Articles Tagués ‘perles’

Un grand bonjour chers Vous !

Ça y est, le compte à rebours est lancé !

Aucun rapport en vue avec un quelconque lancement dans l’espace ( je plane déjà bien assez haut ! ) ni avec une hypothétique sortie au cinéma ( pfff ! Le cinéma ! un concept devenu complètement flou depus deux ans et demi ! ) et encore moins avec un angoissant changement d’année ! Non, je veux bien sûr parler de l’inévitable course aux cadeaux, aux menus originaux et autres décorations en tout genre qui feront des fêtes de fin d’années ce magnifique moment qui filera aussi vite que le vent d’hiver.

Et oui, le 1er décembre est dans quelques heures ( CAR OUI ! JE PUBLIE TÔT ! Enfin… avec une semaine de retard mais tôt par rapport à l’horaire habituel… enfin vous m’avez comprise, quoi. ) et ce dernier mois de l’année s’ouvre avec la première fenêtre du calendrier de l’avent qui marque le top départ du marathon festif ! ( Enfin, pas pour moi, parce qu’avec ma maman lorraine, petits et grands sont obligés d’attendre la St Nicolas du 6 décembre avant d’avoir le droit d’entamer leur calendrier. Le bon côté des choses c’est que le premier jour, on peut s’enfiler 6 chocolats d’un coup, muhaha ! ) Bref, La Perle Rouge actionne son diesel afin de passer enfin (mieux vaut tard que jamais) en mode « lutin de Noël ». La vitesse de croisière ne sera atteinte que dans quelques jours mais le départ est prometteur. 

Pour commencer et fidèlement à mon habitude, voici tout d’abord quelques commandes de clientes : 

Deux parures bracelets montés sur élastiques et bagues en hidden magic tout polymère (façon La Perle Rouge) en noir, blanc et rouge : 

img_5938

img_5928

Suivi par quelques bagues, toujours tout en polymère : 

img_5926

Elles me plaisent beaucoup, et même s’il est difficile pour moi de multiplier les tailles, j’espère avoir un peu de temps pour en fabriquer dans d’autres couleurs avant la fin des marchés de Noël. 

J’ai pris beaucoup de plaisir à réaliser la commande qui vient ensuite.

Les nouveau-nés ont une vision encore approximative de leur tout nouvel univers. La distance, les différents plans, la netteté et les couleurs ne sont pas encore au point. Les yeux d’un tout-petit distinguent leur environnement en noir et blanc ou plutôt en contrastes composés de lumières claires et foncées. Voici donc un mobile spécial tout-petit ! La largeur des disques permet à la pièce d’être contemplée depuis le dessous et les grands motifs géométriques sont en noir et blanc. Mais comme bébé ne verra pas toujours de cette façon, les perles centrales apportent une touche de couleur afin de découvrir en douceur les merveilles de l’arc-en-ciel. Le dessus des disques est entièrement coloré pour apporter gaieté à la chambre. Je l’aime beaucoup ! Qu’est-ce que vous en pensez ? ( Et pour les mauvaises langues, NON le but n’est pas d’hypnotiser bébé avec les motifs noirs et blancs car les pièces ne sont pas sensées tournées sur elles-mêmes comme des toupies folles ! )

img_6042

( Oh le beau ponçage ! )

img_6057

Viennent ensuite les pièces nouvellement créées pour venir enrichir mon stand.

Je suis, cette semaine, repartie dans mes perles creuses et je vous en présente mes trois nouvelles parures.

img_6021

img_6004

img_6007

Et pour finir, voici deux petites boîtes en bois ornées de mes motifs kaléidoscopes : 

img_6062

(Ah ben c’était une bonne idée ça, que de prendre la photo sous l’angle du raccord noir et blanc ! (Ben c’est malin, ils n’avaient peut-être rien vu ! ) )

img_6067

img_6071

img_6074

Ah et puis au fait, je me suis enfin gardée une paire de boucles d’oreilles rien que pour moi ! ( Ben oui, avec mon retard de fabrication, cette année, je ne vais pas abuser mais il est tout de même nécessaire que je me fasse un peu de pub de temps en temps ! Je connais des clientes qui ont plus de pièces de La Perle Rouge que moi !!! ) 

img_6028

Et voilà… maintenant il ne me reste plus qu’à trouver un titre pas trop cul cul et j’aurai réussi à publier à l’heure cette semaine ! 

