Articles Tagués ‘stage’

Bonjour Vous tous (ou presque) qui, tout comme moi, avez poussé un soupir de lassitude quelques minutes après votre réveil lorsque les insolents clapotis se sont fait entendre sur le carreau de votre fenêtre. Ce moment étrange durant lequel notre déception se trouve inéluctablement accompagnée d’un sentiment de normalité blasée (Ben voui… on s’y attendait, quand même… ça fait trop longtemps qu’il fait beau… patati patata… et dire que s’il faisait plus froid, ce serait de la neige… de toute façon c’est bien parce que les sols ont soifs… blablabli blablabla… et moi je reprendrais bien un café.)

Mon analyse météorologique aussi subtile qu’une tranche d’ananas sur une pizza étant faite, passons aux choses sérieuses. 

Thème du jour : ATELIERS : (Oui… encore pour cette fois.) 

La semaine passée, nous avons vécu notre journée MANGA avec les p’tits et les moyens ados (je ne maîtrise pas encore le lexique de l’univers entre 9 et 14 ans). Je fais un véritable effort afin de me retenir de vous inonder d’images de cette journée parce que je consacrerai un article entier à ce sujet sur le blog des Ateliers de la Caravelle et qu’il sera riche en illustrations. Toutefois, je ne peux résister à partager avec vous les créations qui sont sorties de cet exercices aux multiples étapes. 

Alors maintenant, on connait la démarche : Découpe du jean denim, choix de l’illustration (double, cette fois-ci pour avoir un sac réversible ! Et oui, on est audacieux !), peinture, réalisation de certains détails en pâte polymère (principalement les yeux, vous verrez (hi hi)), et enfin couture. 

Huit jeunes créateurs se sont prêtés à l’exercice pour ce stage de vacance et nous, nous avons relevé le challenge de ne photographier aucun de leur minois mineur, comme quoi, c’est possible ! (message à l’attention de nos très « réseaux socialement impliqués » responsables divers qui apprécient tant exposer leur bonheur et leur fierté de considérer notre futur à la face du monde entier que nos petits se retrouvent plus présents sur la toile que moi, adulte avertie et artisan communiquant). Bref. 

Allons-y. 

Un peu d’inspiration : 

Un peu de bazar aussi (ça va avec, non ?)

Et beaucoup de travail : 

Et après tout ça, voici le résultat : 

 

La guitare est en pâte polymère aussi ! 

 

Ah… en voyant la photo de groupe, je me rends compte qu’il m’en manque quelques uns. 

Mais sinon, qu’est-ce que vous en dites ?

Pensez-y pour les prochaines vacances scolaires, on anime une journée adulte et une journée pour les plus jeunes à chaque vacances scolaires de la zone A. (Détails à retrouver progressivement sur le blog des Ateliers de la Caravelle)

À présent, restons sur le thème du stage mais changeons d’angle. 

Les journées créatives de printemps que j’organise à mon atelier débutent la semaine prochaine et les stages se sont, cette fois-ci, remplis de manière très différents les uns des autres. Bref, il reste des places donc je vous communique ici le visuel des deux premiers projets : 

Samedi prochain 16 mars, on s’amusera autour du torque plat qui a été longtemps ma signature avec un choix quant au motif central : 

 

La deuxième journée de stage (samedi 6 avril) traitera également du torque mais dans une approche très fine, cette fois.

En plus de la réalisation d’une petite cane kaléidoscope (oui… j’ai bien compris que mes canes étaient ce qui vous intéressait le plus.) le but est de jouer avec les couleurs et de maîtriser le dégradé : 

Je tiens à préciser pour celles qui portent peu de collier que chacun de ces projets permet de réaliser un bracelet à la place du torque. 

Donc pour celles et ceux (je ne désespère jamais de voir un jour arriver mon deuxième participant masculin !) qui se tâtaient à venir passer une journée dans mon atelier, n’hésitez pas à me contacter, je vous attend. (stages printemps)

Pour l’heure, je m’en retourne à mon espace de travail (Quoi ?!? pas d’enfant à surveiller ? pas de nez à moucher ni de varicelle à contenir ?!? pas de vacance à occuper ? de température à gérer ou quoique ce soit ?!?)

Oui oui, vous avez bien lu ! Je m’en retourne à mon atelier parce que mon prochain article vous fera part (ENFIN !!!!!) d’un changement conséquent dans ma façon de travailler et donc dans les pièces qui naissent désormais depuis quelques semaines dans ma salle de création ! 

Alors prenez soin de vous, chaussez-vous en imperméable, armez-vous de chapeau et patientez tranquillement. 

À tout bientôt ! 

MC

 

 

 

 

 

 

Bonjour chers Vous ! 

