Le long Récit de ma courte visite à la CAPITALE.

Publié: 15 juin 2016 dans Pâte Fimo
Tags:, , , , ,

Bonjour chers Vous tous ! 

Aujourd’hui je n’ai pas de création à vous présenter, non, j’ai juste une histoire à vous raconter, l’histoire d’une escapade parisienne, d’une parenthèse délicieuse mais aussi d’un gros boulet. Alléchant, n’est-ce pas ? 

Je vous mets tout de suite en garde contre un éventuel risque d’abus des parenthèses et de leurs digressions toutefois je vous promets d’aérer ce texte autant que possible par des photos afin de le rendre moins indigeste à ceux que la perspective de ce récit pourrait effrayer. (néanmoins, si vous n’avez que peu temps devant vous, peut-être serait-il judicieux de morceler votre lecture en deux mouvements… j’dis ça comme ça…)

Si vous suivez mes publications depuis un certain temps, vous avez sans doute une idée assez précise  de la complexité de mon organisation mais également de mon incroyable gestion du timing. La semaine passée, j’ai du combiné les deux tandis que je devais me rendre à Paris afin d’y rencontrer l’équipe de Graine Créative ainsi que les autres gagnants du concours FIMO qui devaient, comme moi, recevoir leur prix. Entre grèves et inondations les événements semblaient se liguer contre moi mais… laissez-moi vous conter un peu le déroulement de ce séjour. 

Il était une fois une jeune femme (jusqu’à quel âge utilise-t-on ce terme ? (de jeune, hein, pas de femme !) Non, parce que moi j’en suis encore à dire « quand je s’rai grande » et je n’ai toujours pas l’impression que cela va s’arrêter.) une jeune femme donc je disais… (oh là là, ça commence mal…) qui devait se rendre au grand « bourg » pour y passer une journée. Face à l’incertitude ferroviaire en vigueur dans son royaume, elle privilégia un moyen de transport sûr qui l’amènerait à destination (j’entends par là, un p… d’autocar pour plus de 6 heures de voyage.) Prévoyante qu’elle était, elle prépara sa valise en fonction de la météo annoncée (c’est à dire PLUIE !), se chargea le moins possible mais s’équipa d’un ordinateur portable afin de faire passer le voyage un peu plus vite. Bon, euh… je ne vais pas la jouer conte de fée tout du long parce que sinon on risque d’être encore là la semaine prochaine et on a quand même tous des trucs à faire.

Donc, pour la faire courte (ou presque), j’ai commencé par prendre un peu de temps pour ne réfléchir à RIEN et j’ai trouvé ça absolument délicieux, puis j’ai tentée de lire quelques pages avant de (burp) vite reposer le livre parce que je n’y arrive pas comme dans un train… pour essayer de visionner un épisode de série sur mon (grand) ordinateur portable qui s’est révélé être bien trop grand pour tenir sur une tablette de bus… j’ai donc essayé de le posé à côté de moi et de lire les sous-titres comme je pouvais mais (burp) j’ai vite refermé l’écran avant que quelque chose de dramatique ne se produise et… et c’est tout… j’avais déjà épuisé mes possibilités d’occupation étant donné que mon carnet et mon stylo étaient bien rangés dans ma valise en soute. J’ai donc entamé une dissertation mentale sur la question de la manifestation de l’absurde nostalgie d’un âge d’or idéalisé à travers le fait que de nombreuses personnes portent le choix de leur sonnerie de téléphone sur des imitations de sonneries d’anciens appareils à fil (type DRING DRING !) et cela m’a finalement un peu occupée puisque mon dossier qui refusait obstinément de se baisser ne me permis pas vraiment de dormir. 

