Articles Tagués ‘créations’

     Bonjour chers vous ! 

     Aujourd’hui, au grand désespoir des fidèles amateurs de mes absurdo-phylosophico-normales tergiversations, je serai brève de commentaires mais généreuse en images. 

     Et d’ailleurs, je commence tout de suite par vous en montrer quelques unes de cette très très très agréable journée des portes ouvertes de l’Atelier des doigts de fée qui s’est tenue le 14 octobre dernier dans l’atelier de couture de mon amie Stéphanie Prudent à Plainoiseau. 

     Au programme, de la couture, de la polymère, de la peinture, de la photographie et de la musique. Le tout sous un insolent soleil automnal avec buffet à grignoter… tout ce qui faut, quoi ! 

Couture : Stéphanie Prudent

Peinture : Urwana Debouclans

Photographie : Serge Reverchon

Polymère : Votre serviteuse ? servitrice ? euh… enfin, moi, quoi. 

     Il me manque une photo de Serge Reverchon (un comble pour un écrivain-photographe !) et j’en suis désolée. 

     Tandis que, confortablement installée dans l’atelier de couture réaménagé pour l’occasion en une véritable boutique, je manipulais… ou plutôt tripatouillais quelques morceaux de pâte en m’interrogeant sur les couleurs de mes démonstrations du jour, mon regard balaya les portants installés devant moi. Une tunique attira mon attention par son motif, d’abord, qui m’a fait largement pensé aux jolies canes à l’irréprochable régularité que donne un extrudeur aux disques appropriés et par ses couleurs ensuite, couleurs qui me forceraient à sortir de ma zone de confort. 

     Ma décision était prise, cette jolie tunique serait mon inspiration du matin et le challenge était double : utiliser du rose ! Et l’utiliser avant que cette pièce ne soit vendue ! 

     En voici mon interprétation simple : 

     Finalement, travailler ces couleurs n’était pas si désagréable…

     Mes petites démonstrations de canes se poursuivirent et pour mon kaléidoscope final, je décidai donc de conserver ces teintes en les associant à des turquoises grisés et là… et bien, vous jugerez pas vous-même mais en ce qui me concerne, je trouve que ce sont les plus jolies canes que j’ai montées depuis longtemps. J’ai tellement aimé ces couleurs et ces motifs que je ne suis pas parvenue à me décider sur l’assemblage final et que j’ai opté pour une doublette de kaléidoscopes : 

     Alors ? 

     À présent, il va falloir les exploiter… parce que c’est bien là mon gros problème… Lorsqu’une cane me plait vraiment, j’hésite mille fois à en extraire une tranche par peur de la gâcher… si bien qu’entre crainte de me tromper et excitation à attendre une meilleure idée, elle finit par sécher tristement sous mes yeux comme une sorte de lent supplice à la beauté… snif. 

     Mais une période de productivité s’est récemment ouverte à moi et elles devraient être prochainement utilisées. 

     Et bien oui ! Quoi, vous n’avez pas vu les rayons de Noël qui ont explosé dans les supermarchés bien avant qu’Halloween ne soit passé ? Mais si voyons, entre les galettes des rois et les chocolats de Pâques de 2020… 

     Et bien moi aussi, j’ai basculé dans la préparation des marchés de Noël. Sauf qu’à la différence des magasins qui me foutent le cafard en étant tant en avance, mes clients ne seront en contact avec mes créations qu’en contexte cohérent. 

     Profitant des dernières vacances scolaires pour confier mes loulous à des grands-parents motivés, je me suis littéralement enfermée durant trois jours dans mon atelier et j’ai imaginé/fabriqué/créé/poncé/monté… pfff… de quoi foutre en l’air tout le boulot que mon ostéopathe avait réalisé la veille de ce marathon créatif et de me coller un torticolis dont à ce jour, je ne suis pas parvenue à me défaire. Mais… disons que ça valait le coup. 

     Je vous présente mes premières décorations de Noël (mieux vaut tard que jamais pour comprendre le concept du marché de Noël, non ?…)

     C’est beau, hein ? J’avais envie de les laisser comme ça ; un tas de constellations régulières sur un ciel profondément noir… et puis… il a fallu qu’on mange alors j’ai libéré la table de la salle à manger. 