Comment se déroule votre simulacre de printemps promptement débarqué durant ces vacances d’hiver ? 

Ici, nous avons eu une journée de stage autour du multipoche qui s’est révélée aussi créative que variée comme vous allez pouvoir le constater sur les clichés de cet article. Pourtant, le travail a débuté plus tardivement que prévu et après un moment de frayeur mettant à l’épreuve nos époustouflantes capacités de réaction, nous avons investi notre espace et laissé déroulé nos idées et notre matériel :

Oui… la table était intégralement vide à notre arrivée.

Le créateur se déplace avec son univers, finalement. Et bien sûr, tout a servi durant les réalisations de nos quatre stagiaires appliquées. 

Peinture, couture et travail de la pâte polymère, tout a été exploité de façons équilibrées et très différentes selon les pièces réalisées. C’était très intéressant de constater la traduction des différentes identités présentes à travers leur approche de leur création.

Laissez-moi à présent vous présenter chaque travail. 

Annie a choisi le thème du cirque. Des morceaux de jean recyclés a alors surgit un immense chapiteau au rideau entrouvert laissant dépasser un éléphant et une girafe. 

Chouette, hein ? Et comme vous l’avez peut-être remarqué, la girafe est en pâte polymère. 

Fanny s’était, quant à elle, lancée dans le défi du multipoche circulaire. Défi parfaitement relevé avec cette composition géométrique équilibrée et épurée dont les motifs noirs et blanc sont en pâte polymère. Un jeu auquel elle s’est prise et beaucoup amusée. 

(La plaque en bas à gauche est bel et bien une poche aussi.)

Vous apercevez l’oeil jaune et rouge parmi les motifs noir et blanc et vous vous demandez ce que ça fait là ? Et bien il fait partie de la troisième pièce, le multipoche réalisé par Lileth. 

Une composition aussi grande que notre prototype qui exploite le thème de la peinture du XXème siècle à travers le choix de quatre identités picturales ; Jackson Pollock, Juan Miro, Piet Mondrian et Victor Vasarelly. 

Les pièces vertes de la plaques de gauche appartiennent, quant à elles, à la dernière composition arc-en-ciellement coloré (si si, ça existe… ou alors ça devrait.) 

Il s’agit de celle de Laurence qui s’est attelée, pour sa part, à la réalisation de dégradés de couleurs parfaits. 

À l’exception du chapiteau, les autres pièces n’étaient pas encore entièrement achevées lors de la prise des photos et j’ai hâte de pouvoir constater les petits ajouts qui ont pu être faits. 

Alors, qu’est-ce que vous en pensez ? Du beau boulot, non ? 

Notre peintre d’Urwana s’est même improvisée une pochette de rangement de pinceaux des plus efficaces : 

Elle s’est également de nouveau illustrée en journaliste spontanée en diffusant une vidéo en direct sur FaceBook d’une petite dizaine de minutes afin de partager avec vous un peu de cette journée. 

Le prochain et dernier stage se tiendra le mercredi 27 février et le thème sera celui du sac baluchon. Le sujet des mangas est proposé aux plus jeunes mais comme vous venez de le constater, la diversité des sujets dépend de leurs auteurs. Alors n’hésitez pas à me contacter pour participer à cette journée. 

Il est temps à présent de vous montrer quelques unes de mes pièces (et ben… on a failli attendre, ça fait des semaines !) Le temps qui m’est imparti dans mon atelier demeure irrégulier mais je suis parvenue à utiliser un peu de mes canes kaléidoscopes improvisées à la fin de l’année dernière. 

Un premier travail… mmmh… hypnotisant : 

Il s’agit d’une petite série de sous-verres larges. 

J’ai ensuite décoré une petite boite à bijoux destinées à recevoir les petites barrettes et élastiques d’une toute petite choupette :

Et enfin j’ai pratiqué mon exercice annuel (ou presque) du patchwork de la dernière chance pour les tranches de canes délaissées voire au bord de l’oubli ! 

 

Il me reste à présent à vous souhaiter une très douce et très agréable fin de semaine. 

À bientôt. 

MC

Bonjour – Vous – course – varicelle bis – organisation – rhino ter – déprime – atelier – kaléidoscope – caravelle – multipoche – bisous. 

 

Euh… Peut-être serait-il de bon aloi que je développe un tantinet mon propos ?… Pourtant, tout y est, je vous l’assure. 

DONC… Ben voui, vous l’avez sans doute compris… il semblerait que les éléments (pratique, ce substantif : chacun y voit ce qui lui convient) s’acharnent malicieusement contre le grand déploiement de La Perle Rouge. Et tandis que je mouche des petits nez rougis et que je lave des peaux fragiles (ben oui… j’ai deux enfants qui jouent à se renvoyer la balle des virus, snif), mes beaux projets de prototypes prennent doucement… tout doucement la poussière tels un beau bibelot (ça doit être possible…) qu’on aurait visuellement oublié sur l’étagère du haut. 

