Articles Tagués ‘canes’

Bonjour à tous.

Alors, où en êtes-vous ; vos décorations de Noël sont-elles en place ? Les boules scintillent-elles autant que les yeux de vos tout-petits ? Les guirlandes sont-elles aussi longues que votre liste au Père-Noël ?

Je vous demande ça sans être personnellement au point. Disons que… mon petit garçon ayant sa conception personnelle de la décoration d’intérieur (qui consiste à recouvrir chaque centimètre carré de carrelage disponible d’affaires à lui), j’ai choisi de demeurer soft et de me contenter du conifère  minimum.

Un grand merci à ceux qui sont venus me rendre visite au marché de Baume-les-Messieurs. Je confirme que le stand en intérieur revêt des atouts qui ne permettent aucun retour en arrière possible quand à une éventuelle remise au froid de La Perle Rouge.

Durant ce weekend de marché de Noël, je me suis rendue compte qu’être au chaud ne faisait pas tout. Pour que le public présent soit parfaitement intéressé par mes pièces, il ne suffit pas d’avoir une jolie nappe… (C’est ironiquement que je formule cette phrase, étant donné l’état de mes nappes… mon mari, lui-même a tenu à  m’expliquer qu’il existait une formidable invention qui avait été nommée le « fer à repasser »… et que même s’il ne s’agit pas d’un outil quotidiennement utilisé chez nous, il pouvait parfois faire preuve d’intérêt… j’ai poussé un « Peuh » dans un haussement d’épaules et je suis retournée à la très prenante activité de pose de boucles d’oreilles sur leur portant.) ou ben, c’était une très longue parenthèse, ça… je ne sais plus où j’en suis dans ma phrase, à présent… ah oui. Donc, il ne suffit pas d’avoir une jolie nappe, des éclairages efficaces et un bol de papillotes pour sortir du lot des autres exposants c’est pourquoi, samedi soir, après une première journée mitigée, j’ai décidé de faire un saut jusqu’à mon atelier et de prendre le nécessaire à démo. Une machine à pâte, une boîte de lame, un rouleau de papier sulfu, des gants, de la pâte et c’est parti.

Après une bonne séance de réchauffage de ma pâte dimanche matin et de moi aussi, par la même occasion, (oui parce que prévoyante et organisée comme je suis, j’avais tranquillement laissé dormir ma pâte dans le coffre de ma voiture… et il semblerait, je dis bien il « semblerait » qu’elle a eu un peu froid.) j’ai lancé ma séance de démo pour la journée. Mon programme classique : présentation de la plaque dégradée, base de tous mes motifs, puis exploitations simples et diverses de cette plaque. Préparation de différents éléments afin d’improviser une cane kaléidoscope complexe sous les yeux extrêmement intrigués de tous ceux qui « connaissent cette pâte parce que leur fille en fait mais… pas comme ça, en fait. » 

Ben oui, les gestes et le visuel servent parfois bien plus que les explications orales et comme d’habitude, le succès de ce genre de spectacle fut au rendez-vous. 

Petite parenthèse sur le magique moment où une cliente m’a demandé une tranche de cette dernière cane pour en faire un bouton à la maison et qu’avec toute mon élégance et mon raffinement de charcutière, j’ai saisi ma lame en lui montrant différentes épaisseur de tranche en lui demandant « Pas de soucis, j’vous en met combien ? »… 

Y a pas… on est poète ou on ne l’est pas. 

Bref, tandis que la dernière ligne droite de la course aux fêtes de fin d’année est entamée, La Perle Rouge effectuera deux ultimes passages aux stands durant le weekend à venir.

Alors retrouvez-moi vendredi après-midi et en début de soirée dans la salle de la Séquanaise à Poligny (champ de foire) ainsi que dimanche jusqu’à 17h dans la salle des fêtes de Conliège (près de Lons le Saunier). 

25299137_1550457158373457_9042103311259294225_n

D’ici-là je vous souhaite une excellente fin de semaine et je pense que je peux également tout de suite vous souhaiter de magnifiques fêtes de fin d’année car je doute avoir le temps de publier encore un article en 2017. 

Je vous adresserai mes vœux de façon plus recherchée en janvier, promis ! 

Prenez soin de vous et à très vite ! 