N’oubliez pas que la saison des marchés de Noël est entamée et que vous pourrez me retrouver sous ma « cabane » ( selon l’expression de mon petit garçon ) tout le week end au marché de Noël qui se tient dans la magnifique abbaye de Baume-les-Messieurs (samedi de 10h00 à 22h00 !!! et dimanche de10h00 à 20h00). 

Alors peut-être à très bientôt ! 

Bonne semaine à vous ! 

Bises

MC

Bonjour tout le monde ! 

Je suis navrée pour celles et ceux qui attendaient leur jupitérienne lecture récréative matinale mais j’avais pris un chouïa de retard dans mon traitement photo car j’étais occupée à vous concocter un petit tutoriel ! Celui-ci m’a été demandé par plusieurs d’entre vous alors le voilà, tout frais tout neuf, au couleurs de l’été. C’est mon petit cadeau pour fêter dignement le début des vacances. (Je sais bien que tout le monde… (loin de là !) n’est pas en vacance mais pour ma part, j’ai décidé qu’à partir du moment où le soleil réchauffait mon jardin plus de 2 jours consécutifs il se répandait dans ma maison un véritable parfum de vacances !) 

Comme d’habitude à chaque article tutoriel, ne nous perdons dans mes habituelles tergiversations et rentrons tout de suite dans le vif du sujet. 

Je vous présente le TUTORIEL COMPLET pour réaliser un collier aux PERLES CREUSES : 

Matériel requis :

  • Machine à pâte
  • Pâtes des couleurs de votre choix. (Ici : turquoise, turquoise clair, vert pomme (une pointe de vert tropical dans beaucoup de jaune), vert pomme clair et blanc)
  • Une lame
  • Un outil de lissage
  • Deux emporte-pièces ronds : un de la taille finale de vos perles et un autre un peu plus grand.
  • Du papier sulfurisé
  • Un rouleau
  • De quoi percer (avant ou après la cuisson)
  • Du matériel de ponçage ou de vernissage (papier de carrossier, touret, vernis…)
  • Du matériel de montage (pinces rondes et pince coupante, fil câblé, 2 anneaux, deux perles cache-nœud, une chaîne, un fermoir, des perles intercalaires de votre choix).

.

Réalisation du dégradé et de la cane à motif 

Photos 1 et 2 : Après avoir choisi vos couleurs, réalisez une plaque dégradée (si un voisinage de couleurs vous semble risqué, intercalez du blanc entre les deux). Préparez autant de colombins que vous voulez de couleurs dans votre plaque dégradée, soudez-les et aplatissez-les grossièrement au rouleau pour les faire passer dans la machine à pâte dans le sens des rayures au plus gros réglage.

perles bombées1

Photos 3, 4, 5 et 6 : Réalisez votre dégradé habituel en pliant la plaque rayée en deux et en repassant (le pli toujours en premier) votre pâte toujours au même réglage au moins une 15aine de fois. 

perles bombées2

perles bombées3

Photos 7, 8 et 9 : Réservez un bon tiers de votre plaque et passez-la dans la machine à un réglage fin (n°2 sur mon imperia) et roulez la bande obtenue sur elle-même. Passez le grand morceau de plaque qui reste au réglage intermédiaire n°4 dans le sens des rayures pour ne pas élargir le dégradé.

perles bombées4

perles bombées5

Photos 10 et 11 : Cerclez la cane dégradée d’une fine épaisseur de noir (n°1 ou 2) et d’une plaque plus épaisse de blanc (n°4). Étirez cette cane cible jusqu’à en couper 4 tronçons égaux. 

Photos 12 et 13 : Assemblez-les comme sur la photo 12 et formez des côtés en vous aidant de votre plan de travail afin d’obtenir une cane à section carrée.

Photo 14 : Étirez de nouveau cette cane et répétez l’opération. Allez placez votre cane au frigo sur un petit morceau de papier sulfurisé avant de continuer. 

.