M’EN FOUT, d’abord ! J’ai quand même plein de trucs à vous dire. 

Tout d’abord, il convient de réparer une omission de la fin d’année 2018 : l’aperçu du travail réalisé durant les derniers stages à l’atelier. 

Leurs auteurs me pardonneront, j’espère, de ne pas les citer mais entre le temps qui nous éloigne déjà de ces jolies journées et ma parfaite inaptitude à inscrire scrupuleusement un nom à côté de chaque création durant le jour J, je me vois dans l’incapacité de réattribuer ces bijoux à leur créatrice respective. 

Après le projet coquille du mois d’octobre nous avons passé une journée à travailler sur la parure design qui permettait de jouer avec les épaisseurs et les multi-cuissons. Un beau projet qui a très bien été réalisé par les stagiaires : 

Je me souviens d’une seule association pièce/auteur :

L’atelier suivant était celui du bracelet tout polymère avec sa petite cane kaléidoscope. Une première en stage qui a été une parfaite réussite !

Seul bémol : cette journée avait lieu lors du premier samedi de blocage des gilets jaunes, ce qui nous a coûté trois participantes qui, malgré leurs tentatives, ne sont pas parvenues à se rapprocher de mon atelier. Par conséquent ce thème est répété lors de la date du 18 mai. 

En tout cas, pour des débutantes, le rendu est au top, jugez vous-mêmes : 

Lors de ce début d’année 2019, j’ai également passé deux agréables soirées à travailler avec un petit groupe d’assistantes maternelles d’Orgelet. Je vous faisais part, à la toute fin du dernier article des pièces brut sorties du four, je peux à présent vous présenter les pièces achevées après perçage, ponçage et montage. De bien chouettes réalisations pour des parfaites débutantes en polymère : 

De belles couleurs qui plairont aux enfants, à n’en point douter ! 

À présent, une petite énigme. 

Si j’additionne ces clichés, que puis-je obtenir ? 

+

+

+

=

???

Alors ? Non ? vous ne voyez pas ? Si, vous y êtes ? 

Ah ah ah et oui, il s’agit là de notre prototype de panneau multipoche pour la journée de création de dimanche ! (Il reste d’ailleurs des places, si ça vous dit, ce sont vraiment des bons moments !)

Allez, le voici, il est tout neuf, il est tout beau, il tout coloré et il est IMMENSE (oui, on s’est un peu lâché pour notre essai, hi hi)

Durant une soirée, mes deux acolytes et moi nous sommes retrouvées à l’atelier des doigts de Fée afin de réaliser cette première pièce très géométrique. Le figuratif nous titille, à présent et les idées foisonnent. 

Pour l’occasion, notre espiègle de peintre a décidé d’entamer une nouvelle carrière de réalisatrice en nous faisant entrer dans l’ère de la facebook communication… (Bon d’accord, on s’emballe pas, on a juste fait une mini vidéo de 6 minutes de direct et il était déjà tard…) Mais ça laisse place à des idées de challenges filmés pour l’avenir !!! 

En tout cas, le résultat est cool et pratique et on s’est vraiment amusé, ce qui ne gâche rien ! hi hi. 

Si ça vous dit, vous pouvez encore vous joindre à nous ce dimanche à l’espace des Mouillères à Lons le Saunier. Laissez-moi un commentaire et je vous dirai tout ce que vous devez savoir sur ces journées de co-création

Voilà… il est temps, pour moi de m’en retourner vers le thermomètre et le doliprane… Juste le temps de terminer mon article par une (presque) traditionnelle photo de canes : 

 

Oui, je sais… je ne parviens pas à me détacher des damiers… Je n’y peux rien, j’ADORE ça ! 

Allez, Bises à vous et à tout bientôt ! 

MC

Bonjour chers Vous tous !!! 

L’entame d’un article après une si longue période de silence demeure pour moi un vrai casse-tête. Après avoir effacé pas moins de huit pathétiques phrases introductives oscillant entre lourdeur, ridicule et tristesse météorologique (« Bien le bonjour en cette humide rentrée ! Un grand salut à Vous tous qui me suivez ! I’m back !!! » et d’autres formules ringardes à souhait, sans parler des tentatives de jeux de mots dont je ne me souviens plus), j’ai finalement opté pour un très épuré « Bonjour chers Vous tous ». C’est un peu soft, j’en conviens, mais l’essentiel est dit. 

Me revoici donc un (tout petit) peu plus active dans mon atelier. 