Marie-Charlotte

 

Bonjour chers Vous !

Me voici enfin de retour ! 

Croire ne serait-ce qu’une seconde qu’on va assurer tranquillement sa publication hebdomadaire tandis qu’on part en congés durant presque trois semaines (et c’est en toute humilité que je me fais cette réflexion) est une pure utopie. « Utopie » est sans un doute un peu fort… « illusoire » est largement plus approprié.

Ma capacité à procrastiner, déjà largement développée chez moi, s’est quelque peu aggravée lorsque je contemplais les glaciers des Alpes puis s’est carrément imposée tandis que je me frottais au soleil du sud.

Pourtant, du travail, j’en avais emmené avec moi sur la route des vacances. Ma petite perceuse, son flexible, ses fraises et ses forêts voyageaient sagement entre un bon nombre de perles brutes en vrac et un paquet de papier de carrossier. J’ai percé des fleurs et des tranche de canes le premier jour, poncé des perles creuses le second (quoi de plus approprié que de poncer des perles creuses en plein air à 2000 mètres d’altitude ?) et puis… ma route a pris la direction du sud, la petite voix qui me disait de rédiger un billet estival s’est fait de plus en plus discrète et ma motivation a finit par s’envoler avec le fou mistral. 

Pas d’article depuis un mois donc… je ne suis même pas sûre d’avoir traversé un tel désert de publication auparavant.

Entre les inscriptions des marchés de fin d’été et d’automne à finaliser, la fabrication des pièces à accélérer pour que mon stand ne soit pas ridicule et les bagages à boucler (affaires de neige (oui, quand on fait de l’astro, là-haut, on est en combinaison de ski…), affaires de chaud (et tout le bazar nécessaire au confort à un enfant de deux ans), j’ai seulement pris le temps de mettre en ligne les thématiques des trois journées à l’ateliers avant de grimper me coincer dans le peu de place qu’il restait dans la voiture. (Ne croyez pas que je me cherche des excuses… bon, si, d’accord, c’est un fait flagrant et j’en suis d’ailleurs un peu honteuse…) 

Je n’ai rien écrit ici depuis un mois tout rond tout pile mais je ne me suis pas arrêtée de travailler pour autant ! 

Le bon côté de cette absence c’est que j’ai des choses à vous montrer aujourd’hui.

Commençons par une commande de pendentifs assortis à des tenues précises toutes en bleus. Le motif ci-dessous est directement inspiré du dessin du tissu en question :

IMG_2179

1

2

3

J’aime beaucoup ce montage épuré de pétales simples. Je crois que je vais garder et développer l’idée. 

Depuis le mois de mai, j’ai monté mon stand sur 11 journées de marché et qui dit marché dit démonstrations de canes, puis fabrications pour le marché suivant… puis re-démonstrations de canes etc… 

IMG_2241

Voici donc les petites élevées au plein air du mois de juillet : 

IMG_2248

Les manipulations publiques de la pâte polymère suscitent toujours autant l’intérêt du public présent. Il suffit que je choisisse une couleur et que j’actionne la manivelle de ma machine à pâte pour voir des curieux approcher de mon stand. Après avoir salué les premiers arrivés, je déroule mes explications le plus souvent la tête baissée durant un bon moment, concentrée sur mes réductions et mes assemblages, consciente que l’attention des gens présents sur un marché (aussi créatif soit-il) ne peut pas excéder beaucoup plus d’une demi-heure. Lorsque je me redresse enfin, c’est pour constater avec un plaisir toujours surpris que le nombre de spectateurs a considérablement augmenté. Des femmes de tout âge, passionnées de création en générale ou amatrices de bijoux et de couleurs ; des hommes, intrigués par la technique et hypnotisés par les enchaînements géométriques de la naissance d’une cane kaléidoscope et bien sûr, les enfants, subjugués par ces magiques manipulations qui transforment quelques boules de pâte un peu bizarre en un très très zoli dessin. 

