Lancement des marchés de Noël…déjà… de quoi foutre les boules ? (hi hi)

Publié: 9 novembre 2018 dans Pâte Fimo
Tags:, , , , , ,

     Bonjour chers vous ! 

     Aujourd’hui, au grand désespoir des fidèles amateurs de mes absurdo-phylosophico-normales tergiversations, je serai brève de commentaires mais généreuse en images. 

     Et d’ailleurs, je commence tout de suite par vous en montrer quelques unes de cette très très très agréable journée des portes ouvertes de l’Atelier des doigts de fée qui s’est tenue le 14 octobre dernier dans l’atelier de couture de mon amie Stéphanie Prudent à Plainoiseau. 

     Au programme, de la couture, de la polymère, de la peinture, de la photographie et de la musique. Le tout sous un insolent soleil automnal avec buffet à grignoter… tout ce qui faut, quoi ! 

Couture : Stéphanie Prudent

Peinture : Urwana Debouclans

Photographie : Serge Reverchon

Polymère : Votre serviteuse ? servitrice ? euh… enfin, moi, quoi. 

     Il me manque une photo de Serge Reverchon (un comble pour un écrivain-photographe !) et j’en suis désolée. 

     Tandis que, confortablement installée dans l’atelier de couture réaménagé pour l’occasion en une véritable boutique, je manipulais… ou plutôt tripatouillais quelques morceaux de pâte en m’interrogeant sur les couleurs de mes démonstrations du jour, mon regard balaya les portants installés devant moi. Une tunique attira mon attention par son motif, d’abord, qui m’a fait largement pensé aux jolies canes à l’irréprochable régularité que donne un extrudeur aux disques appropriés et par ses couleurs ensuite, couleurs qui me forceraient à sortir de ma zone de confort. 

     Ma décision était prise, cette jolie tunique serait mon inspiration du matin et le challenge était double : utiliser du rose ! Et l’utiliser avant que cette pièce ne soit vendue ! 

     En voici mon interprétation simple : 

     Finalement, travailler ces couleurs n’était pas si désagréable…

     Mes petites démonstrations de canes se poursuivirent et pour mon kaléidoscope final, je décidai donc de conserver ces teintes en les associant à des turquoises grisés et là… et bien, vous jugerez pas vous-même mais en ce qui me concerne, je trouve que ce sont les plus jolies canes que j’ai montées depuis longtemps. J’ai tellement aimé ces couleurs et ces motifs que je ne suis pas parvenue à me décider sur l’assemblage final et que j’ai opté pour une doublette de kaléidoscopes : 

     Alors ? 

     À présent, il va falloir les exploiter… parce que c’est bien là mon gros problème… Lorsqu’une cane me plait vraiment, j’hésite mille fois à en extraire une tranche par peur de la gâcher… si bien qu’entre crainte de me tromper et excitation à attendre une meilleure idée, elle finit par sécher tristement sous mes yeux comme une sorte de lent supplice à la beauté… snif. 

     Mais une période de productivité s’est récemment ouverte à moi et elles devraient être prochainement utilisées. 

     Et bien oui ! Quoi, vous n’avez pas vu les rayons de Noël qui ont explosé dans les supermarchés bien avant qu’Halloween ne soit passé ? Mais si voyons, entre les galettes des rois et les chocolats de Pâques de 2020… 

     Et bien moi aussi, j’ai basculé dans la préparation des marchés de Noël. Sauf qu’à la différence des magasins qui me foutent le cafard en étant tant en avance, mes clients ne seront en contact avec mes créations qu’en contexte cohérent. 

     Profitant des dernières vacances scolaires pour confier mes loulous à des grands-parents motivés, je me suis littéralement enfermée durant trois jours dans mon atelier et j’ai imaginé/fabriqué/créé/poncé/monté… pfff… de quoi foutre en l’air tout le boulot que mon ostéopathe avait réalisé la veille de ce marathon créatif et de me coller un torticolis dont à ce jour, je ne suis pas parvenue à me défaire. Mais… disons que ça valait le coup. 

     Je vous présente mes premières décorations de Noël (mieux vaut tard que jamais pour comprendre le concept du marché de Noël, non ?…)

     C’est beau, hein ? J’avais envie de les laisser comme ça ; un tas de constellations régulières sur un ciel profondément noir… et puis… il a fallu qu’on mange alors j’ai libéré la table de la salle à manger. 

     Bref, un petit lien et ça devient des décorations de sapin. 

     J’avais en tête un second modèle de boules de Noël… (pour autant qu’on puisse appeler ça des boules… appelons ça des ornements à suspendre) directement inspiré de mes dernières fleurs sur mes vases et ma foi… je les aime beaucoup ! 

     J’en ai réalisé d’autres que je monterai en mobile. 

     J’ai eu également envie de fabriquer des belles boules de Noël en m’inspirant, cette fois,  des boules de papier en bandes qu’on a tous fait un jour. Oui, mais voilà, la pâte polymère, même utilisée à un réglage fin de la machine présente une épaisseur incomparable à une feuille de papier. D’autant que le nombre de bandes nécessaire à fermer la sphère engendre une torsade à la façon de… Carol Blackburn et BAM. Bon… tant pis… je n’ai pas eu envie de démonter celle qui correspond tout à fait à une ÉNORME boucle d’oreille de Carol Blackburn mais j’ai modifié le montage des autres façon La Perle Rouge. J’aime beaucoup ces demi-coquilles parce que je trouve que l’intérieur est aussi beau que l’extérieur. 

     Et voila ! Que pensez-vous de mes décorations sapinales (?) sapinesques (?!) Bref, qu’est-ce que vous en pensez ? Je n’ai travaillé que trois types de couleurs qui peuvent s’assortir ou se marier avec les couleurs plus classiques des cartons déchirés de déco qu’on a tous dans notre grenier. 

     Durant ces trois journées intensives j’ai, bien sûr, fabriqué un certain nombre de bijoux et ils feront l’objet d’un article tout entier consacré à eux et promis, je ne ferai mon possible pour le publier rapidement. (Pfff, on n’y crois même plus, marie…) Si ! Même que c’est vrai, d’abord ! (OUh là… trop de temps avec des zenfants pour mon langage…)

     Je vous laisse donc ici et je m’en retourne faire le ménage dans mon atelier pour recevoir les stagiaires de demain. 

     Vous pourrez me retrouver la semaine prochaine, dimanche 17 novembre pour le premier marché de Noël de ma saison qui se tiendra sur la commune de Plainoiseau

     D’ici là, prenez soin de vous ! 

     MC

commentaires
  1. Mouchette dit :

    Excellent ces formes pour les déco de Noël, tu fais comment pour la cuisson des bandes, les courbes sont toutes les mêmes ou pas ? Très joli la petite feuille qui termine.
    Magnifiques canes kaleïdoscope en effet. j’ai exactement le même problème que toi quand j’ai une plaque qui me plait énormément (je dis plaque car tu sais que les canes… c’est pas mon truc)
    bisous

  2. Daniel Parmentier dit :

    Superbe!!!!. j’habite à Dijon . Comment vous commander des bijoux? Bien cordialement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s