     Bref, un petit lien et ça devient des décorations de sapin. 

     J’avais en tête un second modèle de boules de Noël… (pour autant qu’on puisse appeler ça des boules… appelons ça des ornements à suspendre) directement inspiré de mes dernières fleurs sur mes vases et ma foi… je les aime beaucoup ! 

     J’en ai réalisé d’autres que je monterai en mobile. 

     J’ai eu également envie de fabriquer des belles boules de Noël en m’inspirant, cette fois,  des boules de papier en bandes qu’on a tous fait un jour. Oui, mais voilà, la pâte polymère, même utilisée à un réglage fin de la machine présente une épaisseur incomparable à une feuille de papier. D’autant que le nombre de bandes nécessaire à fermer la sphère engendre une torsade à la façon de… Carol Blackburn et BAM. Bon… tant pis… je n’ai pas eu envie de démonter celle qui correspond tout à fait à une ÉNORME boucle d’oreille de Carol Blackburn mais j’ai modifié le montage des autres façon La Perle Rouge. J’aime beaucoup ces demi-coquilles parce que je trouve que l’intérieur est aussi beau que l’extérieur. 

     Et voila ! Que pensez-vous de mes décorations sapinales (?) sapinesques (?!) Bref, qu’est-ce que vous en pensez ? Je n’ai travaillé que trois types de couleurs qui peuvent s’assortir ou se marier avec les couleurs plus classiques des cartons déchirés de déco qu’on a tous dans notre grenier. 

     Durant ces trois journées intensives j’ai, bien sûr, fabriqué un certain nombre de bijoux et ils feront l’objet d’un article tout entier consacré à eux et promis, je ne ferai mon possible pour le publier rapidement. (Pfff, on n’y crois même plus, marie…) Si ! Même que c’est vrai, d’abord ! (OUh là… trop de temps avec des zenfants pour mon langage…)

     Je vous laisse donc ici et je m’en retourne faire le ménage dans mon atelier pour recevoir les stagiaires de demain. 

     Vous pourrez me retrouver la semaine prochaine, dimanche 17 novembre pour le premier marché de Noël de ma saison qui se tiendra sur la commune de Plainoiseau

     D’ici là, prenez soin de vous ! 

     MC

Bonjour tout le monde ! 

Mode « lutin de Noël » activé… je répète, mode « lutin de Noël » activé ! 

Aujourd’hui, pas de pavé introductif conséquent, non, entre deux montages et trois crises de nerfs provoquées par mon appareil photo malade, je vous présente en rafale les créations de la semaine dernière qui sont venues agrémenter mon stand des marchés de Noël. D’ailleurs, à ce sujet, les deux dernières dates durant lesquelles je monterai mon stand et exposerai tout ça sont ce week end, vendredi à Poligny et samedi à Mesnay, toujours dans le Jura. 

Allons-y et commençons avec les éternels bracelets breloques qui plaisent tant qu’ils sont partis avant que je puisse vous les montrer…

img_6163

img_6155

img_6166

Et une autre parure que je n’ai pas su identifier comme faisant partie des « breloques »… 

img_3264

J’ai ensuite réitéré le recouvrement de mes petites boîtes en bois tourné. J’en aime beaucoup le résultat et j’avoue que cela me permet d’utiliser un certain nombre de tranches de canes ( toujours mon éternel challenge, conséquence de mes multiples démonstrations sur marchés. )

img_6186

Petit coffret à bijoux : 

boite-bijoux

Ce genre de fabrication collée apprécie un peu moins la cuisson que les boîtes précédentes. Oui, j’apprécie l’ironie de ce matériau qui fait que c’est bien le bois tourné qui ne bouge pas. ( pfff )

Voyons… après ça, j’ai réalisé quelques sautoirs car je n’en avais plus aucun : 

img_6178

img_6231

img_6332

img_6226

Le dernier est une commande en rappel d’une création de l’an passé avec des perles aux faces différentes : 

img_6397

img_6417

Deux parures asymétriques : 

img_6247

img_6327

( Celle-ci, j’aurais du la photographier sur buste, elle se serait montrée sous un jour moins « tordu » )