Durant un marché du mois de juillet, tandis que je me prêtais de nouveau à cet exercice public, j’avais, en spectatrice attentive une toute petite fille de 3 ans, peut-être 4 à peine. Totalement fascinée et d’un sérieux absolu, elle ne quitta pas mes mains des yeux une seconde et, une fois la démonstration terminée, rechigna un moment à suivre sa maman pour aller vers un autre stand. Je jetai un regard attendri à cette petite minette et retournai à mon farfouillage. Une vingtaine de minutes plus tard, tandis que je prenais mon temps pour choisir les prochaines couleurs à exploiter, un petit bruit sur ma gauche attira mon attention « clip clap, clip clap ». C’était le son des petits souliers de la fillette qui avait fauché compagnie à sa mère (qui la suivait de loin) et qui revenait en courant vers mon stand. Intriguée, je la regardai, m’attendant à une requête, une question ou que sais-je encore mais non… La petite poupée attrapa une de mes cartes de visite, me lança un « méci » et repartit calmement, cette fois, en serrant le petit morceau de bristol de ses deux mains devant l’air éberlué des gens présents. La maman arriva à sa hauteur et considèra sa fille : « Ça y est, tu as sa carte, on peut y aller, maintenant ? – Oui, c’est bon. » Ce jour là, j’ai rencontré ma plus jeune admiratrice ! 

Laissez-moi à présent vous présenter les pièces que j’ai fabriquées entre deux démontages de stand : Du torque, des perles creuses, un peu de patchwork et des bracelets breloques… les classiques de La Perle Rouge, quoi (il ne manque que les asymétriques). 

IMG_2897

IMG_2902

IMG_2907

IMG_2910

IMG_2920

IMG_2928

IMG_2930

IMG_2938

IMG_2954

IMG_2960

IMG_2962

Et oui, ce sont des colliers breloques ! J’en avais fait quelques uns au tout début et puis j’ai oublié…

IMG_2973

IMG_3011

Des colliers boules ! C’est suffisamment rare chez moi pour que je le souligne. 

IMG_2981

en cours40

Le marché du mois d’Août à vu naître ces trois canes là : (encore inexploitées)

IMG_3051

IMG_3042

Oui, du multicolore… je n’ai absolument aucune idée de la façon dont je vais les utiliser… 

Le week end dernier, je me trouvais à Gevingey (toujours dans le Jura, bien sûr) au festival « Chahut au château » qui s’est révélé être une magnifique découverte pour moi. J’en ai donc ramené 3 nouvelles canes à exploiter AVANT qu’elles ne sèchent (sans commentaire… vous verrez ça dans un prochain article… grrr…)

IMG_3184

IMG_3231

IMG_3233

IMG_3239

Il va falloir que je me calme un peu parce que j’ai une fâcheuse tendeuse à augmenter la taille de mes canes au fur et à mesure de mes marchés…

IMG_3244

Et voilà… J’arrive au terme de cet article. J’ai longuement hésité à savoir si je devais le voir comme un article de retour de vacances ou bien un article de rentrée et j’en suis arrivée à la conclusion que je n’en avais aucune idée… ça n’est pas mon genre d’être nostalgique des semaines à peines passées ni non plus d’être anxieuse face au mois de septembre et des nouveautés qu’il apporte dans son cartable. Je vous laisse donc le soin de l’appréhender comme bon vous semble. 

Je ne serai pas en mesure de publier la semaine prochaine parce que… JE SERAI PARTIE À NUREMBERG au SYMPOSIUM FIMO !!!!!! 

  En revanche, évidemment, attendez-vous à un article fleuve lorsque j’en serai revenue !

Pour l’instant, je suis tiraillée entre l’excitation la plus totale, l’angoisse de ne pas piger un broc des ateliers en anglais et l’amertume de laisser mon petit chat pour la semaine… Ce qui est sûre, c’est qu’il y aura des choses à en dire et que je vous ferai suivre cette aventure et ses rencontres autant que possible. D’ailleurs, n’hésitez pas à consulter la page FB durant la semaine prochaine, faute d’article ici, je partagerai avec vous quelques moments du symposium. 

Oups, j’oubliais de vous dire que vous pouvez retrouver un de mes tutoriels dans l’édition papier du mois de septembre du magazine « Créative » : 

IMG_1862

Et que les locaux pourront me retrouver tout le week end au festival des arts créatifs d’Arbois .

Allez, prenez soin de vous et à très bientôt !!! 

MC

Bonjour chers Vous !