Entre les tétées, les couches de la choupette et la rentrée du ouistiti (la première, et oui ! Celle avec le petit sanglot dans la voix, la boule au ventre et la larmiche au coin de l’œil… je parle de la maman, bien sûr… le ouistiti s’est contenté de m’envoyer un bisou de la main et de me demander des patates grillées pour le midi… ) j’ai exploité mon efficacité à son plus haut rendement afin de fabriquer des pièces pour aller remplir mes présentoirs de la boutique de créateurs jurassiens dans la jolie cité de Nozeroy

Pas de nouveauté extraordinaire, ni de nouveau concept à tomber, ce sont des choses qui demandent du temps et ça, pour l’instant… je n’en ai pas. En revanche, je suis assez contente du nombre de pièces que j’ai pu terminer en cumulant à chaque fois des demi-heures de travail. 

Avoir un nouvel enfant s’accompagne d’une nouvelle organisation, et cela se ressent jusque dans l’atelier. Lors de ma dernière commande, j’ai fait l’achat d’une perceuse manuelle. Oui, je sais, c’est habituellement le genre d’outil qu’on possède dès le début ou en tout cas bien avant d’investir dans une perceuse électrique mais bon… je ne fais pas toujours les choses dans l’ordre, ça n’est pas une nouveauté. En tout cas, c’est FORT pratique pour percer ses pièces lorsque bébé dort en écharpe. Je peux même le faire en continuant à marcher et à chanter pour calmer les coliques de mademoiselle. Et vous savez ce qui marche du tonnerre pour endormir un nourrisson en écharpe ?… le…. PONÇAGE ! Et oui… si on m’avait dit qu’un jour, je serais contente de passer mes soirées à frotter mes pièces sur un morceau de papier de carrossier debout dans ma cuisine… et bien j’aurais pris un air sceptique (après vérification orthographique, j’ai ajouté le C, sans quoi mon air aurait été nauséabond…) et j’aurais marmonné un simple « peuh » légèrement dédaigneux. Et pourtant… c’est affreusement efficace, cela berce ma choupette encore mieux qu’un transat électrique (jamais vu en vrai, mais ça à l’air terrible dans les séries). Cela étant dit, mes bonnes idées favorisant l’alchimie bébé/fabrication s’arrêtent pour l’instant ici. J’ai testé le travail de la pâte crue avec bébé… (si, si, j’ai testé, je vous assure) et c’est… un peu trop compliqué tout de même… 

Bref, voici rapidement les créations que vous pouvez retrouver dans la boutique de Nozeroy.

De l’asymétrique, des perles creuses, du coloré et surtout des bracelets breloques et des sautoirs qui sont souvent en rupture. (Plus, bien sûr un certain nombre de boucles d’oreilles mais que je n’ai pas eu le temps de photographier.)

Ah oui euh… au fait, les photos avec bébé en écharpe… c’est à oublier aussi.

Voilà. Je me retrouve donc DE NOUVEAU avec 0 pièce en stock et toute une collection à fabriquer avant les marchés de Noël. De quoi m’amuser un peu ! 

J’ai tout de même défini les prochaines dates d’ateliers d’automne dont vous pouvez retrouver les descriptifs ici. Les locaux ont déjà pu les retrouver sur l’article qu’Elsa Hellemans a pu rédiger à la fin du mois d’Août : 

Comme je l’ai signalé sur FB ; vous pouvez admirer la discrète mais néanmoins présente tache de vomi de bébé désormais identifiable sur l’épaule droite de l’intégralité de mes tee-shirts (attendez je vérifie tout de suite… oui, voilà, c’est ça, elle est bien là.) 

Voici la cane que j’ai réalisée durant l’interview : 

Je reprécise rapidement les dates et les thèmes des ateliers : 

Samedi 14 octobre, Kaléidoscope doux pour collier torque (possibilité parure pendentif + boucles à la place)


 

Samedi 21 octobre : Collier perles creuses 


 

Samedi 11 novembre : Bracelet (et oui ! une première ! )

Avant de boucler cet article de reprise, je tenais à vous remercier BEAUCOUP pour tous les messages que vous avez laissés lors de ma dernière publication dans laquelle je vous annonçais la naissance de ma petite Salomé. Je réponds habituellement à chacun des commentaires que vous prenez la peine de laisser ici mais j’avoue avoir été quelques peu débordée et exceptionnellement, je vous laissé sans réponse. Croyez bien que j’ai été très touchée de vos attentions et que je vous en remercie encore tout plein. 

Ah… ça y est, ça chouine là-bas, je vous laisse ici. 

Oh et puis zut, je n’ai pas envie d’attendre demain matin pour poster cet article… Allez, zou ! 

Bises à tous et tâchez de passer une bonne semaine ! 

MC