avais envie de fabriquer des perles très fines, j’optai, cette fois pour un montage plus classique avec des anneaux. Habituellement, lorsque je choisis de faire ce type de perles, je les cuis sur… mon petit aquarium… enfin, feu, mon petit aquarium. Ni une, ni deux, cela me pris comme une envie de… passer à autre chose et me voilà dans ma voiture à courir les animaleries autour de chez moi à la recherche de mon support de cuisson. Et bien, ça n’est vraiment pas facile de trouver un aquarium boule aussi petit… tellement pas facile que je suis revenue chez moi avec celui-ci (à gauche), il faudra que je demande à mon ami Enora où elle avait trouvé le premier. 

IMG_5492

Je vous épargnerai les airs dubitatifs, voire, un chouïa suspicieux des vendeuses lorsque je leur ai demandé si l’aquarium qu’elles vendaient pouvait supporter une cuisson à 110 degrés… C’est seulement une fois ma question posée, que j’ai réalisé l’incongruité de ma requête. Enfin, pour être honnête, c’est surtout lorsque j’ai vu leurs sourcils (levés très haut pour l’une et froncés très fort, pour l’autre).

Bref, je suis rentrée chez moi, j’ai préparé mes petites perles toutes roses et j’ai fait ma première cuisson avec mon nouvel aquarium… je n’ai mis que deux perles et puis  j’ai serré les fesses et j’ai attendu 30 minutes sans oser regarder dans le four, attentive au moindre bruit inquiétant. (Ouh là là ! Quel suspense !!! Vous tenez bon ? ) Nan mais en fait tout va bien… je ne suis même pas sûre que ça aurait pu mal se passer… mais bon… on sait jamais, hein…

Bon, bah du coup, comme aucune perte n’est à déplorer, je vous montre ?

IMG_5531 - Copie

Je ne suis pas satisfaite de mes montages… je les ai modifié mais mon problème c’est que j’ai percé avant de poncer et le fait est qu’on ne sait jamais tout à fait comment vont s’agencer des perles aussi différentes les unes des autres avant d’effectuer leur montage… et une fois qu’on comprend, c’est trop tard, elles sont déjà percées… 

IMG_5496 - Copie

IMG_5543 - Copie

Euh, oui, c’est un peu penché, je sais mais vous n’imaginez même pas la position que j’avais au moment de prendre cette photo… 

.

 Décidément inspirée par ce thème du géométrique (oui, parce qu’en fait, je me suis rendue compte que tout ce que je faisais était un peu géométrique, non ? Qu’est-ce que vous en pensez ? ), Je décide, cette fois de travailler l’idée de la géométrie « déformée » ou « cassée ». N’utilisant toujours pas de claygun, je m’imagine une cane assez simple qui, une fois dupliquée, devrait donner un effet géométrique régulier. Le principe est simple mais n’a pas fonctionné du tout… je vous montre : 

caneratée1 - Copie

caneratée2 - Copie

caneratée3 - Copie

Comme on le constate déjà ici, le problème se pose à la réduction (Tient ? original, dis donc !) Les lignes bien droites se déforment et mes carreaux ne s’alignent pas correctement. Vous savez pourquoi ? Bon, sans doute un peu parce que ma réduction n’était pas assez précise mais surtout parce que mes couleurs n’avaient pas été travaillées de la même façon et qu’elles n’avaient pas du tout la même malléabilité ! Le turquoise sort directement de son emballage et est assez dur alors que le gris et le vert ont été obtenus par mélanges. Quant au blanc, il s’agit d’un Fimo Soft très souple qui s’est systématiquement enfui des extrémités de la cane à chaque étape de la réduction. Cela se voit très bien sur la dernière photo, on dirait qu’il y a beaucoup moins de matière blanche de que de turquoise. Peut-être cet enchaînement fonctionne-t-il si on place les cubes de départ au frigo durant un moment avant de les manipuler. En attendant, c’est un échec et j’ai placé, un peu énervée, ma cane sur le côté de mon plan de travail pour faire autre chose. 

Toujours dans la même dynamique de géométrie brisée, je suis restée dans les mêmes couleurs et je me suis préparée deux plaques comme je les faisais régulièrement il y longtemps avec des emporte-pièces :

IMG_5407

IMG_5411

(Rôôô bah dis donc… je n’avais pas pensé que ces clichés allaient vous donner un aperçu de la magnifique organisation de mon plan de travail… Heureusement que vous n’en voyez qu’1/6ème… muhaha) 

Cette fois, j’ai été très contente de l’utilisation que j’ai faite de ces plaques : 

IMG_5469 - Copie

Les plaques violettes à trous sont les chutes des pois utilisés sur les perles des premiers colliers de cet article. 

IMG_5466 - Copie

IMG_5461 - Copie

IMG_5457 - Copie

(Lorsque j’ai montré ma création à mon petit garçon d’1 an et demi, il s’est exclamé : « APIN !  » (= lapin) en me désignant les formes turquoises au milieu de la plaque faite à l’emporte-pièces. J’assiste à la naissance de l’imagination et je trouve ça magique ! Enfin, du coup, grâce à lui, je ne vois plus que ça… typique. )

Il me restait quelques morceaux de canes que j’avais faite pour une commande de porte-clefs : 

IMG_5525 - Copie

Alors, j’ai fait des fleurs pour mon vase :

IMG_5448 - Copie

Et c’est là que je me suis dit que je pouvais tout de même exploiter ma cane ratée la convertissant en pétales de fleurs : 

IMG_5577 - Copie

j’aime bien la version retouchée que j’ai postée sur FB : 

IMG_5567 - Copie

Voilà. J’avais d’autres choses en cours mais elles feront l’objet d’un article complet. 