Ce monde dégouline…

Entre les gouttes de sueur de ceux qui martèlent le pavé, les progrès des dernières décennies qui tendent à fondre en flaque, les postillons de ceux qui se sentent obligés d’hurler qu’on n’est pas capable et les larmes que le ciel ne cesse de déverser sur nous, ce monde dégouline…

Oups ! Pardon, toutes mes excuses, ceci  n’est pas un blog personnel de confidences pseudo-dépressives sur un épuisant univers répétitif mais bel est bien un endroit où l’on parle de couleurs, de lumière, de recherche d’équilibre, de naissances de nouvelles formes et d’application de nouvelles techniques, en un mot de CRÉATION !

Donc créons, mes zamis ! Créons quelque chose de simple, de beau, de juste. Enfin tout du moins, essayons.

Pour ma part, j’ai décidé de protester contre la rigueur d’un monde qui voudrait m’empêcher de rêver en décidant concrètement de me faire des illusions ! Si si ! Des illusions en pâte polymère (Je vous vois d’ici, partagés que vous êtes à présent entre la déception de ne pas finalement lire un véritable coup de gueule social et le soulagement de voir qu’on va tout de même parler de polymère et que, par conséquent, on a une chance de rigoler)

Oui, je suis à la recherche d’extravagantes volutes, d’envoûtantes courbes et de sinueuses canes à effets d’optique.

Tout commença lorsqu’il y a une dizaine de jours, j’attendais (TRÈS patiemment) dans un magasin qu’un gentil bonhomme du personnel me descende une des 48 lampes qui se trouvaient en réserve afin d’apporter un nouvel éclairage à mon stand durant l’expo qui allait commencer le… lendemain (toujours en avance, Marie…). 

Ça ne devait (normalement) pas être trop long et tandis que j’arpentais d’un pas lent les allées de ce magasin, mon regard se portait sur toutes les choses que je n’étais pas sensée acheter. Cédant donc à mon ennui, je commençai à remplir mon panier d’un tas d’objets que subitement, il me fallait ABSOLUMENT ! Parmi ces affaires totalement essentielles, se trouvait un grand cahier de coloriage. Je DÉTESTE le coloriage. Je l’ai toujours détesté et je crois que cela restera ainsi. Alors pourquoi ai-je acheté ce cahier ? Ben d’abord parce que je m’ennuyais vraiment fermement dans ce rayon voisin des luminaires et ensuite parce que les dessins qu’il contient ne représentent que des illusions d’optique et autres fascinantes modulations géométriques dont je ne suis pas parvenue à détacher mes yeux jusqu’à ce que j’arrive en caisse (où, au passage, ma lampe m’attendais depuis un moment sans que je sois au courant… grrr)

J’y ai bien sûr tout de suite vu une inspiration à réaliser des canes. Je n’en suis qu’au tout tout début de mes expérimentations donc je n’en ai que trois petites à vous présenter mais je sens que ça sera loin d’être les dernières. 

Tout d’abord les deux images qui m’ont inspirées en premier (et je dis bien « inspirées » car on est très loin du résultat escompté…)

IMG_0669

IMG_0670

Et les premières canes qui en sont nées : 

IMG_0593

Désolée pour la netteté de cette image, en même temps, quoi de plus cohérent que du flou en cette période trouble ? (et BIM !)

Je sais quelles modifications apporter pour que les prochaines soient plus hypnotisantes et j’ai hâte de m’y essayer. 

Avec celle de gauche, j’ai réalisé un sautoir aux perles simples : 

IMG_0656 - Copie

Avec les autres, je voulais réitérer les perles creuses qui m’avaient tant plu dans l’avant-dernier article. J’ai ajouré quelques perles et j’ai travaillé les finitions pour fabriquer trois parures qui me plaisent énormément : 

IMG_0633

Les perles sont poncées et lustrées et j’aime beaucoup le rendu et le confort de ces collier tout légers. (Et au fait, sur les conseils de Corinne, j’ai moins mis de perles mini-disques pour que les colliers soient plus confortables.)