Quelques pièces en lamelles douces (douces au contact, hein, rien à voir avec la couleur… c’est juste une façon de souligner que j’ai poncé toutes les faces de ces pitites bandes et de mes doigts par la même occasion… )

img_6206

img_6196

img_6205

img_6218

img_6213

Bon… où en suis-je ?… ah oui, une parure perles creuses dont voici le collier : 

img_6250

Et une série de boucles d’oreilles dans les deux gammes : 

img_6286

img_6302

Viennent ensuite les pendentifs en hidden magic orange que j’ai choisi de monter sur du fil mémoire épais histoire de faire quelques collier sans fermoir, je sais qu’ils plaisent toujours. 

img_6352

img_6354

J’ai opté pour la même chose pour un pendentif prototype dont le concept me plait beaucoup : 

img_6338

Et enfin, un collier tout simple à perles boules iris qui est l’illustration de l’atelier du 22 avril, celui sans doute le plus adapté aux débutants complets. 

img_6257

img_6266

Et voilà, en gros ce que j’ai fait durant la semaine passée. 

La saison des marchés de Noël touche à sa fin, ce qui signifie deux choses : d’une part, je vais enfin pouvoir remiser ma bouillotte, mon maxi-thermos et mes triples épaisseurs de pulls ( oui parce que quand même, il a fait un peu froid, dernièrement, j’ai trouvé, moi… non ? ) d’autre part cela veut dire que je suis suis officiellement à la bourre pour mes propres présents de fin d’année… 

Enfin… 

Oups, j’oubliais de vous faire part de ma tentative de démonstration de cane sur un marché d’hiver… Comment dire… ça n’est pas pour rien que je me contentais jusque-là de me prêter à ce jeu durant la période chaude. C’était la première et la dernière fois ! C’était une expérience à tenter… je l’ai fait. Je préfère cent fois suer dans mes gants avec une pâte toute molle sous le soleil que de me tordre les mains à essayer de compacter des lambeaux de pâte effritée dans une machine pourrie ( oui parce qu’en plus, ma machine fétiche a quelque peu rendu l’âme durant la critique période de lutin de Noël, snif, et celle de secours que j’ai du utiliser s’est montrée aussi décevante que je m’y attendais… re-snif. ) Difficile de faire la démonstration accélérée d’une cane complexe lorsqu’un simple dégradé met une plombe à se réaliser et qui plus est, tout de travers et tout craquelé… 

Enfin… en deux jours du marché de Bletterans, j’ai tout de même pu sortir ces kaléidoscopes : 

img_6386

img_6390

Le bon côté, c’est que je me suis peut-être abîmée les mains mais il y a eu tout de même quelques minutes durant lesquelles ce pénible exercice m’a réchauffée… et ça n’était pas du luxe. 

Allez, je vous laisse ici. 

Prenez bien soin de vous d’ici la semaine prochaine et pensez bien à faire travailler les lutins près de chez vous pour les cadeaux qui vous manquent ! 

À tout bientôt ! 

Bises

MC

 

 

Un grand bonjour chers Vous !

Ça y est, le compte à rebours est lancé !

Aucun rapport en vue avec un quelconque lancement dans l’espace ( je plane déjà bien assez haut ! ) ni avec une hypothétique sortie au cinéma ( pfff ! Le cinéma ! un concept devenu complètement flou depus deux ans et demi ! ) et encore moins avec un angoissant changement d’année ! Non, je veux bien sûr parler de l’inévitable course aux cadeaux, aux menus originaux et autres décorations en tout genre qui feront des fêtes de fin d’années ce magnifique moment qui filera aussi vite que le vent d’hiver.

