Articles Tagués ‘peinture’

Image

Pourquoi ces murs ? Pourquoi ces yeux ? Pourquoi ces couleurs ?

Ben… à vrai dire, ce n’est pas très compliqué. L’intégralité de notre monde est toujours enfermée à l’intérieur de hautes murailles ; qu’elles soient matérielles ou métaphoriques, elles demeurent. Aujourd’hui, nous avons l’habitude d’émettre ponctuellement le genre de déclaration qui met en avant notre liberté de penser et nos consciences libres. (Quoi que…) Pourtant, ici, les yeux, évoluant abandonnés des autres parties du visage, témoignent de la déchirure éprouvée lorsque notre esprit se libère tandis que notre carcasse reste collée à son espace clos et bassement nécessaire.  Ces yeux, miroirs de la conscience visent un idéal apparemment inaccessible et tristement indéfini. Notre capacité à constamment nous figer face aux barrières que nous cherchons en même temps à surmonter constitue notre force la plus capricieuse et la plus méritante. Pourvu que l’on ne se perde jamais au cœur de ce jeu éternel… Et pourvu qu’on le poursuive toujours… 

Image

Au cœur de notre système, l’astre roi bouillonne, réchauffant les hommes, permettant la nature et illuminant le ciel. Il est à la fois essentiel et inatteignable.

Cherchant constamment sa place et se fabriquant de la chance lorsqu’elle en a besoin, l’humanité tend les bras vers la splendeur inaccessible, rêvant secrètement du jour où elle aussi parviendra à tracer son chemin à travers les étoiles sans se brûler les ailes.

Image

Est-il bien nécessaire de délier cette composition simple dans une interprétation dont la longueur risquerait largement d’entacher un message clairement mis en couleur ? Je me contenterai simplement d’ajouter qu’ouvrir les yeux sur le monde signifie surtout les fermer aux a priori. Et pour ceux qui se posent la question sur l’arc-en-ciel, il est vrai que cette toile a été peinte dans un contexte de débat politico-social autour de la question de l’homosexualité, mais je suis obligée de reconnaître qu’à ce moment-là,  j’écoutais aussi un peu trop les Pink Floyd…