Réalisation des perles bombées

Vous avez besoin de deux emporte-pièces. Le premier doit être de la taille de vos perles et le second plus grand.

perles bombées

Photos 15, 16, 17 et 18 : Utilisez le plus GROS emporte-pièce pour découper un disque dans la plaque dégradée. Placez-le ensuite du côté tranchant du plus petit emporte-pièce et faites-le rentrer dans le cercle afin de constituer un dôme en tapotant doucement pour ne pas déchirer la pâte. 

Photos 19, 20, 21 et 22 : Lorsque le bombage vous convient, placez le tout sur une plaque de la même épaisseur (n°4) que la plaque dégradée et découpez enfin votre demi-sphère. Si vous ne parvenez pas à l’extraire, soufflez d’un coup sur la partie bombée et recueillez la perle.

Photos 23, 24 et 25 : Pour réaliser des perles à motifs, préparez une plaque très fine (n°2 ou 1 si possible) et déposez vos tranches de cane très finement découpées à la lame les unes à côté des autres.

La pâte refroidie par son séjour au frigo se tranche plus facilement et par conséquent, le motif se déforme moins. Pour une jolie plaque, veillez à ce que vos tranches de canes aient toutes la même épaisseur.

Lissez le tout à l’aide d’un outil de lissage et d’un rouleau à travers un morceau de papier sulfurisé propre.

Veillez à décoller régulièrement votre plaque du plan de travail durant son lissage. 

Procédez de la même façon que pour les perles dégradées.

 

Vous pouvez vous préparer quelques perles intermédiaires pour votre montage. Ici, j’ai découpé des petits disques de fine épaisseur à l’emporte-pièce.

J’ai percé mes petits disques au cure-dent AVANT la cuisson. Cela permet d’économiser du temps (et des morceaux de doigts) au moment du perçage et c’est possible car mes perles seront montées sur un fil câblé de petit diamètre. 

.

Après la cuisson 

Photos 26 et 27 : Marquez l’emplacement du perçage en prenant garde de vous situer sur la coque et non sur le fond (ici en bleu). Veillez également à percer votre perle en anticipant le trajet du fil de montage. Le fil câblé utilisé pour ce collier étant souple, vous risquez d’avoir du mal à le faire ressortir de votre perle si vous trous ne sont pas bien orientés. Bref, il risque de vous donner du fil à retordre (hi hi !)

Si vous souhaitez percer des trous dans la coque, utilisez des petites meules.

Après l’étape du perçage, accédez à la finition de votre choix. Pour ma part, j’ai poncé les perles au papier de carrossier du grain 400 au 1200 puis j’ai achevé leur lustrage au touret.

Si vous lustrez vos perles trouées au touret, prenez garde à ne pas déformer les trous réalisés avec les petites meules.

 Réalisez votre montage sur du fil câblé que vous terminerez à chaque extrémité par une perle cache-nœud à laquelle vous pourrez accrocher anneau, chaîne et fermoir. 

IMG_1575

perles bombées18

Et voilà, un collier vitaminé plein de douceur estivale et extrêmement léger.

À vous ! 

Amusez-vous bien et à bientôt ! 

MC

Bonjour chers Vous !

Ce monde dégouline…

Entre les gouttes de sueur de ceux qui martèlent le pavé, les progrès des dernières décennies qui tendent à fondre en flaque, les postillons de ceux qui se sentent obligés d’hurler qu’on n’est pas capable et les larmes que le ciel ne cesse de déverser sur nous, ce monde dégouline…

Oups ! Pardon, toutes mes excuses, ceci  n’est pas un blog personnel de confidences pseudo-dépressives sur un épuisant univers répétitif mais bel est bien un endroit où l’on parle de couleurs, de lumière, de recherche d’équilibre, de naissances de nouvelles formes et d’application de nouvelles techniques, en un mot de CRÉATION !

Donc créons, mes zamis ! Créons quelque chose de simple, de beau, de juste. Enfin tout du moins, essayons.

Pour ma part, j’ai décidé de protester contre la rigueur d’un monde qui voudrait m’empêcher de rêver en décidant concrètement de me faire des illusions ! Si si ! Des illusions en pâte polymère (Je vous vois d’ici, partagés que vous êtes à présent entre la déception de ne pas finalement lire un véritable coup de gueule social et le soulagement de voir qu’on va tout de même parler de polymère et que, par conséquent, on a une chance de rigoler)

Oui, je suis à la recherche d’extravagantes volutes, d’envoûtantes courbes et de sinueuses canes à effets d’optique.