En attendant, je dois remercier Polym’air de rien car c’est bel et bien grâce à ce mot clé de géométrique que l’inspiration a commencé à revenir se faufiler entre mes neurones et mes mains. 

Je vous souhaite à tous une EXCELLENTE fin de semaine et je vous dit à très bientôt. 

Biz à Vous ! 

MC

Bonjour chers Vous ! 

Vous êtes-vous bien remis de votre samedi soir à jouer les portiers improvisés face à des petits monstres à croquer ?

Pour ma part, ma pitite famille s’est rendue chez une autre famille qui venait tout juste de s’agrandir. Pour l’occasion, j’avais apporté un cadeau qu’on aime bien faire pour une naissance : un mobile. (Vous avez remarqué ? pas de blabla d’introduction, je rentre direct dans le sujet du jour ! Enfin… sauf, là, évidemment… mais là, ça ne compte pas… et pis de toute façon, après cette parenthèse j’arrête.) Pour cette petite princesse nouvellement arrivée parmi nous, j’ai eu envie de changer de mes modèles de mobiles fabriqués jusque là et j’ai eu envie de tenter le pari d’une création un chouïa plus design… ou en tout cas plus réfléchi dans sa forme. J’ai donc pris mon crayon et mon papier et j’ai cherché une forme SIMPLE que je pourrais faire pivoter pour en faire quelque chose de plus complexe. J’ai opté pour la forme géométrique la plus épurée : un rond et j’ai imaginé un découpage en lunes qui s’emboîteraient parfaitement les unes dans les autres autour d’une pastille centrale. Comme à mon habitude, sur le papier, c’était d’enfer. Me voici donc en train de réaliser une jolie plaque dégradée multicolore assez épaisse pour que mes lunes ne plient sous leur poids à long terme (réflexion suite une mauvaise expérience…). Le but de la manœuvre était de découper précisément les formes à l’intérieur du grand disque et de dégager l’espace où j’allais accrocher mes anneaux de jonction afin que toutes mes formes reconstituent un disque parfait. Comme à chaque fois que j’ai tenté d’anticiper une création sur le papier, j’ai omis un détail pratique extrêmement important : cette fois-ci, il s’agissait de la position d’accroche des anneaux ! Ayant un énorme doute à ce sujet tandis que je m’appliquais à poncer mes morceaux de mobiles, j’ai décidé (une fois n’est pas coutume) de procéder au montage avant de finir le ponçage et le lustrage, histoire de ne pas me raccourcir les ongles pour rien. Et j’ai bien fait ! 

Voici le mobile à plat : 

IMG_3676 - Copie

Et voici ce qu’il aurait malheureusement donné, suspendu : 

IMG_3675 - Copie

Ne me laissant pas déprimer par cet échec, j’ai décidé de réitérer la chose en simplifiant les découpes et en me contentant de cercles concentriques : 

IMG_3671 - Copie

IMG_3666 - Copie

Pour un joli mouvement il aurait fallu laisser d’avantage d’espace entre les cercles que ce que mon ponçage en a laissé mais d’un autre côté, pour que le principe soit intéressant, il aurait fallu que mes formes dessinent un cercle parfait sans qu’il n’ y ait de jour ni que ça ne coince nulle part. Bref, de la technique de précision difficilement réalisable avec un matériau aussi souple que la polymère avant cuisson. Par conséquent, j’ai abandonné mon concept et j’ai de nouveau réalisé un dégradé ainsi que de nombreux petits éléments. La forme générale se rapproche donc de mes mobiles précédemment réalisés mais l’ajout de breloques plaqué argent en fait un mobile parfait pour une petite princesse, je trouve. En revanche, vous me voyez désolée de la qualité de la photo, J’ai oublié de la faire chez moi et elle a donc été capturée par un téléphone portable… (Et dans la réalité, mon mobile n’est pas de travers comme ça !)

20151101_142132

Alors, qu’est-ce que vous préférez ? 

Durant le reste de la semaine, je suis parvenue à achever l’un des deux vases entamés avant mon dernier article. Il m’a demandé quelques heures de travail, plusieurs frayeurs en le manipulant et un début de tendinite après le ponçage mais pour une fois, j’en suis satisfaite. Je vous montre : 

avant : 

IMG_3534

après : 

IMG_3698 - Copie

IMG_3706 - Copie

IMG_3695 - Copie

IMG_3689 - Copie

IMG_3699 - Copie

Voilà, je l’aime beaucoup. 

Pour finir dans la même vague, et sans doute un tantinet inspirée par les futurs marchés de Noël, j’ai fait un petit bougeoir à partir d’un ramequin de crème dessert… (il aurait d’ailleurs été judicieux d’y placer une bougie pour la photo…). Il est le petit frère direct du sculpti-vase que j’ai fait il y a plusieurs semaines :

IMG_3714 - Copie

IMG_3716 - Copie

IMG_3713 - Copie

IMG_3712 - Copie

Voilà, j’espère que ces pièces vous ont plu ! 

Je referai des bijoux pour la semaine prochaine. En attendant, je vous souhaite à tous une excellente fin de semaine ! 

à bientôt ! 

Biz !