Et oui, le 1er décembre est dans quelques heures ( CAR OUI ! JE PUBLIE TÔT ! Enfin… avec une semaine de retard mais tôt par rapport à l’horaire habituel… enfin vous m’avez comprise, quoi. ) et ce dernier mois de l’année s’ouvre avec la première fenêtre du calendrier de l’avent qui marque le top départ du marathon festif ! ( Enfin, pas pour moi, parce qu’avec ma maman lorraine, petits et grands sont obligés d’attendre la St Nicolas du 6 décembre avant d’avoir le droit d’entamer leur calendrier. Le bon côté des choses c’est que le premier jour, on peut s’enfiler 6 chocolats d’un coup, muhaha ! ) Bref, La Perle Rouge actionne son diesel afin de passer enfin (mieux vaut tard que jamais) en mode « lutin de Noël ». La vitesse de croisière ne sera atteinte que dans quelques jours mais le départ est prometteur. 

Pour commencer et fidèlement à mon habitude, voici tout d’abord quelques commandes de clientes : 

Deux parures bracelets montés sur élastiques et bagues en hidden magic tout polymère (façon La Perle Rouge) en noir, blanc et rouge : 

img_5938

img_5928

Suivi par quelques bagues, toujours tout en polymère : 

img_5926

Elles me plaisent beaucoup, et même s’il est difficile pour moi de multiplier les tailles, j’espère avoir un peu de temps pour en fabriquer dans d’autres couleurs avant la fin des marchés de Noël. 

J’ai pris beaucoup de plaisir à réaliser la commande qui vient ensuite.

Les nouveau-nés ont une vision encore approximative de leur tout nouvel univers. La distance, les différents plans, la netteté et les couleurs ne sont pas encore au point. Les yeux d’un tout-petit distinguent leur environnement en noir et blanc ou plutôt en contrastes composés de lumières claires et foncées. Voici donc un mobile spécial tout-petit ! La largeur des disques permet à la pièce d’être contemplée depuis le dessous et les grands motifs géométriques sont en noir et blanc. Mais comme bébé ne verra pas toujours de cette façon, les perles centrales apportent une touche de couleur afin de découvrir en douceur les merveilles de l’arc-en-ciel. Le dessus des disques est entièrement coloré pour apporter gaieté à la chambre. Je l’aime beaucoup ! Qu’est-ce que vous en pensez ? ( Et pour les mauvaises langues, NON le but n’est pas d’hypnotiser bébé avec les motifs noirs et blancs car les pièces ne sont pas sensées tournées sur elles-mêmes comme des toupies folles ! )

img_6042

( Oh le beau ponçage ! )

img_6057

Viennent ensuite les pièces nouvellement créées pour venir enrichir mon stand.

Je suis, cette semaine, repartie dans mes perles creuses et je vous en présente mes trois nouvelles parures.

img_6021

img_6004

img_6007

Et pour finir, voici deux petites boîtes en bois ornées de mes motifs kaléidoscopes : 

img_6062

(Ah ben c’était une bonne idée ça, que de prendre la photo sous l’angle du raccord noir et blanc ! (Ben c’est malin, ils n’avaient peut-être rien vu ! ) )

img_6067

img_6071

img_6074

Ah et puis au fait, je me suis enfin gardée une paire de boucles d’oreilles rien que pour moi ! ( Ben oui, avec mon retard de fabrication, cette année, je ne vais pas abuser mais il est tout de même nécessaire que je me fasse un peu de pub de temps en temps ! Je connais des clientes qui ont plus de pièces de La Perle Rouge que moi !!! ) 

img_6028

Et voilà… maintenant il ne me reste plus qu’à trouver un titre pas trop cul cul et j’aurai réussi à publier à l’heure cette semaine ! 

N’oubliez pas que la saison des marchés de Noël est entamée et que vous pourrez me retrouver sous ma « cabane » ( selon l’expression de mon petit garçon ) tout le week end au marché de Noël qui se tient dans la magnifique abbaye de Baume-les-Messieurs (samedi de 10h00 à 22h00 !!! et dimanche de10h00 à 20h00). 

Alors peut-être à très bientôt ! 

Bonne semaine à vous ! 

Bises

MC

Bonjour tout le monde !

Ça y est ! C’est repartiiiiiiiiii !