IMG_0634

Je suis tellement re-motivée que j’en ai enfin profité pour me refaire un nouveau type de perle signature. Depuis Noël, j’avais progressivement arrêté d’en mettre sur mes pièces dont je signais parfois une perles au dos. Voici donc ma nouvelle « Perle Rouge » : 

nouvelle perle rouge

Bon, on ne voit pas très bien mais c’est bien LPR. 

Et enfin le dernier est en orange !!!

Oui, je continue à me forcer d’utiliser des couleurs que je néglige habituellement. 

IMG_0622

Voilà, ma production n’est pas très impressionnante en nombre mais avec l’exposition du CARCOM et l’atelier de la semaine dernière, je n’ai eu que peu de temps pour fabriquer. 

Avant de vous laisser, je vous montre ici les canes que j’ai réalisées en démonstration improvisées durant l’expo et que j’ai pas encore exploitées : 

IMG_0607

Un petit air orientalisant, non ? 

Allez, je vous quitte sur ces couleurs chaudes. Qu’elles vous réchauffent durant la semaine un peu plus que le fait ce faux ciel de juin.  

Prenez soin de vous et à jeudi prochain ! 

Bises

MC

Bonjour chers Vous ! 

Pour une fois, j’ai décidé de préparer un peu le terrain et d’écrire quelques idées afin d’anticiper la publication de mon hebdo-bafouille. Tandis que j’entamai la rédaction de cet article et que je cherchais (comme toujours) une accroche que (comme toujours) je n’ai pas trouvée, mes yeux se sont promenés sur mon écran et mon regard s’est attardé sur son coin inférieur droit (de l’écran, le coin de l’écran… sinon ça fait mal à la tête !)… QUOI ? LE 24 ? On est le 24 ?!! Mais… ça veut dire, qu’on est jeudi ? Fichtre !!! Mais où diable est donc passée la journée qui me fait défaut ??? Sans doute cachée dans un coin de mon carnet, entre un gribouillis (euh… pardon, une oeuvre !) de mon ouistiti, un croquis de bijoux et une liste de course… Ou bien peut-être s’est-elle insidieusement glissée entre les multiples pages de ma navigation internet quotidienne… Quoi qu’il en soit et malgré mes désirs, je demeure… en retard. Bon, à présent que le chrono-choc est passé, tâchons de parvenir à achever cet article avant midi. 

La semaine dernière je vous ai fait part de ma recherche d’une jolie cane kaléidoscope lumineuse et hypnotique et je vous en ai montré l’utilisation sur une parure collier torque. Et bien cette cane avait été réalisée pour ma participation aux  50 ans FIMOÀ l’occasion de cet anniversaire, un grand concours international est organisé. Il y a plusieurs catégories mais tout le monde a la même chose à fabriquer ; un petit carré de 10 cm sur 10 cm entièrement en pâte polymère. Les vainqueurs (désignés par un vote public qui aura lieu au mois d’avril suivi d’un vote de professionnels) auront droit à de très jolis prix (participation au 5ème symposium FIMO à Nuremberg en septembre pour la catégorie pro et voyages pour les autres catégories !) mais ce que je trouve fascinant, c’est que chacun des petits carrés de pâte créés seront utilisés comme des carreaux de mosaïque et seront  assemblés en une gigantesque fresque colorée ! Il y a d’autres choses intéressantes concernant cet événement comme les deux associations auxquelles les fonds récoltés par ce grand projet seront reversés mais je vous laisserai prendre le temps de vous rendre sur le site de Graine Créative si cela vous dit. (Bon bah d’accord, mais au bout d’un moment elle nous le montre, son carré ?)

Et bien le voici :

IMG_7530

Muhaha ! Je me gausse ! Bon, d’accord, ça n’est pas le rendu final, c’est le gabarit de départ, mais ne soyez pas si hâtifs, laissez-moi vous expliquer un peu la chose. 

Je tenais à réaliser une pièce qui serait une sorte de témoin de ma créativité en polymère. J’ai donc pensé mon petit carré comme un tableau qui contiendrait les éléments qui ont le mieux défini ma production de l’année qui s’est écoulée. Il fallait donc qu’il y ait un joli dégradé, des morceaux de hidden magic, un peu de fraisage (mais pas trop parce que c’est juste l’angoisse de se dire qu’on peut éclater une pièce une fois qu’elle quasiment achevée !…) et surtout, un peu de cane kaléidoscope ! (ça y est, on y vient !) 