Tout commença lorsqu’il y a une dizaine de jours, j’attendais (TRÈS patiemment) dans un magasin qu’un gentil bonhomme du personnel me descende une des 48 lampes qui se trouvaient en réserve afin d’apporter un nouvel éclairage à mon stand durant l’expo qui allait commencer le… lendemain (toujours en avance, Marie…). 

Ça ne devait (normalement) pas être trop long et tandis que j’arpentais d’un pas lent les allées de ce magasin, mon regard se portait sur toutes les choses que je n’étais pas sensée acheter. Cédant donc à mon ennui, je commençai à remplir mon panier d’un tas d’objets que subitement, il me fallait ABSOLUMENT ! Parmi ces affaires totalement essentielles, se trouvait un grand cahier de coloriage. Je DÉTESTE le coloriage. Je l’ai toujours détesté et je crois que cela restera ainsi. Alors pourquoi ai-je acheté ce cahier ? Ben d’abord parce que je m’ennuyais vraiment fermement dans ce rayon voisin des luminaires et ensuite parce que les dessins qu’il contient ne représentent que des illusions d’optique et autres fascinantes modulations géométriques dont je ne suis pas parvenue à détacher mes yeux jusqu’à ce que j’arrive en caisse (où, au passage, ma lampe m’attendais depuis un moment sans que je sois au courant… grrr)

J’y ai bien sûr tout de suite vu une inspiration à réaliser des canes. Je n’en suis qu’au tout tout début de mes expérimentations donc je n’en ai que trois petites à vous présenter mais je sens que ça sera loin d’être les dernières. 

Tout d’abord les deux images qui m’ont inspirées en premier (et je dis bien « inspirées » car on est très loin du résultat escompté…)

IMG_0669

IMG_0670

Et les premières canes qui en sont nées : 

IMG_0593

Désolée pour la netteté de cette image, en même temps, quoi de plus cohérent que du flou en cette période trouble ? (et BIM !)

Je sais quelles modifications apporter pour que les prochaines soient plus hypnotisantes et j’ai hâte de m’y essayer. 

Avec celle de gauche, j’ai réalisé un sautoir aux perles simples : 

IMG_0656 - Copie

Avec les autres, je voulais réitérer les perles creuses qui m’avaient tant plu dans l’avant-dernier article. J’ai ajouré quelques perles et j’ai travaillé les finitions pour fabriquer trois parures qui me plaisent énormément : 

IMG_0633

Les perles sont poncées et lustrées et j’aime beaucoup le rendu et le confort de ces collier tout légers. (Et au fait, sur les conseils de Corinne, j’ai moins mis de perles mini-disques pour que les colliers soient plus confortables.)

IMG_0634

Je suis tellement re-motivée que j’en ai enfin profité pour me refaire un nouveau type de perle signature. Depuis Noël, j’avais progressivement arrêté d’en mettre sur mes pièces dont je signais parfois une perles au dos. Voici donc ma nouvelle « Perle Rouge » : 

nouvelle perle rouge

Bon, on ne voit pas très bien mais c’est bien LPR. 

Et enfin le dernier est en orange !!!

Oui, je continue à me forcer d’utiliser des couleurs que je néglige habituellement. 

IMG_0622

Voilà, ma production n’est pas très impressionnante en nombre mais avec l’exposition du CARCOM et l’atelier de la semaine dernière, je n’ai eu que peu de temps pour fabriquer. 

Avant de vous laisser, je vous montre ici les canes que j’ai réalisées en démonstration improvisées durant l’expo et que j’ai pas encore exploitées : 

IMG_0607

Un petit air orientalisant, non ? 

Allez, je vous quitte sur ces couleurs chaudes. Qu’elles vous réchauffent durant la semaine un peu plus que le fait ce faux ciel de juin.  

Prenez soin de vous et à jeudi prochain ! 

Bises

MC

Bonjour tout le monde ! 

