Tuto cane kaléïdoscope 3

Publié: 28 octobre 2014 dans Canes kaléidoscopes 1,2 et 3, Pâte Fimo, TUTOS FIMO

Bonjour à tous !

L’automne s’est complètement installé et avec lui démarre la série des marchés de Noël et autres expositions-ventes. La Perle Rouge commence d’ailleurs ce week end (1 et 2 novembre) par un salon à Lons le Saunier (39) dans la grande salle de Juraparc : avis à ceux qui seraient dans le coin…

Chaque année je me motive à commencer mes cadeaux de Noël assez tôt pour ne pas être prise au dépourvu… et chaque année je cours. Mais peut-être êtes-vous un peu plus rigoureux que moi, et dans ce cas, le tuto d’aujourd’hui va vous plaire.

Cette semaine, je vous montre une déclinaison en turquoise, violet, noir et blanc de la cane mosaïque que j’avais déjà réalisée l’an passé ; avec un assemblage différent et d’autres couleurs, on a du mal à la reconnaître ! Allez, c’est parti !

Matériel nécessaire :

  • Pâtes polymères de votre choix, ici, BLANC, noir, turquoise et violet.
  • Machine à pâte (le dégradé étiré au max risque d’être TRÈS difficile à réaliser au rouleau ! )
  • Lame affûtée
  • Papier sulfurisé

1

Photos 1 à 4 : Pour ne pas changer, commençons par réaliser des canes dégradées !

La première sera noire et blanche. Lorsque je fais un dégradé du noir au blanc, j’ai pris l’habitude de commencer par faire au moins un gris à intercaler entre les deux dès le début. En effet, si on prend la même quantité de noir que de blanc ; soit le blanc disparait très vite pour laisser une plaque dégradée du noir au gris, soit on se retrouve avec une plaque bicolore noir/blanc avec seulement une fine frontière grise au centre.

Une fois votre plaque assez dégradée à votre goût, passez-la à un réglage beaucoup plus fin dans la machine à pâte afin d’étirer au maximum le dégradé (sans pour autant déchirer la plaque dégradée qu’on vient d’obtenir en je ne sais combien de passages !). Coupez proprement les bords et pliez-la en accordéon assez serré (faire des bandes d’1 cm, maximum) comme sur la photo 4.

 

2

Photos 5 et 6 : Préparez deux autres canes dégradées de couleur, cette fois, en roulant simplement les plaques dégradées sur elles-mêmes comme nous avons l’habitude de le faire en début de tuto.

 

3

Photo 7 : Voici les canes utilisées pour ce tuto ; j’ai ajouté à nos dégradés une cane cible noire et blanche. Attention, cette photo est légèrement trompeuse, la seule cane que j’ai utilisée en totalité est la dégradée noire et blanche. Je n’ai pris que la moitié des autres canes pour réaliser l’assemblage qui suivra sur la photo 10.

 

4

Photos 8 et 9 : Coupez la cane dégradée noire et blanche en deux et modelez-la en deux canes à section triangulaire (ou modelez la cane en triangle et coupez-là en deux, cela revient évidemment au même… cela permet peut-être même d’être plus régulier). Il ne faut pas que le triangle de la cane soit équilatéral mais isocèle avec une petite base.

 

5

Photos 10 et 11 : Procédez à l’assemblage : Pour ma part, j’ai commencé par former un triangle grossier avec la cane dégradée violette et les deux morceaux de dégradés noirs et blancs. Dans un deuxième temps j’ai ajouté les deux morceaux de cane turquoise et j’ai bouché les trous avec la cane cible noire et blanche préalablement coupé en 3 morceaux. J’ai modelé un peu plus précisément en triangle l’ensemble de la cane et j’ai fini par recouvrir le sommet d’une fine plaque de noir puis d’une turquoise un chouia plus épaisse. (Ces deux fines plaques dessineront la croix centrale du motif, vous pouvez choisir de changer de couleur pour qu’elle ressorte).

 

6

Photos 12 et 13 : Étirez votre cane triangle jusqu’à pouvoir en couper deux morceaux assez grands pour permettre une manipulation aisée. (Durant cet étirement, veillez à former un triangle le plus équilatéral possible, cela facilitera la suite.) Assemblez vos deux morceaux comme sur la photo 13 et redressez le tout avec vos paumes en vous aidant du plan de travail (recouvert de papier sulfurisé !). Plus le triangle de la cane est équilatéral, plus vite vous arriverez à une cane carrée comme sur la photo 14.

7

 

8

 

9

Photo 15 : Étirez la cane carrée jusqu’à en couper 4 tronçons égaux. (astuce : avant de couper les 4 morceaux, pensez d’abord à couper proprement les deux extrémités). Assemblez-les comme vous le voulez ; pour ma part, j’aime lorsque le dégradé est au cœur et que les autres canes dessinent un carré « dans le carré ».

 

Et voilà ! La cane mainte fois manipulée et, par conséquent chauffée, est prête à passer un moment au frigo (toujours sur du papier sulfu ! Et au moins 30 minutes).

À partir de là, vous pouvez en couper des tranches épaisses pour en faire des pendentifs, en coupez des tranches fines et les placer sur une plaque unie pour faire une grande mosaïque dans laquelle vous découperez des motifs à l’emporte-pièce, continuer à dupliquer le motif en recoupant de nouveau 4 tronçons (attention, par excès de zèle, on arrive parfois à un motif trop petit pour qu’on voit encore correctement les détails des canes dégradées), ou encore transformer cette cane carrée en une cane ronde.

Pour ma part, j’en ai fait des petites perles plates carrées, j’ai également recouvert des petites boules de pâte crue pour faire des boucles, j’en ai assemblé plusieurs tranches pour en faire un bracelet rigide (vous admirerez encore mon superbe support de cuisson, cet un pot d’asperges, je crois…) et je me suis gardée quelques grandes tranches pour finir la décoration d’un nouveau vase :

IMG_2210

IMG_2192

vase 4

Qu’est-ce que vous en pensez ?

À vous !

À bientôt !!!

commentaires
  1. Je suis une grande fan de tes canes… j’ai essayé d’en réaliser une dont tu as fait le tuto pour PerlesandCo mais hélas … j’ai du mal à former de beaux triangles ! As-tu une technique particulière pour cela ? En tous cas merci de tous ces partages, ça donne envie.

    • artizanart dit :

      Bonsoir Sandrine !
      Lorsque je forme ma cane, je ne tire pas sur les extrémités mais je ramène constamment la matière vers le centre et pour cela, je m’aide de la table sur laquelle je travaille. J’appuie assez fort en « pinçant » des deux mains le sommet tandis que la face du dessous s’aplatie correctement sur le plan de travail. Je fais pivoter la cane et je recommence ainsi sur chacune des trois faces autant de fois qu’il est nécessaire pour obtenir un beau « toblerone ». Je ne sais pas si je suis claire, c’est difficile d’expliquer cela sans le montrer. En tout cas c’est bien la table qui me permet d’avoir des faces régulières.
      Est-ce que ça t’aide ?
      Bises

  2. Claire dit :

    Moi je serai à Lons ce week-end!!

  3. annie dit :

    wahou!!! bluffée, moi ce genre de cane ça finit en pate beurk, je suis incapable de faire une réduction correcte!
    bravo bravo bz Annie

  4. Anonyme dit :

    Really pretty…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s