Articles Tagués ‘pochoirs’

Un grand bonjour chers Vous tous ! 

Comment vous portez-vous depuis nos derniers échanges ? Chaudement, hein, c’est ça ? Oui, je suis un peu médium, c’est un don… 

Et bien moi, je me porte comme un charme, enfin, je devrais plutôt dire « nous »nous portons comme un charme puisque comme certains d’entre-vous ont du le deviner, mon absence de publication de ces dernières semaines était bien sûr la conséquence directe de la fin de ma grossesse. Alors pour ceux qui n’ont pas encore aperçu la bouille d’ange de ma dernière création, dévorez donc cette merveille des yeux (et savourez bien cette douceur car ce sera les seules images sur les ondes de ce petit trésor). Je vous présente donc ma petite fille (pour le plus grand bonheur de son grand frère Arthur qui voulait ABSOLUMENT une petite soeur). Elle se prénomme Salomé et comme je m’y attendais et malgré tous mes efforts pour la garder au chaud le plus longtemps possible, elle est née avec un bon mois d’avance le 5 juin dernier, affichant toutefois fièrement ses 3,300 kg ! (Et oui ! Elle avait fait des réserves, la gourmande !) 

Mon retour dans mon atelier attendra encore un peu mais j’ai tout de même quelques choses à vous montrer. Le rapport à la pâte polymère reste anecdotique mais il a toutefois l’intérêt d’exister. Je m’explique. 

Au tout début du mois d’avril, j’avais participé, rappelez-vous, à un weekend de stage animé par Olga Nicolas. À cette occasion, nous devions apporter dans notre valise de matériel requis, un ou plusieurs pochoirs. Ne possédant rien de semblable, j’ai donc effectué une commande en ligne en omettant bien de prêter attention aux informations relatives au produit du genre… les dimensions. Vous voyez où je veux en venir, hein ? Heureusement pour moi, Olga possédait encore quelques exemplaires à vendre des pochoirs fabriqués par ses soins et j’ai pu me munir d’un motif ajouré de taille utilisable !

Jugez vous-même : 

Celui d’Olga Nicolas est celui de droite… bien entendu… il mesure 6 cm sur 8 tandis que mon géant fait 30 cm de côté…

Une fois de retour à la maison, et après avoir tristement contemplé ces méga pochoirs, j’ai décidé qu’ils feraient partie de mon projet printanier de rénovation de meubles.

Mon alitement forcé qui suivit ne me permis pas de réaliser les meubles aussi rapidement que je l’aurais voulu pour préparer la venue de bébé mais les pochoirs ne sont pas restés pour autant inutilisés. Au bout de la cinquième semaine allongée et après avoir réaliser pas moins de 6 albums photos en ligne (j’ai ENFIN des books de La Perle Rouge à présenter pour les expos, c’est toujours ça !) il a fallu que je trouve une autre activité à mes mains qui se tournaient nerveusement les pouces et j’ai jeté mon dévolu sur les plus petites toiles que j’avais encore en stock dans mon atelier. Je me suis armée d’un grand calendrier en carton, (histoire de ne pas repeindre l’intégralité des draps de mon lit), d’une boîte de tubes de peintures acryliques (tubes qui, depuis 3 ans n’avaient vu que les pinceaux et les doigts de mon petit garçon) de mes mini-toiles, de mes pinceaux, de mes rouleaux de mousse et enfin, de mes pochoirs. 

Je vous laisse imaginer tous seuls la formidable installation de la fille qui s’est mise en tête de faire de la peinture tandis qu’elle doit rester allongée dans son lit… (indice : ma table à repasser n’aura jamais autant servi que durant cette grossesse… ah si, attendez… elle avait déjà servit de table d’hôpital lors de ma précédente grossesse !)

Quoiqu’il en soit, la première création qui est en est née m’a beaucoup plu. Oui, vous avez bien lu, ma « première » car une fois la journée peinture achevée, je n’ai évidemment pas pu m’en tenir là. Mais laissez-moi déjà vous montrer les premières toiles de décoration réalisées avec peinture acrylique, feutre et pochoirs : 

Dimensions d’une toile : 30 x 10

Le lendemain matin, je cherchai la toile suivante la plus petite et je réitérai l’exercice afin de terminer la décoration que j’avais en tête : 

40 x 30 cm

Dès lors, la spirale était enclenchée !

De la même façon que j’avais enchaîné la réalisation des albums photos afin de tromper l’ennui des semaines précédentes, je me suis retrouvée à enchaîner les créations en utilisant les pochoirs.

Celles-ci devraient venir orner les murs de mon atelier : 

De même que la suivante qui se trouve être le rattrapage d’une toile commencée il y a longtemps et qui avait été lamentablement laissée à l’état d’ébauche géométrique. 

Non, vous ne rêvez pas, j’ai complètement explosé les dimensions que je m’étais contrainte à utiliser. Cette toile de 90 cm sur 70 cm a laissé quelques touches de couleurs à ma couette… 

Et enfin un dernier assemblage pour une amie qui avait beaucoup aimé les premières : 

Lorsque j’ai finalement reçu l’autorisation de commencer à me lever un peu, j’ai poursuivi mon travail de couleur mais en volume cette fois et j’ai travaillé à la petite commode récupérée au bric-à-brac :

J’ai évidemment, oublié de prendre des clichés des meubles avant leur relooking mais je suis sûre que vous pouvez aisément imaginer le marron foncé du bois et les ferrures rouillées des meubles obtenus pour une bouchée de pain. 

À chaque fois que je finissais d’utiliser une couleur, je badigeonnais un petit coin  de toile afin de faire la déco qui accompagne la commode : 

J’ai également achevé un meuble de rangement de jouets pour le grand : 

Et enfin, un grand meuble de réserves pour la cuisine qui manquait un chouïa de rangements : 

La porte est encore en train de sécher mais elle n’a pas de décoration au pochoir. 

Voilà, vous connaissez toute ma production de ces deux derniers mois. 

Pour être parfaitement honnête, je ne suis pas sûre de la date de la prochaine publication alors ce sera la surprise ! 

En attendant, prenez bien soin de vous  ! 

à bientôt ! 

Bises

MC