Bref, au bout d’un peu plus de six heures, j’étais arrivée sur Paris et je découvrais avec stupeur que le quartier qui menait à la porte Maillot avait vu fleurir d’étranges géants tout bleus sur ses façades… Ah oui, c’est vrai… l’euro de football débute dans peu de jours… en même temps, quoi de plus logique qu’un équipement sportif grande taille à porte Maillot (muhaha… non ? Bon, sans commentaire, alors…). J’entends une femme descendue du même car que moi parler au téléphone du métro qu’elle va prendre et je me mets en tête de la suivre. Bon sang elle bien failli me perdre une ou deux fois dans les dédales du palais des congrès mais j’ai tenu bon et je serais parvenue au métro en même temps qu’elle si je ne m’étais pas fait fouillée par un agent de sécurité. Gros moment de solitude, je réalise qu’à l’intérieur de ma valise se trouve tout un assortiment de lames et de scalpels que j’avais emporté pour les ateliers de pâte polymère… Pas de panique, affichons un grand sourire et adoptons l’air un peu niais de la bouseuse perdue dans la grande ville « excusez-moi, monsieur, pendant qu’on y est vous pourriez me renseigner parce que ça fait longtemps que je ne suis pas venue à Paris et je ne sais pas si les tickets de transport sont valables pour tous le réseau ou si… » « C’est bon, madame, vous pouvez circuler » ben voilà, c’est fastoche. Allez, une ligne de métro plus loin, je retrouve mon amie chez qui j’allais passer les deux jours et cette fois parti, les choses cool commencent ! 

13327618_10154608451176494_2455125287148097702_n

Mardi 7 juin au matin : Réveil un peu (beaucoup) difficile… après un coucher un peu… disons tard (ben je ne la vois pas toutes les semaines, Amélie, figurez-vous !), je me prépare (légèrement à l’arrache) à me rendre enfin à cette journée organisée par Graine Créative.

Persuadée que j’étais de traverser 3 nouvelles journées de pluie, j’avais choisi une tenue plutôt hivernale et j’avais armé mon sac de pull, foulard et autres collants… je m’étais même dit que j’achèterais un parapluie sur place… mauvaise pioche ! Du coup, le matin même, face à la température presqu’estivale mais néanmoins menaçante, j’ai du improvisé en combinant les affaires que j’avais apportée afin de me constituer une tenue à peu près appropriée…

Le résultat de tout ça, c’est que j’ai débarqué à l’événement pas vraiment coiffée ni maquillée, les cheveux sales, dans une tenue de collégienne avec des bottines qui m’ont tenue chaud toute la journée tandis que tout le monde était incroyablement classe… j’ai tenté une timide approche vers un groupe de filles en pleine forme avec des bijoux en pâte fimo, des appareils photo et des caméras (vous pourrez d’ailleurs constater par vous-même ma triste dégaine endormie sur le vlog de cassie minie) et au bout de quelques instants, nous sommes toutes rentrées au 16/18 rue Vulpian dans le 13ème arrondissement. Et alors là, c’est parti, vas-y Marie, prends-en plein les yeux et respire bien, parce que cela sera comme ça toute la journée ! 

Derrière cette grande porte en bois d’un banal absolu se cache un labyrinthe de verdure menant à un splendide intérieur constitué de murs de pierres blanches, de planchers verrières, de terrasses improbables, de bars prêts à vous servir ce que vous voulez quand vous le voulez, le tout à la décoration design. Je vous mets ici quelques unes de mes photos mais pour se faire une meilleur idée du lieu, suivez ce lien

IMG_4853

(désolée si mes photos ne sont pas très nettes, habituellement je rencontre déjà des difficultés avec mon appareil mais là, en plus, ça n’était pas mon matériel…)

IMG_4852

s

IMG_4825

IMG_4851

IMG_4849

Autant dire qu’après le parfait accueil dont on a bénéficié, on a tous passé un peu de temps à juste se promener dans le bâtiment histoire de s’y sentir à l’aise, ce qui fut évidemment plutôt facile !

13407186_10154608451326494_5681347240689090978_n

Au rez-de-chaussée se trouve une grande salle avec tout au fond, un bar garni de mignardises et de mini-viennoiseries qu’on pouvait accompagner d’un café très agréablement servi par un mossieur en costume impeccable. (Je crois que c’est à ce moment-là que j’ai commencé à regretter de ne pas m’être coiffée…). Je saisis l’occasion de me caféïner un peu les neurones et je déambule lentement dans l’espace tandis que beaucoup de gens semblent se reconnaître et se retrouver autour de moi. Devant moi une zone dédiée à un atelier est en place avec plus de machines à pâte, de pains de fimo, de lames et d’emporte-pièces que je n’avais vu rassemblés jusque-là et un peu plus loin, derrière le canapé design se trouve une vitrine entre deux tables. 

IMG_4822

IMG_4824

Les tables présentent quelques carrés 10×10 de participants au concours mais ce qui m’intrigue c’est la vitrine, donc, terminant doucement mon café en me demandant dans quel endroit je suis tombée, je m’approche. 