Je sais, je suis en retard… mais soyons sensés, lorsqu’on connaît un minimum mon système d’organisation, il est absolument extraordinaire que les retards de publication ne soient pas plus fréquents. 

J’avais débuté cette semaine toute confiante en mon sérieux et ma motivation. Je m’étais concocté un joli programme quotidien qui mêlait les fabrications des commandes de clientes, les dernières prises de contact et inscriptions aux marchés de Noël, un peu de travail sur le site (oui oui… je joue sur l’effet de surprise… un jour, vous n’y croirez plus, et BAM, ma boutique sera en ligne… et vous serez tout décontenancés !) et un petit article sur la thématique d’Halloween.

Je ne sais pas, au juste, peut-être certains d’entre vous pourraient m’éclairer à ce sujet, pourquoi suffit-il que je me dresse une liste de tâches à accomplir pour que je fasse systématiquement… complètement autre chose et surtout pas ce qu’il y a d’inscrit ? ! En voulant m’éclaircir les idées, j’ai l’impression de me coller des contraintes dans des actions, qui, sans cette liste, me sont très agréables à réaliser. C’est tout bonnement stupide… En arriver à se contredire soi-même par simple réaction de rébellion, c’est le paroxysme de l’instinct de contradiction ! 

Bref… j’ai (bien sûr) préparé les commandes des clientes mais après ça, j’ai commencé des vases… oui, parce que, bien sûr, c’est ce que je vends le PLUS, des vases, c’est évident ! En plus, ça ne prend pas de temps DU TOUT, du coup, on est hyper satisfait à la fin de la journée… D’ailleurs ça ne prend tellement pas de temps que je n’ai pas pu les finir pour l’article d’aujourd’hui. 

En ce qui concerne l’article sur Halloween, je vous l’annonce tout de suite, c’est mal barré. Je me suis assise à ma table en me demandant quoi faire… Je n’aime pas le modelage, j’y suis extrêmement mauvaise… Je n’ai rien de spécial à décorer… comme mon truc, en ce moment, ce sont les canes, je me lance dans la réalisation de deux canes simples, une toile d’araignée et une fantôme. Alors, la toile d’araignée… ça existe depuis longtemps, donc j’ai voulu faire ma maligne et en faire une en partant d’une cane dégradée, histoire que les extérieur noirs de la cane dessinent la toile. Ben, ça ne sert vraiment à rien… ça prend plus de temps et ça fait une toile un peu flou alors qu’on voudrait voir un dessin fin et précis… Fi, me dis-je ! Tentons le fantôme ! J’ai tenté… et j’ai gâché. Décidément, les canes figuratives ne sont pas faites pour moi. Dès le début je me suis énervée sur ma pâte alors quand est arrivé le moment de la réduction, ça relevait plus du défoulement que de la manipulation précise. Conséquence, je n’ai retouché ces canes que pour les sortir du frigo et les prendre en photo : 

IMG_3652 - Copie

Autant vous dire que je ne suis pas prête pour la citrouille !

Passons…

Sur les marchés, on me demande régulièrement des sautoirs qu’effectivement, je fabrique moins. J’en ai donc réalisé trois cette semaine, dans la ligne droite des colliers asymétriques des semaines précédentes et en utilisant la cane dont j’ai fait le tuto et la cane que nous ferons en atelier le 21 novembre. Cela fait tellement longtemps que je n’en ai pas fait que je me suis trouvée toute bête avec mon appareil photo. C’est quoi la bonne idée, pour photographier des pièces aussi longues ? (sachant que je n’ai pas de buste assez grand) :

IMG_3549 - Copie

Ça ne rend pas vraiment justice à mes perles plates kaléidoscopes toutes brillantes de polissage… 

IMG_3577 - Copie

Voici, comme d’habitude, les boucles assorties : 

IMG_3601 - Copie

IMG_3595 - Copie

IMG_3610 - Copie

IMG_3603 - Copie

Et enfin, les bagues « tout » polymère qui finissent les parures : 

IMG_3626 - Copie

IMG_3629 - Copie

Ce sera tout ce que je peux vous montrer aujourd’hui, mes commandes ne sont pas encore parvenues à leurs destinataires, donc je vous les montrerai plus tard et mes vases prises-de-tête ne sont pas achevés… J’espère pouvoir vous présenter tout ça très vite. 