J’imagine, je patouille, je fimote, je fabrique, je perce, je ponce, je monte, je me rate… et j’ai une autre idée, et je re-patouille, et je recuis, et je re-lustre, et…caetera…

Bref, la machine a créer est de nouveau lancée ! La seule chose qui me fait défaut pour l’instant, c’est le temps (pfff… jamais contente, celle-là !)

Après les « errances » des semaines passées et une pause revigorante, ma machine à pâte a remis sa manivelle en mouvement, mon bras droit retrouve ses crampes (rôô, comme t’y vas !) et mes doigts leur douceur par ponçage. 

La fabrication est donc repartie et c’est tant mieux car il faut ré-approvisionner un peu le stock ! Je viens en effet de mettre en place ma vitrine d’expo-vente à la fruitière 1900 de Thoiria (39130) qui restera jusqu’à cet automne et je prépare en ce moment même l’exposition de l’association artisanale Créa’sillon qui se tiendra durant 5 jours à partir de vendredi matin (20 mai) à 10 h jusqu’au 25 à 18h30. Une autre grande expo aura lieu durant tout le mois de juillet mais chuut… je vous en parlerai plus tard. 

Je fais très peu de communication autour de mes ateliers (en tout cas ailleurs qu’ici) et je tenais à signaler qu’il reste des places pour la journée patouille du 28 mai. N’hésitez pas à me questionner par mail ou par le biais des commentaires. 

Bon, c’est bien beau de raconter qu’on s’est remis à fabriquer, mais où sont-elles ces nouvelles pièces ? 

Commençons tout d’abord parce qu’on connaît bien ici, à savoir deux parures colliers torque + boucles : 

La première parure a été réalisée avec la cane kaléidoscope dont j’ai réalisé le tutoriel pour Perles and Co (bientôt un article qui se concentrera sur mon travail pour Perles and Co). Vous pouvez d’ailleurs le retrouver ici.

IMG_0173

C’est vitaminé, hein ? 

La seconde parure est née de ma contemplation d’un tas de chutes de pâte qui m’a réellement fait de la peine… J’ai donc passé le tout dans ma machine à pâte au cran le plus large, j’ai recouvert d’une fine plaque de blanc, j’ai texturé le tout avec une plaque (effet « lainage », il me semble… enfin, heureusement que c’était marqué dessus…) et j’ai scalpé le tout. (Bon, bah tu as réalisé un hidden, quoi ? Moui… en quelques sorte.) J’intitule donc cette parure « L’art d’accommoder les restes » (en hommage au blog photo du même nom que fait une amie)

IMG_0177

boucles récup

J’ai ensuite effectué le montage de deux petits sautoirs… oui, je sais, c’est un poil paradoxal comme expression mais je ne sais pas comment le dire autrement… Y-a-t-il seulement une longueur minimale pour prétendre au titre de « sautoir » ? J’ai pensé pendant des années que cela désignait un collier qui pouvait faire plusieurs fois le tour du cou… à présent je ne sais plus trop.

Bref, du noir et blanc, ça plait tout le temps : 

IMG_0327

IMG_0323

.

Faisons à présent une petite pause. Je vous invite dans une maison. Je vous invite à entrer, certes, mais pas vraiment à poser vos valises, ni même à prendre le thé. D’abord parce que ça n’est pas chez moi (mais chez mes beaux-parents) ensuite parce que je vais vous arrêter dès l’entrée. Celle-ci a récemment vu ses murs changer de couleurs, ses escaliers modernisés et son mobilier transformé. Il ne manquait qu’une petite touche de détails pour achever le tableau ; un petit mouvement décoratif assorti à l’ensemble qui prendrait place à un endroit qui ne sert à rien comme le montant de l’escalier. Et bien c’est chose faite : 

IMG_0105

Voici les couleurs de l’espace : 

IMG_0115

Plusieurs nuances de gris (juste 2 ou 3, hein… on se détend), du noir, une sorte de bordeaux et un vert… que je ne saurais associer à quelque chose que je connais. Qu’on soit bien d’accord, ces lacunes langagières ne signifient absolument pas que je n’apprécie pas ces teintes, (l’ensemble est très harmonieux et moderne avec la touche de couleur qui fait souvent défaut, je trouve, aux aménagements « contemporains ») non, cela témoigne seulement de ma méconnaissance absolue de la palette de couleurs… Un comble pour quelqu’un qui essaie justement d’en vivre, vous ne trouvez pas ? 