IMG_4823

Et bien, le moins que l’on puisse dire c’est que nos carrés sont mis à l’honneur tout en haut de cette petite tour de verre ! Mais, pourquoi il y a-t-il des créations de Karine Barrera tout en bas ? Et puis… mais… on dirait des pièces de Céline Charuau, non ?… Je me retourne, les sourcils froncés… et je comprends enfin que ma toute première journée d’atelier de ma vie va être orchestrée par des artistes que je suis depuis longtemps et dont j’aime le travail ! La troisième intervenant que je ne connaissais pas est Madame Patachou ; elle réalise des gourmandises et des miniatures de toutes sortes. 

IMG_4842

IMG_4836

IMG_4840

Bon, et bien un deuxième café ne sera pas de trop ! 

Voici à présent les espaces de travail dans lesquels nous nous sommes toutes relayées afin de réaliser chacun des  trois ateliers qui étaient proposés : 

Le niveau du rez-de-chaussée accueillait l’atelier de Céline Charuau : 

IMG_4821

IMG_4832

Voici le pendentif qui en est sorti : 

IMG_0799

IMG_0797

(Selon ma mère, il s’agit d’un travail d’amateur… pfff ! Moi j’ai ADORÉ le réaliser ! Elle n’imagine ni le travail du scalpel ni les cuissons successives ! Je sais qu’elle me lit… elle va m’enguirlander…)

L’espace du premier étage regroupait les deux autres ateliers, celui de Madame Patachou  que vous pouvez apercevoir (floue) avec son chapeau :

IMG_4826

et celui de Karine Barrera :

13346941_1109935372382858_4457162727289469787_n

Si si, je suis là ! J’ai piqué cette photo à Graine Créative et c’est bien moi la deuxième en partant de la gauche ! 

Non, vous ne rêvez pas, il y a bien un second bar au fond de cet étage, un bar à smoothie, s’il vous plait ! Accessible n’importe quand avec un autre mossieur impeccable ! 

IMG_4847

Je n’ai pas de photo du petit porte-clefs de muffins que nous a fait faire Mme Patachou car je l’ai laissé en cadeau à mon amie avant de rentrer dans le jura et je n’ai pas achevé le montage de la décoration murale imitation bois flotté de Karine Barrera mais voici tout de même un aperçu des pièces qui la compose : 

IMG_0804

Ce que j’ai préféré durant ces trois ateliers aussi différents les uns que les autres, c’est qu’ils m’ont tous fait utiliser des techniques que je n’exploite absolument jamais  : du modelage pur à l’usage de la peinture, de la fimo liquide, de la poudre pearl ex en passant par de la sculpture de pâte semi-cuite !

J’ai réalisé durant cette journée qu’en apprenant à travailler ce matériau en autodidacte depuis toujours, je me suis imaginé ma petite chimie à moi et je me suis appropriée la pâte de manière complètement instinctive. Cela m’en apprend beaucoup sur mon approche de la matière et sur ce qu’il me reste à découvrir. En fait, cette découverte m’enchante complètement ! 

Après la première séance d’atelier arriva le moment de l’apéritif et donc de la remise des prix. Je vous laisse imaginer la scène ; Marie en train de se dépêcher de terminer le pendentif de Céline Charuau (parce que QUAND MEME c’est Céline Charuau !) du talc plein la robe noire, les lunettes opaques, qui entend dans son dos que les gens se rassemblent autour d’une femme (en l’occurence, Delphine Roth, directrice de Graine Créative) qui commence un discours… Bon, je me grouille, je laisse mon bazar sur la table, je vais me poster avec les autres et j’écoute. Le vidéo de Cassie-minie dont je parlais plus haut montrera encore une fois toute mon aisance à la réception de ce superbe chèque : 

IMG_0814

Pour vous rendre compte de l’échelle du chèque en carton plume, le voici mis en situation sur des petits clichés polaroïd que l’équipe de com a eu la très bonne idée de faire et de distribuer aux lauréats : 

IMG_0821

Chacun des premiers prix des quatre catégorie en a eu un similaire : 

les_4_gagnants

(photo issu de cette page web)

Bref, l’émotion passée (je croyais) les coupes de champagne furent distribuées et les plateaux de buffet amenés… puis amenés… puis apportés encore… (je ne vous en dis pas plus, je n’ai pas envie de vous faire plus de mal que ce que je vous en ai déjà fait…)  et la journée s’est poursuivie. 