Au niveau des couleurs deux choix s’offraient à moi ; rouge, noir, gris et blanc ou bien ma palette de vert pomme, turquoise et violet. Face à la difficulté d’utiliser le rouge dans un dégradé (sans que cela ne donne du rose !) j’ai opté pour la seconde solution. 

Je voulais un cadre dont les formes puissent s’échapper, comme dans mes anciennes toiles acryliques et je tenais, évidemment à souligner le tout de liserés noirs et blancs. 

Voici le fond : 

IMG_7321

Le dégradé : 

dégradé

Et le rendu final : 

IMG_7569

de dos : 

IMG_7558

Voilà, il est poncé et lustré et je l’ai enfin envoyé ! 

Il comporte un certain nombre d’imperfections que je me garderai bien de souligner à votre regard !!! 

.

Restons dans la thématique du kaléidoscope pour parler un peu des ateliers. Celui qui s’est déroulé samedi dernier a de nouveau été dense en travail et en résultat. J’ai déjà posté sur FB le travail des canes réalisées par les participantes mais je les montre de nouveau ici : 

canes élèves

J’ai bien quelques photos de leurs créations mais elles sont portées par leurs auteures (oui, je sais c’est moche avec un E mais on a le droit, alors…) et j’ai omis de leur demandé la permission de publier des clichés d’elles, donc, vous allez devoir me croire sur parole lorsque je vous dit qu’elles ont toutes réalisé une jolie parure pendentif poli + boucles d’oreilles à partir de leurs canes.

Durant cette séance, nous avons eu la visite de plusieurs photographes déchaînés (ben quoi ? plusieurs c’est à partir de 2, non ? Quant à l’aspect déchaîné… une impression sans doute plus due à mon état de fatigue avancé en cette fin d’atelier qu’à d’éventuels comportements exubérants.) En effet, le bulletin municipal présentera bientôt dans ses pages 3 artisans de la commune dont je fais partie et les filles qui s’étaient inscrites samedi dernier vont donc s’y retrouver. Le prochain atelier de ce type a lieu dans quelques jours. En ce qui concerne les deux ateliers suivants, je m’apprête à changer leur formule pour quelque chose de plus attractif. Je vous ferai part de tout ça. 

Poursuivons… Ah oui, le kaléidoscope, toujours. Donc, j’étais très satisfaite du rendu de ma cane et je me suis dit, Diantre ! (oui, c’est la journée des vieux jurons) idiote que je suis ! N’ayant pris aucun cliché des étapes de cette bôôôôté improvisée, il me faut réessayer rapidement afin de voir si je peux réitérer l’exploit ou si ça n’était qu’un gros coup de bol et qu’en fait, je n’ai pas du tout chopé le truc ! Et bien… j’ai pas chopé le truc… je suis verte de rage mais comme à mon habitude, je ne m’avoue pas vaincue et je persévère ! (M’est avis que vous allez manger un peu de kaléi dans les semaines à venir…) 

Voici tout de même : 

IMG_7691

Elle est sympa mais elle ne correspond pas à ma recherche… à cause de mon assemblage, j’ai masqué des éléments que je voulais voir et mis en valeur, au contraire, ce qui n’était pas sensé être trop imposant (les « ronds » bleus). 

J’en ai exploité un peu pour réaliser deux parures torques en espérant qu’elles plairont autant que celles de la semaine passée : 

IMG_7747

IMG_7739

Mécontente du rendu de ma cane, j’ai réitéré l’exercice en changeant juste les couleurs et l’assemblage mais en conservant les éléments : 

IMG_7765

Elle est jolie mais ça n’est toujours pas le motif que je recherche. Cela dit, elle a le mérite de contenir du jaune ! Un exploit, pour moi ! 

Voilà, je crois que je suis parvenue à la fin de ma présentation de la semaine, et… VICTOIRE ! il n’est que 10h25 ! Le temps d’une petite re-lecture et vous pourrez faire votre pause du jeudi ! Ah oui, il faut que je trouve un titre, aussi… 

Je vous souhaite un doux week end de printemps et je vous dit à la semaine prochaine ! 

Bises ! 

MC

ps : N’oubliez pas d’abuser du chocolat !