J’ai donc repris ces coloris et j’ai créé des formes simples sur le principe de la Fimo-pendule que j’avais réalisée il y a déjà longtemps : Des petits éléments faciles à cuire individuellement, qu’on disposent comme on veut et qui s’adaptent donc à n’importe quel espace. 

IMG_0117

Afin de rappeler le cadre du grand miroir, j’ai seulement ajouté à certaines formes des rayures noires et argentées lustrées. 

IMG_0118

Pas évident à prendre en photo… 

Qu’est ce que vous en pensez ? Les éléments sont collés… Espérons que les commanditaires ne s’en lassent pas tout de suite… 

IMG_0121

Bien… retournons à présent aux bijoux. 

Avant d’en arriver à ce que j’avais très envie de vous montrer (ben oui, je garde mes préférés pour la fin), voici quelques boucles d’oreilles en passant : 

IMG_0217

IMG_0247

IMG_0244

IMG_0253

IMG_0187

Je vous en dirai un peu plus sur ces petites fleurs dans un prochain article… (Rôôô… comment j’arrête pas de faire du teasing !) 

Nous voici enfin à la dernière partie de mon article, celle que je préfère, celle qui parle de mes essais car oui, comme tout créateur (tient ! Je crois bien que c’est la première fois que j’utilise ce mot à la place de « fabricant » ! intéressant…) la pièce que je préfère bien au-dessus de toutes les autres est, sans conteste, la dernière réalisée ! Son succès est donc le plus souvent de courte durée en fonction de ma capacité à produire des nouvelles créations ! 

J’ai enfin testé les perles creuses et j’adooooooore ça ! 

Pour l’instant, je me suis contentée des formes les plus simples, en rond. 

Je continue de me forcer à exploiter le orange que je laisse bien trop souvent de côté et ça a donné ça : 

IMG_0348

Durant la manipulation du cru, je suis allée d’ahurissements en froncements de sourcils pour finalement arriver à un joli sourire débile de l’enfant qui a compris qu’en fait, ça n’est pas sorcier. 

J’ai ressorti le fil câblé que je boudais depuis un moment au profit des liens de cuirs synthétiques en me demandant bien comment j’allais faire pour parvenir à le faire ressortir de l’autre côté de cette perle dans laquelle j’avais percé deux tout petits trous. Au bout de quelques minutes, je chope enfin le coup de main, je monte fièrement mes grosses perles, j’enchaîne avec mes mini disques que j’avais (heureusement !) percés avant la cuisson histoire de garder encore un peu intacts mes 10 doigts et je place mes perles cache-nœuds pour accrocher enfin mon fermoir.

Je lève mon bras triomphant à la face de mon mari, premier témoin de mon travail, qui lève à son tour ses sourcils en arborant un grand sourire, le tout, s’accompagnant d’un commentaire critique appuyé : « Cooool ! ».

Bref, je suis heureuse, les perles ont un super tombant, le collier est léger, mes disques sont réguliers, je saisi ma pièce des deux mains et je la porte à mon cou… AAAAAARRRRGH… Ah ben oui… c’est vrai… c’est un montage en fil câblé… il faut bien vérifier la longueur du collier avant de le fermer… Bon… deux solutions pour corriger cette erreur de débutante, soit on re-démonte tout, soit on triche… Je vous l’avoue, la seule idée de devoir me prendre de nouveau la tête avec les grosses perles et le fil câblé m’a poussé à aller chercher un petit morceau de chaîne… 

Bon, je ne suis pas fière mais la bonne nouvelle c’est que je n’ai pas réitéré la chose : 

IMG_0359

IMG_0366

J’en suis fan ! Enfin… jusqu’aux prochains ! 

Allez, bonne fin de semaine à vous tous ! 

À bientôt avec de nouvelles couleurs ! 

Bises !