En fait, pour être parfaitement honnête, je crois que je n’avais pas vraiment compris où j’allais, qui j’allais rencontrer ni ce que j’allais  faire durant cette journée… 

Lorsque je n’ai pas un clavier sous les doigts, ma communication est beaucoup moins fluide…  voire carrément gênée par une inutile timidité. C’était  là une occasion en or d’échanger, de parler un peu de mon travail, de comprendre celui des autres, bref, de revenir avec des nouveaux contacts… je dis bien « c’était une occasion »… parce qu’évidemment, je suis montée à Paris sans une seule carte de visite, j’ai eu un mal de chien à épeler l’adresse de ce blog sans bafouillage et je suis revenue avec le nom d’une seule connaissance que j’y ai faite… un boulet pareil ça a le mérite d’âtre rare ! (Parfois, je me fouttrais des claques !) Ça n’est pas comme si je m’étais trouvée durant une journée dans le même espace que l’équipe de Graine Créative, de Polymère and Co, de Staedler, de Fimo d’autres encore et puis de youtubeuses et de blogueuses et de créatrices en tout genre ben non, c’est pas comme si ! Non non, elle est restée très discrète, Marie… très à côté de la plaque un peu quand même aussi. 

(Est-ce que je vous ai dit que ce n’est que dans l’après-midi que j’ai compris que ce concours n’a pas lieu tous les ans dans plusieurs pays mais que c’était seulement cette fois-ci et seulement en France et que j’avais carrément bien fait d’y participer ? pfff !)

Bon bref, je viens de parcourir rapidement le texte déjà rédigé ici et étant donné le nombre de « coups d’roulette » que j’ai du donner à ma souris pour parvenir à la première ligne, je réalise que cet article est immensément long… Bravo à celles et ceux qui sont arrivés jusqu’ici ! 

Il ne me reste qu’à vous dire que cette magnifique et riche journée organisée par Graine Créative m’a vraiment donné envie de sortir un peu plus de mon atelier et de rencontrer d’autres passionnés. Un grand merci à eux, donc ! 

Je suis rentrée chez moi pleine d’idées et les bras chargés (quand je vous disais que ça avait été Noël toute la journée !)

IMG_0837

Intérieur des boîtes magiques :

IMG_0844

Ça y est, cette fois, je suis parvenue à la fin de ce récit. Vous avez été courageux, il n’y pas à dire. Et pour ceux qui ont triché, je ne vous en veux pas. Ceci ne relatait que 24 h ! Imaginez un peu le roman que je vais rédiger à l’occasion du symposium de septembre !!!!!!!!!!!!!!! 

MUHAHAHAHA (rire diabolique)

Allez, merci à vous tous, tout ça c’était quand même (beaucoup) grâce à vous ! 

Prenez soin de vous et à la semaine prochaine avec un tout petit article et beaucoup de bijoux, promis !

Bises

Marie-Charlotte

PS : Ah oui, au fait… si une parure en pâte polymère vous plait vraiment et que vous êtes heureuse parce que vous l’avez portée durant une grande journée… surtout, SURTOUT ne la placez pas dans votre valise à proximité de votre fer à lisser dernièrement débranché… c’est juste un conseil, je n’ai pas le cœur de vous mettre la photo… Bises quand même…

commentaires
  1. Boutique Fimo dit :

    Sympa le coffret Fimo, on les trouve dans quelle boutique ?

  2. On a du mal à t’imaginer timide et « empotée » en vraie tu rigoles ou quoi ? je suis morte de rire chaque fois que je lis tes articles et émerveillée quand je vois tes créations ou alors ……Il y a du mister Hyde en toi !!Eh bé sacrée journée ne le répète à personne mais tu vois moi si je devais descendre à Paris toute seule je crois bien que je ferais pipi dans ma culotte alors rencontrer en plus les « stars  » que tu as croisé pffffff(sans commentaires)!
    Big bisous Maboutet

    • artizanart dit :

      Et pourtant !… Je suis bien plus à l’aise si je ne dois pas parler aux gens ni les regarder dans les yeux, d’où mon aisance sur ce blog. Dans la « vraie vie », il suffit qu’il y ait une personne qui soit un peu extravertie à côté de moi et souvent, je m’efface. Je travaille là-dessus… mais on ne peut pas prendre l’apéro toute la journée, n’est-ce pas ?
      pfff…
      Allez bon week end à toi et encore merci !
      Bises !!!