Il reste encore des places dans les ateliers programmés pour le mois de novembre, donc, amis jurassiens, ou voisins du Jura, n’hésitez pas à en parler autour de vous ! Je vous garanti un très bon moment de création !

Passez un excellent week end et à la semaine prochaine ! 

Biz !

 

Bonjour, bonjour !!!

Aujourd’hui, je vous propose de réaliser un motif très simple et qui peut se révéler soit très design soit très ethnique selon les couleurs que vous choisirez.

Alors à vos outils :

Matériel requis :

  • Pâtes noires, blanches + 1 ou 2 couleurs de votre choix,
  • Une machine à pâte ou un rouleau,
  • Une lame affûtée,
  • Du papier sulfurisé,
  • Des emporte-pièces. 

Photo 1 : Commencez par réaliser une cane cible en prenant garde à placer du blanc au centre et à l’extérieur, cela aérera la composition du motif.

Photo 2 : Étirez votre cane cible et coupez en ¼ que vous conserverez en cane cible ronde. Aplatissez les ¾ restant de votre cane et formez une cane triangulaire. Coupez chaque cane en 4 morceaux et assemblez-les comme sur la photo.

Image

Photos 3 et 4 : À l’aide la paume de votre main, aplatissez cette assemblage en le faisant pivoter afin de boucher les interstices et d’obtenir une cane à section carrée.

Image

Photos 5 et 6 : Une fois votre cane régulièrement étirée, coupez-en 4 tronçons et assemblez-les selon votre choix.

À présent, si vous désirez que votre cane ne se déforme pas trop lorsque vous la couperez, c’est le moment de lui faire faire un tour dans votre frigo pendant au moins 30 minutes (toujours posée sur une feuille de papier sulfurisé).

Image

Photo 7 : Choisissez une couleur unie qui sera le dos de vos perles. Ici, j’ai mélangé les chutes de canes ; étant donné la dominance de noir et blanc dans mon assemblage, je me suis retrouvée avec un gris foncé idéal. Passez cette couleur dans votre machine à pâte (ou servez-vous de votre rouleau pour les plus courageux) au réglage n°3 au moins. (Il ne faut pas que cette plaque soit trop épaisse puisqu’on va y ajouter l’épaisseur du motif).

Photo 8 : Une fois votre cane assez durcie au frigo, saisissez-vous de votre lame et coupez des tranches d’épaisseur régulière que vous poserez côte-à-côte sur votre plaque unie en prenant garde à faire un motif régulier.

Image

Photos 9 et 10 : Une fois que votre plaque est recouverte de tranches, placez une feuille de papier sulfurisé dessus et commencez à lisser la surface à l’aide d’un outil de modelage. ATTENTION, Pensez régulièrement à décoller votre plaque de la feuille de papier sulfurisée du dessous et faites de même avec la feuille de papier du dessus. Faites également très ATTENTION ; une fois votre feuille du dessus décollée, ne la replacez jamais sur votre plaque ; en effet, lorsque vous lissez à travers le sulfu, le motif de vos perles s’imprime sur le papier et si vous le re-plaquez de façon décalée, vous allez salir tout votre travail.

Une fois que toutes les lignes de relief et de jonctions des tranches sont disparues, décollez une dernière fois votre plaque à motif du plan de travail et enlevez la feuille du dessus.

Image

Photo 11 :À l’aide d’emporte-pièces, découpez les perles de votre choix. Pour ceux et celles qui n’ont pas de perceuse, pensez à percer vos perles avant la cuisson à l’aide, par exemple de cure-dent.

Photo 12 : Pour ma part, j’aime cuire mes perles plates sur un petit aquarium ; elles ne déforment pas et sur le verre, elles ne changent jamais de couleur.

Image

Après la cuisson (pour mon four : 27 minutes au thermostat entre 3 et 4) je perce chaque perle, puis je les ponce au papier de carrossier grain 1000. Une fois sèches, je les vernis 3 fois chacune en respectant le temps de pose de 24 heures entre chaque couche.

Et voilà, à vous de jouer !

IMG_7580 IMG_7591