  3. maryy dit :

    J’ai oublié, merci pour le conseil, mais je n’ai pas l’utilité d’avoir un lisseur et surtout, je trouve ton pendentif fait avec Céline, super beau, n’écoute pas ce que te dis ta mère …….. re biz

  4. maryy dit :

    Si si j’ai tout lu ! Bon, au moins ça te fait une expérience, comme ça à Nuremberg tu sauras comment faire. Je confirme que c’est bien de se retrouver entre fimoteuses (ou polyméristes) j’ai eu la chance de rencontrer Karine ainsi que Céline lors de stages, et puis Mathilde Colas et tout récemment Olga Nicolas. A chaque fois c’est que du bonheur, les « profs » sont toujours super gentilles, accessibles, généreuses, patientes et on y apprend des tas de choses. Et puis il y a les copines, la patouille est un sport d’équipe (((((-: biz

    • artizanart dit :

      Coucou toi !
      Ben oui, je sais bien mais que veux-tu, j’ai du mal à sortir de ma petite coquille…
      Quoique, j’avais fait une première démarche en voulant m’inscrire à un stage avec Olga Nicolas, justement, histoire de faire une approche avant le grand bain, mais il a été annulé… pas de chance… mais je vais me forcer un peu pour l’année prochaine, après tout, je suis toujours heureuse de faire ce genre de rencontres, c’est en prendre l’initiative qui est compliqué avec moi.
      En tout cas tu as raison, la création est toujours plus grande lorsqu’elle est inspirée par un groupe !
      Allez, à bientôt !
      Bises !

  5. LesBijouxDeLois dit :

    Aïe, triste fin !!
    Par contre j’ai adoré te lire, tu m’as fait voyager un peu … alors j’ai hâte de lire tes aventures du symposium !!!!

    • artizanart dit :

      Bonjour !
      Merci ! Et ben moi, j’ai vraiment hâte d’y être !!!
      Peut-être cela fera-t-il l’objet de deux articles…histoire de rester digeste… on verra bien… je suis impatiente !
      Bon week end à toi !
      Bises

  6. marykot dit :

    je suis hyper contente et fière de toi !!!
    Bsioussssssssssss

  7. Quelle superbe journée. Rien que les ateliers avec ces grandes dames de la polymère valaient le coup. Tu as dû te faire de jolis souvenirs….

    • artizanart dit :

      Bonjour, toi !
      Oui, c’était vraiment bien, c’est passé un peu vite. C’était un avant-goût parfait pour les ateliers de septembre en anglais où on sera plus nombreux.
      Bonne journée à toi !
      Bises !

  8. Sabrna dit :

    Encore félicitions pour votre prix et quelle magnifique journée à la Capitale (attention les provinciaux passent à l’action) dans un cadre qui semble magnifique! La Perle Rouge au Pays des Merveilles (sans le passage de la Reine qui coupe des têtes!)Sans oublier les serveurs en tenue de cérémonie! Quel régal de vous lire, c’est très drôle, je me retrouve beaucoup! pas de panique nous sommes beaucoup à être beuk dans n’importe quel moyen de transport sitôt que je quitte la route bonjour la beurk-attitude! encore un fois Bravo! c’est mérité car vous faîtes du super travail!

    • artizanart dit :

      Merci beaucoup !!!
      C’était effectivement une vraiment belle journée et j’ai plus que hâte de me rendre à Nuremberg !!! Je suis telle une petite fille au pied du sapin !
      Encore merci !
      Bonne journée et à bientôt !
      Bises

  9. Claire DUBOIS dit :

    Tout simplement génial! quelle épopée… et oui… maman va t’enguirlander 🙂 et…dommage pour la parure fondue 😦
    bisous et encore félicitations!

  10. Toujours aussi plaisant à lire et j’ai bien ri…. et pâli de jalousie aussi parce que faire du fimo dans un endroit aussi bien équipé avec des smoothies et des charmants messieurs…. waouh !
    PS je me reconnais un peu dans le côté décalé/qui a oublié ses cartes de visites 😉

  11. magali dit :

    Un vrai roman …mais j’ai eu beaucoup de plaisir à le lire !
    Tu as rencontré du beau monde et fais de jolies choses et bravo pour ton chèque !
    Bises .mag .

  12. Anonyme dit :

    Very very nice!!!! Congratulations and thank you for the post! Regards, Marilyn

  13. annie marie dit :

    et bien!!!! que d’émotion, mais je vois que ta verve est toujours aussi « pétillante » je suis sure que c’est journées resteront dans ta mémoire, bravo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s